Isyanho

Affaire judiciaire : Pinkerton poursuit Take-Two

Recommended Posts

190115050921761105.png


Décidément, Take-Two et Rockstar Games n'ont pas fini de se défendre au tribunal. Le 13 décembre 2018, la société « Pinkerton Consulting & Investigations » a envoyé une lettre de mise en demeure à Take-Two, estimant que le nom de « Pinkerton Detective » a été utilisé sans autorisation dans Red Dead Redemption 2, représenté dans le jeu par les antagonistes Andrew Milton et Edgar Ross.
 

La « Pinkerton National Detective Agency » est une véritable organisation fondée par Allan Pinkerton en 1850. Les agents de Pinkerton étaient employés par le gouvernement américain pour appliquer la loi fédérale et traquer les fugitifs, tels que Jesse James, Butch Cassidy et Sundance Kid. Elle continue de fournir des services aujourd'hui sous le nom simplifié de « Pinkerton ». Ils offrent des services tels qu'une police privée, des détectives, un service de sécurité et une agence de renseignements. Pour rappel, l'Agence Pinkerton avait par le passé, poursuivit le groupe de Rock américain Weezer avec son album « Pinkerton », une affaire qui n'avait pas été concluante.

La lettre envoyé à Take-Two met en avant le fait d'avoir utilisé la marque « Pinkerton » sans leur accord, d'être directement associé au jeu de façon détourné et que cela nuit à la réputation de la marque, les antagonistes de Red Dead Redemption 2 étant interprétés comme des "méchants" chassant les protagonistes du jeu. De ce fait, le groupe a indiqué qu'il était disposé à discuter d'un montant forfaitaire en échange de l'utilisation du nom « Perkinton » par le biais d'un paiement d'une somme précise ou par royalties. Pour l'heure, aucune connaissance des sommes. Dans le cas où ces négociations ne trouveraient pas suite, l'entreprise serait prête à tenter un procès pour « contrefaçon de marque ».


190115052140345836.png
 

De son côté, l'éditeur de Rockstar Games reconnaît entièrement l'emprunt du nom « Pinkerton » mais a décidé de porter-plainte le vendredi 11 janvier 2019 auprès de la cour du district sud de l'Etat de New York. Le studio se dit prêt à se tenir devant la cour fédérale avec une injonction, estimant que l'utilisation du nom « Pinkerton » est protégé par le premier amendement, qui protège les œuvres d'expression de telles revendications, et qu'ils « ne peuvent pas utiliser le droit des marques pour s'approprier le passé ».

Take-Two justifie la présence de l'agence par son rôle clé dans l’histoire de l’application de la loi aux États-Unis du Far West : « En raison de leur position centrale dans l'esprit de l'Ouest américain, les agents de Pinkerton sont depuis longtemps un élément de base des œuvres de fiction historiques", et "la fiction historique, les œuvres télévisuelles, films, pièces de théâtre, livres et jeux souffrirait grandement si des revendications de marque comme celle-ci pouvaient même éventuellement aboutir ».

Avant de poursuivre : « Les travaux créatifs sur l'Ouest américain sont légalement autorisés à inclure de tels événements historiques, chiffres et entreprises, particulièrement là où il est peu probable que les consommateurs soient confus quant à la source du travail créatif, les propriétaires de marques ne devraient pas être autorisés à utiliser le droit des marques pour harceler les auteurs ».

Pour finir, l'éditeur met en avant qu'un bon nombre de références historiques sont utilisés dans le jeu à tout les niveaux, que l'agence de détective « Pikerton » n'est qu'un des nombreux moyens utilisés pour retranscrire un paysage historique avec précision. L'agence étant présente dans de nombreuses œuvres que ce soit dans des films (Deadwood, The Long Riders), des musiques (Ballad Of The Well de Elton John) ou d'autres jeux-vidéos (Bioshock Infinite).

Pour l'heure, Take-Two a indiqué que Red Dead Redemption 2 utilise le nom original de « Pinkerton », « Pinkerton Detective Agency », et non le nom actuel de la société, « Pinkerton Consulting & Investigations ».

L'éditeur a déclaré que Pinkerton avait déposé sa plainte en partie parce qu'elle tentait de tirer profit de l'énorme succès de Red Dead Redemption 2. Il demande au juge de rejeter la dites demande ainsi que de refuser un potentiel procèsDe plus, il est demandé que Pinkerton paye les frais de justice et autres frais de Take-Two liés à cette affaire.

Pour finir, les deux parties, contactées par Gamespot et The Verge n'ont pas souhaités s'exprimer. Les documents judiciaires ont été obtenus par The Blast et vous pouvez consulter l'intégralité des documents de l'affaire en cours à cette adresse.

Affaire à suivre, en attendant une réponse du tribunal prochainement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que dire de plus si ce n'est "Encore un procès" ? :laugh:

 

Il me semble que Rockstar avaient eu le même problème avec le FBI qui était présent dans les premiers GTA et ont du utiliser un autre nom dans les jeux suivants ( FIB au lieux de FBI ).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A vrai dire, je comprends pas pourquoi ils n'ont tout simplement pas pris un autre nom, comme ils le font pour tout le reste.

Tant qu'à faire, un nom parodique qui ridiculiserait l'agence...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que c'est une manière d'encrer historiquement l'Open-World, ceci provoquant une cohérence accrue du monde de RDR2. 

 

De la même manière que le jeu mentionne des lieux existant je pense rapidement à Tahiti, ou même certaines régions comme la Virginie. Mieux encore, New York ; pariodé par Rockstar en Liberty City depuis 1997.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est de toute façon à se demander ce qui pousse encore les personnes/entreprises à poursuivre Rockstar, (si ce n'est l'argent ?) depuis le temps qu'ils ont des procès (qu'ils remportent quasiment toujours d'ailleurs, rajoutant à cela les certainement très bons avocats) ça a dû devenir des blagues de couloir dans les locaux entre deux modélisations de brins d'herbes. 

Quasiment tout leurs jeux ont eu des problèmes judiciaires (certains justifiés, d'autres non) donc y'avait pas de raison que ça change.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 16/01/2019 à 19:28, Isyanho a dit :

Pour rappel, l'Agence Pinkerton avait par le passé, poursuivit le groupe de Rock américain Weezer avec son album « Pinkerton », une affaire qui n'avait pas été concluante.

 

A la différence près que le titre de Weezer s'inspire de Benjamin Franklin Pinkerton, rôle principal masculin de l'opéra "Madame Buttterfly" de Puccini dont l'action se passe au Japon. De nombreuses références à ce pays (en commençant par sa pochette) ou à Madame Butterfly sont faites dans l'album. Avant de porter plainte contre Weezer, il aurait fallu le faire contre Puccini 90 avant. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant