KevFB

Administration
  • Compteur de contenus

    9 534
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    59

Activité de réputation

  1. Vote positif
    KevFB a/ont reçu une réputation de Isyanho dans Red Dead Online (bêta) : mise à jour de la semaine 1   
     
    Alors que la bêta de Red Dead Online est disponible depuis une semaine, Rockstar tient d'abord à remercier la communauté de Red Dead pour avoir joué au jeu et leur avoir envoyé des commentaires qui leur seront d'une aide précieuse pour façonner l'avenir du jeu.
     
    Aujourd'hui, Rockstar a implémenté une première série d'ajustements, qui ont pour objectif d'améliorer l'expérience de jeu, afin de le rendre plus équilibré, plus amusant, et plus gratifiant, quels que soient les modes ou les missions. Ces ajustements incluent :
    Une augmentation des gains de dollars et d'or pour un certain nombre d'activités, dont les missions en mode exploration, les événements en mode exploration, les missions Une terre d'opportunités lorsque vous les refaites, les modes confrontation et plus. Une réduction des prix de la plupart des armes du catalogue Wheeler, Rawson & Co. et dans les armureries. Pour les joueurs qui auraient déjà acheté les armes aux prix d'origine, Rockstar leur remboursera la différence à partir d'aujourd'hui. Vous recevrez une notification à ce sujet la prochaine fois que vous vous connecterez à la bêta de Red Dead Online. Les remboursements seront effectués au plus tard le 10 décembre. Un équilibrage de la valeur d'une sélection de peaux et de poissons, ainsi que des réanimateurs pour chevaux et des schémas.  
    Ne vous inquiétez pas, Rockstar continuera à améliorer et équilibrer la bêta de Red Dead Online. Ils travaillent sur un certain nombre d'ajustements supplémentaires basés sur les commentaires de la communauté. Actuellement, ils cherchent à résoudre des bugs persistants qui font que certains joueurs sont exclus de leur session de jeu. Ils espèrent pouvoir publier la résolution de ces bugs dans le courant de la semaine prochaine. Ils continueront à consulter les commentaires et suggestions que vous leur envoyez, alors n'hésitez pas à leur transmettre via l'adresse reddeadonline.com/feedback.
     
    Pour vous remercier d'avoir joué à la bêta et de leur avoir aidé à l'améliorer, Rockstar offre 250 RDO$ et 15 lingots d'or à tous les joueurs ayant joué à la bêta de Red Dead Online avant 9 h CET le vendredi 7 décembre. Les joueurs concernés recevront leur dû entre aujourd'hui et le vendredi 14 décembre.
     
    Une fois encore, Rockstar remercie tous les joueurs qui ont participé à la bêta de Red Dead Online et qui ont partagé leur expérience avec eux. Et c'est loin d'être fini, alors restez connectés !
     
    Lien : Rockstar Newswire
  2. J'aime
    KevFB a/ont donné une réputation à PachBe dans Musique du jeu   
    Voici ma version d'Outlaws From The West 😀
    Qu'en pensez-vous?

  3. J'aime
    KevFB a/ont donné une réputation à Olivia dans Astuces de gameplay   
    Bonjour les cowboys, regroupons ensemble ici les différentes astuces de gameplay!
     
    Menu/Interface:
     
    Combat/Tirs:
     
    Cheval: 
     
    Personnage:
     
    Divers:
     
    Si vous avez d’autres astuces, n'hésitez pas, je les intègrerais au premier post! 😊
     
  4. Vote positif
    KevFB a/ont reçu une réputation de TheDoc dans Football   
    En relisant les pages de ce topic datant de la fin de l'Euro 2016, je suis tombé sur mon message de l'après finale, et notamment ces passages :
     
     
    Ca paraissait tellement loin à l'époque cette Coupe du monde. J'aurais peut-être dû m'écouter d'ailleurs au début de ce mondial, bien qu'il était quand même permis d'avoir des doutes lors de la phase de poule.


    La finale était quand même mal engagée pour les Bleus durant la première période, avec notamment un N'Golo Kanté qui n'était malheureusement pas au mieux de sa forme et les Croates qui les ont malmenés et qui sont parvenus à égaliser ; mener 2-1 à la mi-temps a permis de souffler un peu. Ils ont été chirurgicaux par contre durant la seconde période, comme on dit, sur leurs occasions de but et ont à nouveau bien défendu, avec Lloris qui sort encore des arrêts décisifs. J'ai quand même eu peur que sa boulette (ainsi que la passe en retrait d'Umtiti, comme le dit Solo) ne relance complètement les Croates durant les 20 dernières minutes, malgré le fait qu'ils devaient sans doute sentir le poids des précédentes prolongations dans leurs jambes ; mais heureusement, non, le score a été maintenu jusqu'à la fin, et aurait même pu être aggravé par Pogba. Et quelle délivrance au coup de sifflet final !

    Comme il y a deux ans, très heureux de revoir des scènes de joie et de liesse partout en France ; après les événements de ces dernières années, c'est toujours bon à prendre. Et ça rappelle forcément l'été 1998. Toujours aussi jouissif de suivre les matchs sur grand écran et de communier tous ensemble, avec des inconnus, dans les rues,  même dans les jours qui suivent. 
     
    Un grand merci à DD. Bien plus que de la chance, il a su créer un vrai groupe, et non une simple somme d'individualités, soudé et combatif, mettant le collectif en avant, ainsi qu'insuffler son esprit de compétiteur et de gagnant à chacun d'entre eux (très beau reportage sur TF1 mardi, d'ailleurs, qui nous a montré à quel point ce groupe vivait bien) ; ce n'était pas le jeu le plus flamboyant du mondial, mais ça a suffit à faire la différence, notamment quand la machine et la dynamique se sont vraiment mises en marche à partir des matchs à élimination directe. Gagner une Coupe du monde en tant que joueur, c'est déjà extraordinaire, mais la gagner à nouveau par la suite en tant que sélectionneur, c'est juste bluffant ; chapeau bas. Outre le fait qu'il ait un contrat jusqu'en 2020 et qu'il a déclaré vouloir rester à la tête des Bleus pendant 10 ans, je le vois évidemment continuer à tenir les rênes de la sélection pour l'Euro, où il aura sans doute à coeur de prendre sa revanche sur 2016 et refaire le doublé CDM-Euro comme sélectionneur, voire pourquoi pas le mondial 2022, peut-être pour briser cette malédiction qui veut que depuis la France en 2002, tous les champions du monde (à l'exception des Brésiliens) se vautrent au premier tour de l'édition suivante.


    Voilà, en tout cas, c'est fait. La France est championne du monde pour la deuxième fois de son histoire. Deux étoiles, pour l'éternité. Merci les Bleus ! 🇫🇷
     


     
    Et merci à @Beavis pour l'organisation de ce tournoi de pronostics ! 
  5. J'aime
    KevFB a/ont donné une réputation à Tchikiblah dans Récapitulatif du Challenge GTANF #5 : Sur la route de la rédemption   
    Découvrez la chaîne YouTube de GTANF
     
    Voici le récapitulatif du Challenge GTANF #5 : Sur la route de la rédemption, qui consistait à déchiffrer des énigmes en lien avec la série Red Dead sur GTA Online ou GTA V. Vous trouverez les solutions des énigmes dans la vidéo ci-dessus. Ceux qui désirent participer pour le plaisir peuvent toujours continuer à le faire via notre formulaire.
     
    Nous souhaitons remercier tous les participants ; ce dernier défi sur GTA Online / GTA V a été une réussite et nous avons hâte de réaliser le premier de la série sur Red Dead Online / Red Dead Redemption 2.
     
    Félicitations à nos quatre gagnants, Anakin15, PartyZen, Tyran15 et Vikingix, qui ont su déchiffrer les énigmes et trouver la solution de cette chasse au trésor. Les voilà maintenant parés du magnifique grade de Numero Uno jusqu'au prochain challenge !
  6. Haha
    KevFB a/ont reçu une réputation de Tchikiblah dans Analyse du trailer de lancement de Red Dead Redemption 2   
    Les fameux testicules de chevaux dont on nous parle tant :
     

     
  7. J'aime
    KevFB a/ont donné une réputation à R•G dans Analyse du trailer de lancement de Red Dead Redemption 2   
    Lire l'article | Voir et télécharger la vidéo en 4K | Voir les images du trailer
     
    Voici notre analyse du trailer de lancement de RDR 2, prévu pour le 26 octobre 2018 sur PS4 et Xbox One.
     
    Cette analyse a pour but de résumer les différentes séquences de la vidéo en se basant sur ce qui est visible actuellement. Cette analyse ne confirme en rien ce à quoi ressemblera la version finale du jeu.
     
    Découvrez l'analyse de la vidéo en 22 séquences :
     

     
    Séquence #1 : Arthur et Dutch discutent seuls dans un de leurs campements provisoires. Dutch propose à Arthur un autre gros coup car ils ont besoin d'argent pour quitter le campement. Les effets de lumière traversant le feuillage des arbres sont de toute beauté. En arrière-plan, autour du feu, on peut notamment apercevoir Bill Williamson, l'Oncle, Mary-Beth Gaskill ou encore John Marston. Leurs chevaux sont attachés un peu plus loin.
     

     
    Séquence #2 : On voit Arthur et le reste de la bande galoper à toute vitesse dans une forêt. Arthur laisse entendre durant cette séquence que « sa bande représente tout pour lui ». Pour information, voici les membres de la bande dans l'ordre, sur les chevaux : Dutch van der Linde, John Marston, Arthur Morgan, Micah Bell, Sadie Adler, Bill Williamson et Javier Escuella.
     

     
    Séquence #3 : Dans cette scène, Arthur et Dutch braquent une banque. Le guichetier, menacé et sous la peur, ouvre le coffre. Arthur s'exprime à nouveau de manière très concise : « Je pourrais tuer ou donner ma vie s'il le fallait » ; c'est d'ailleurs comme cela qu'était dépeint sa personnalité dans les premières previews.
     

     
    Séquence #4 : La bande chevauche à grande vitesse dans l'espoir de rattraper le train. Un braquage imminent s'annonce. Remarquez la beauté du paysage et du ciel, ainsi que les splendides effets de lumière.
     

     
    Séquence #5 : Arthur, visage et tête découverts, vole les sacs d'argent de l'Armée américaine (U.S. Army payroll) et de la banque de Valentine (Bank of Valentine) et les balance à son acolyte. Cette scène se déroule sur un train.
     

     
    Séquence #6 : Dutch s'apprête à exécuter de sang froid un homme, entouré du reste de la petite bande, bien qu'il aurait souhaité que les choses « se passent autrement ». Cette scène semble se dérouler peu de temps avant la scène du trailer #2 où Bill Williamson, Hosea Matthews et Arthur Morgan s'éloignent du même bâtiment désormais en proie à un véritable brasier. Un des membres de la bande porte un bandeau à sa jambe, comme dans la scène de l'attaque de la diligence dans la deuxième partie de la vidéo de gameplay officielle.
     

     
    Séquence #7 : Arthur, dans une attitude très autoritaire, pointe du doigt et lance ainsi : « Mais c'est pas nous qui avons changé ». On sent à travers ces discussions que l'ambiance ne sera pas toujours très joyeuse au sein de la bande, notamment entre Dutch et Arthur visiblement.
     

     
    Séquence #8 : Dutch (en gros plan et de dos) répond à Arthur en lui disant de lui faire confiance et de faire un braquage de plus, juste un...
     

     
    Séquence #9 : Arthur, agacé, lui répond sèchement « qu'il y a toujours un foutu train [à braquer] ».
     

     
    Séquence #10 : Arthur saute du train et saute sur le cheval de Dutch, puis s’agrippe à celui-ci, le tout de manière fluide et dans la continuité de l'action.
     

     
    Séquence #11 : La bande s'enfuit alors que le train semble avoir été saccagé, l'un des wagons étant en feu. On peut voir que John Marston est monté derrière Bill Williamson.
     

     
    Séquence #12 : Un autre aperçu du campement quand toute la bande est réunie autour du feu. C'est une séquence identique à celle de la première partie de la vidéo de gameplay officielle.
     

     
    Séquence #13 : Un des hommes de loi (Leviticus Cornwall), entouré de certains membre de la bande (Bill Williamson, Javier Escuella et Charles Smith), balance à Dutch « Juste vous ». Il annonçait précédemment ne pas vouloir tuer tous ces gens, juste lui. La tension entre force de l'ordre et la bande de Dutch sera sans doute assez mouvementée. D'ailleurs, il semblerait que ce soit Edgar Ross à la gauche (notre gauche) de Leviticus. Il accompagne ce dernier comme dans le trailer #3. Vu les propos tenus par Leviticus Cornwall dans les deux vidéos, il semblerait qu'il s'agisse du principal antagoniste du jeu.
     

     
    Séquence #14 : Une explosion a lieu sur un pont avant qu'un chariot conduit par la bande de Dutch débarque à toute vitesse. Remarquez le réalisme de l'impact et des débris ayant été rejetés. Les roues puis les charrettes elles-mêmes sont détruites dans l'explosion ; le conducteur se protège le visage en portant ses mains en hauteur, Dutch est à l'arrière et Arthur devant, une arme à la main. Il semble avoir tiré sur ces obstacles piégés, rappelant les missions « Un escroc peut-il cacher ses rayures ? » et « Des soucis et des hommes » de Red Dead Redemption, où John Marston devait détruire les barils de dynamite sur le passage du chariot de West Dickens et du wagonnet contenant la Gatling.
     

     
    Séquence #15 : Arthur est dans la banque nationale de Lemoyne en compagnie de Dutch, lorsque l'un des rivaux présent dehors annonce à Arthur de sortir de là. Ce dernier est muni d'un pistolet et d'un bandana. La suite est prévisible. Cette banque est la même que dans la deuxième partie de la vidéo de gameplay officielle ; il s'agit en effet de la suite de la séquence.
     

     
    Séquence #16 : John Marston et Arthur dialoguent ensemble lorsque John lui demande « Et la loyauté dans tout ça ? »
     

     
    Séquence #17 : Un wagon entier déraille lors de l'explosion de celui-ci. Arthur répond à John Marston de « garder sa loyauté pour ce qui compte ». On sent qu'Arthur pourrait avoir un rôle de mentor auprès de John. Vous, comme nous, avons hâte d'en savoir plus sur leurs relations ! 
     

     
    Séquence #18 : Ici, Sadie Adler se tient debout devant un chariot rempli de dynamites. D'un ton sérieux, elle annonce à quelqu'un : « Tu vas faire ce que je te dis ». Tout comme paru récemment dans une interview de Dan Houser pour le site Vulture, le fait que les femmes avaient du tempérament (ou non) et qu'elles avaient toutes leur place à l'époque où se déroule le jeu est bien retranscrit. Il est remarquable que Sadie semble avoir une personnalité confirmée et haute en couleur ! 
     

     
    Séquence #19 : Un ours impressionnant se dresse debout sous un orage du plus bel effet, éclairant le pelage mouillé et hirsute de l'animal. Les ours sont également beaucoup plus effrayants que ceux déjà présents dans le premier opus.
     

     
    Séquence #20 : Ce même ours (probablement) fonce sur Arthur à la charge. Arthur prend vite position afin de l'éviter ou de l'affronter.
     

     
    Séquence #21 : Javier Escuella et Dutch s'enfuient avec un butin sous les bras depuis les toits d'une grande ville (sûrement Saint Denis). Quelques hommes sont à terre et inanimés.
     

     
    Séquence #22 : Une caisse semble exploser au passage de la bande à cheval. Les membres sont tous armés et font feu sur quelque chose ou quelqu'un.
     
     
    © 2018-2019
    Analyse par R•G
    Grand Theft Auto Network France
  8. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de ramsesozore dans Red Dead Redemption 2 : 60 heures de jeu selon Dan Houser   
    Dan Houser qui annonce que Graham Green, alias Oiseau bondissant dans Danse avec les loups, fait partie du casting. 
     

  9. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de mkr dans Saloon du Network - Red Dead Redemption 2   
    Se7en-Rus a posté sur GTAForums.com la musique de fond du menu PS4 :
     
    https://streamable.com/qpx8f
     
    Beaucoup plus mélancolique que Born Unto Trouble.
     
  10. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de mkr dans Saloon du Network - Red Dead Redemption 2   
    Se7en-Rus a posté sur GTAForums.com la musique de fond du menu PS4 :
     
    https://streamable.com/qpx8f
     
    Beaucoup plus mélancolique que Born Unto Trouble.
     
  11. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de ramsesozore dans Red Dead Redemption 2 : 60 heures de jeu selon Dan Houser   
    Dan Houser qui annonce que Graham Green, alias Oiseau bondissant dans Danse avec les loups, fait partie du casting. 
     

  12. Merci
    KevFB a/ont donné une réputation à Isyanho dans Saloon du Network - Red Dead Redemption 2   
    Red Dead Redemption 2 nécessitera un compte social club sur PS4 et Xbox One !
     
    "Vous aurez besoin d'une connexion Internet unique en vous connectant à Social Club pour vous connecter au jeu. Ensuite, vous pourrez passer à la session de jeu", lit-on dans un courrier électronique du support client de Rockstar Games.

    http://gadgets.ndtv.com/games/news/red-dead-redemption-2-ps4-and-xbox-one-requires-rockstar-games-social-club-account-rockstar-support-1933475
     
  13. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de ramsesozore dans Red Dead Redemption 2 : 60 heures de jeu selon Dan Houser   
    Dan Houser qui annonce que Graham Green, alias Oiseau bondissant dans Danse avec les loups, fait partie du casting. 
     

  14. Haha
    KevFB a/ont reçu une réputation de Tarkoss dans PlayStation 4   
    Je me disais bien que cette bonne nouvelle cachait quelque chose. 
  15. J'aime
    KevFB a/ont donné une réputation à Isyanho dans PlayStation 4   
    PLAYSTATION OFFICIALISE LE CHANGEMENT D'ID PSN
     
    Sony annonce sur son blog que cette fonctionnalité sera disponible dans les prochaines jours dans le cadre du PlayStation Preview Program. Le premier changement sera gratuit, comme sur le Xbox Live, mais ensuite, il vous en coûtera 9,99 € (ou 4,99 € si vous êtes abonné PS Plus).
     
    Si vous choisissez de modifier votre ID, il sera toujours possible d'afficher l'historique des précédents pseudonymes dans les paramètres de confidentialité.
    Notez toutefois que tous les jeux ne seront pas compatibles : seuls ceux sortis après avril 2018 sur PS4 le sont obligatoirement, tandis que les jeux précédents, ou sortis sur PS Vita et PS3 pourraient afficher une erreur auprès des utilisateurs :
     
    « Cette feature sera compatible avec tous les jeux PS4 publiés après avril 2018, ainsi qu’une grande majorité des jeux PS4 les plus joués parus avant cette date. Notez toutefois que tous les jeux et application PS4, PS3 et PS Vita ne sont pas garantis de supporter le changement d’ID et que les utilisateurs pourront à l’occasion rencontrer des erreurs dans certains jeux. Si jamais vous rencontrez des problèmes après avoir changé votre ID, vous pourrez revenir à votre ID initial à tout moment et gratuitement (vous ne pourrez le faire qu’une fois pendant le test de la feature). »
     
    D'ici la fin de la bêta de cette fonctionnalité, Sony diffusera la liste complète des jeux prenant en charge le changement d'ID. Une bêta aura lieu jusqu'à fin novembre, tandis que la version finale verra le jour début 2019.

    http://fr.ign.com/ps4/41846/news/playstation-officialise-le-changement-did-psn
  16. Merci
    KevFB a/ont donné une réputation à Olivia dans PlayStation 4   
    Attention Il y aurait une faille actuellement qui permettrait d'envoyer des messages complètement glitcher ce qui pousse à devoir reformaté votre console donc il est conseillé, de changer le paramètre de messagerie: 
    Paramètre -> Gestion du compte -> Paramètres de confidentialité -> Rentrer votre mdp -> Informations personnelles | Messagerie ->Messages -> Amis ou Personne
     

     
  17. J'aime
    KevFB a/ont donné une réputation à Master Nawak dans C´est quoi le plus important?   
    Bonjour
    Déplacement du sujet dans le forum GTA Online.
     
    Consulte ce dossier
     
    https://www.grandtheftauto5.fr/actualites/dossier-quelle-est-la-meilleure-facon-de-se-faire-de-l-argent-sur-gta-online-37026.html
     
  18. J'aime
    KevFB a/ont donné une réputation à Tchikiblah dans Challenge GTANF #5 : Sur la route de la rédemption   
     
    AVANT-PROPOS  
     
    Pour cette 5e et dernière édition des Challenges GTANF sur GTA Online, nous avons pensé vous proposer une chasse au trésor qui, nous l'espérons, vous creusera les méninges !
     
    Et comme incroyable trésor, le gagnant aura l'immense privilège de porter le statut de Numero Uno jusqu'au prochain Challenge GTANF, qui se déroulera sur Red Dead Online ! 
      
    FONCTIONNEMENT
     
    Le fonctionnement est simple, la solution peut-être moins. La chasse au trésor se déroule en 5 énigmes puis une énigme finale. Pour résoudre ces énigmes, vous devrez d'abord trouver un lieu puis résoudre l'énigme. Pour répondre, vous utiliserez un questionnaire Google (lien en bas de l'article) dans lequel vous trouverez les énigmes.
     
    En trouvant la solution d'une énigme, vous pourrez passer à la suivante. Toutes les réponses tiennent en un seul mot et doivent être écrites en lettres minuscules. Si vous pensez avoir trouvé la réponse mais que celle-ci est en plusieurs mots, alors la réponse sera le premier mot ; par exemple : si la réponse est Grand Señora Desert, alors il faudra écrire « grand ». 
     
    Les trois premières personnes à m'envoyer la réponse à l'énigme finale par message privé remporteront le challenge. Attention, car il faudra obligatoirement expliquer comment vous avez trouvé les réponses à chacune des énigmes, sinon vous ne pourrez pas être élu vainqueur.
     
    COMMENT PARTICIPER ?
     
    Pour participer, il vous suffit d'avoir le jeu et un cerveau de type fonctionnel. Vous l'aurez compris, ce challenge se déroule cette fois-ci sur toutes les plateformes et il est ouvert 24h/24. Les trois premières personnes à trouver la réponse à l'énigme finale seront élues gagnantes. Sinon, le défi se terminera le vendredi 19 octobre à 15h, heure de Paris.
     
    » Participer au Challenge GTANF #5
     
    À vos cartes et boussoles, aventuriers digitaux !
  19. J'aime
    KevFB a/ont donné une réputation à Isyanho dans Saloon du Network - Red Dead Redemption 2   
    Cela date du mois de Juin quand ils ont annoncé les différentes éditions : http://www.rdr2.fr/actualites/les-editions-speciale-ultime-pour-rdr-2-et-les-bonus-de-precommande-37346.html

    Roxie Vizcarra (illustratrice chez Rockstar Games) qui y va de son instragram et qui permet par ailleurs de découvrir de nouveaux artworks :






  20. J'aime
    KevFB a/ont donné une réputation à R•G dans Analyse de la vidéo de gameplay officielle, partie 2 de Red Dead Redemption 2   
    Lire l'article | Voir et télécharger la vidéo en 4K | Voir les images de la vidéo
     
    Voici notre analyse de la vidéo de gameplay officielle, partie 2 de RDR 2, prévu pour le 26 octobre 2018 sur PS4 et Xbox One.
     
    Cette analyse a pour but de résumer les différentes séquences de la vidéo en se basant sur ce qui est visible actuellement. Cette analyse ne confirme en rien ce à quoi ressemblera la version finale du jeu.
     
    Veuillez noter que la vidéo a été entièrement capturée sur PS4 Pro.
     
    Découvrez l'analyse de la vidéo en 60 séquences :
     
    Séquence #1 :
     

     
    Cette séquence démarre sur les chapeaux de roues avec une altercation entre Arthur Morgan et un ennemi. Celui-ci se tient prêt à assommer Arthur à l'aide d'une bouteille en verre, mais Arthur ne l'entend pas de cette oreille (voir séquence #2).
     
    Séquence #2 :
     

     
    Scène directe de la séquence #1, Arthur se voit pris au piège avant que son ennemi ne le renverse sur une caisse lui donnant une série de coups de poing acharnés, puis en se faisant étrangler, mais celui-ci retournera son adversaire avec ses pieds, l'envoyant paître dans le décor. Remarquez que la scène se passe à la gare de Rhodes ; gare que l'on retrouvera à trois reprises dans ce trailer. Ce passage montre également les transitions harmonieuses entre cinématiques et phases de jeu.
     
    Séquence #3 :
     

     
    Arthur finira par se relever et courir sur le train pour accéder aux toits et continuer sa course. Remarquez la présence de 2 ennemis sur la map (situés dans un wagon du train). L'un d'eux est d'ailleurs visiblement en train de rejoindre les toits pour accueillir Arthur. On peut relever la présence de 2 icônes : l'une représentant un courrier (retour des lettres de grâce pour régler ses dettes et ses crimes ? Ou simple poste de télégramme ?), et l'autre, une icône de panneau jonchée d'un cadenas verrouillé, laissant imaginer que cela se débloquera plus tard. Est-ce une icône de voyage rapide ou un simple lieu non visité ? En tout cas, l’entièreté du décor reste toujours aussi détaillée et magnifique.
     
    Séquence #4 :
     

     
    On observe ici cette fameuse scène de course sur les toits du train. Remarquez les effets réalistes de la vapeur laissés par le train et les effets d'éclairage mirobolants. Ce paysage n'est pas sans rappeler quelques similitudes avec le gigantesque pont situé entre Raton Canyon et Alamo Sea dans GTA V.
     
    Séquence #5 :
     

     
    On voit Arthur muni d'une carabine à répétition et Sadie se diriger vers un campement de bandits situé dans ce qui semble être une raffinerie. L'effet de flamme et de brasier semble si naturel. On observera la position d'un ennemi (à droite) vers la cabane et le massacre qui a déjà eu lieu derrière Arthur, les ennemis éliminés étant représentés par de petites croix noires. 
     
    Séquence #6 :
     

     
    Regardez la violence de cette scène où l'on voit l'assaillant apparaissant sur la map de la scène précédente se prendre une balle en pleine tête. La balle finit dans la tête de l'ennemi qui va violemment s'éjecter. La puissance de l'arme y est sans doute pour quelque chose. Les effets sont aussi crus que dans Red Dead Redemption, mais criants de réalisme.
     
    Séquence #7 :
     

     
    Un somptueux panorama enneigé où Arthur et son cheval se promènent. Les traces laissées par ces derniers sont impressionnantes. Comme évoqué lors des previews, les proies chassées peuvent êtres stockés sur votre cheval et ramenés au camp de Dutch ou à la vente. Admirez comme la veste et le reste de l'habillage d'Arthur est gelé et enneigé. À savoir qu'il sera conseillé de s’habiller chaudement pour éviter le coup de froid ! 
     
    Séquence #8 :
     

     
    On y voit un Arthur à la barbe fournie et habillé chaudement pour résister à la condition climatique du coin. Son pantalon semble être une fabrication maison en peau de bête, de même que ses mitaines. Son cheval est orné d'un masque de protection personnalisé. Observez comme il est quasiment possible de sentir le poids de la bête morte sur le dos de ce cheval et ce froid mordant. On voit également qu'il est plutôt pénible et compliqué d'avancer dans ces neiges profondes. Voyez en plus que la neige colle aux vêtements d'Arthur.
     
    Séquence #9 : 
     

     
    Arthur s'apprête à rentrer dans un cabanon avant que celui-ci se fasse renverser par un homme en colère ouvrant la porte subitement, prêt à faire feu sur nous. L'effet de soleil sur l'oreille d'Arthur est une fois de plus un détail sublime.
     
    Séquence #10 : 
     

     
    Arthur sort d'une fenêtre et se laisse glisser sur le toit, le faisant atterrir tranquillement au sol. Les effets de lumière tamisée et la noirceur de la nuit créent un sentiment d'insécurité et de danger. Rockstar sait maîtriser parfaitement les atouts de cette génération de consoles, ce qui leur permet de pousser un réalisme toujours plus immersif.
     
    Séquence #11 :
     

     
    Des ennemis semblent avoir prédit la venue d'Arthur et le menacent avec leurs armes. Arthur profite d'une explosion proche pour se mettre à couvert et engager le combat. Remarquez l'incroyable effet de pluie sur les textures et les habits d'Arthur ; c'est vraiment bluffant. On notera aussi que cette ambiance et cette condition climatique spéciales sont différentes de ce que l'on a vu jusqu'à maintenant ; la météo dynamique sera donc vaste et variée.
     
    Séquence #12 :
     

     
    Arthur et une partie de la bande, tous à cheval, observent le passage du train en vue d'y réaliser un braquage. Remarquez cette neige légère et discrète qui nous montre clairement que la scène se passe à mi-chemin entre terre et hautes montagnes. On peut retrouver ici de gauche à droite : Hosea Matthews, Lenny Summers , Micah Bell, Dutch van der Linde et Arthur Morgan. 
     
    Séquence #13 :
     

     
    Un membre de la bande, foulard au visage, qui s'avère être Bill Williamson, s'apprête à enclencher une explosion de dynamite, sûrement déposé sur les rails du train. Sera-t-il possible hors missions d'utiliser ce levier pour faire exploser à notre convenance des pièges ? 
     
    Séquence #14 :
     

     
    Arthur et ses acolytes, dont Dutch, entrent en fracas dans la banque nationale de la région de Lemoyne et se débarrassent des forces de l'ordre présentes. Un membre de la bande (avec une veste blanche et un chapeau melon ; peut-être Sean MacGuire ?) monte la garde à l'entrée pendant que les autres entrent dans la banque. Rockstar n'a pas lésiné sur les moyens pour modéliser des intérieurs somptueux et fidèles à la réalité. On remarquera la réaction rapide du policier lorsque les hors-la-loi entrent et qui s'apprête à agir, mais hélas pas assez rapidement. Les éclairages à l'intérieur et à l'extérieur sont d'une beauté.
     
    Séquence #15 :
     

     
    On voit Arthur ouvrir un coffre afin de piller son contenu pendant que Bill Williamson (sans chapeau et avec le front dégarni) tient un PNJ par le col pour éviter qu'il n'alerte qui que ce soit. Ce PNJ tremble de peur et affirme la volonté de Rockstar de vouloir créer un monde très connecté, très vivant. Remarquez les points jaunes sur la map, marqués d'une croix. Cela semble être les coffres restant à piller. Une attention toute particulière a été accordée aux ornements des coffres et les motifs de cette pièce ; c'est bluffant.
     
    Séquence #16:
     

     
    Magnifique explosion donnant un accès aux coffres (explosion qui n'est pas sans rappeler une mission d'un certain GTA V). On peut observer des gravats et autres éléments du décor être projetés par le souffle de l'explosion ; des morceaux du mur tombent également une fois l'explosion passée. Les portes métalliques s'embrasent aussi. La map est entièrement colorée de rouge, montrant bien que ce braquage n'est pas passé inaperçu. Arthur est par ailleurs activement recherché : mort ou vif.
     
    Séquence #17 :
     

     
    Arthur est ici en pleine discussion avec Karen Jones en le suppliant de conduire Mary-Beth Gaskill, Tilly Jackson et elle-même quelque part. Arthur, réticent, finit par accepter, à la plus grande joie des filles de la bande. L'Oncle se joint au voyage. L'action se passe au campement de Dutch et sa bande, comme vous pouvez le remarquer en arrière-plan. Sera-t-il possible de récolter les meilleurs bons plans en discutant avec elles lors de voyages en chariot ? Débloquera-t-on d'autres subtilités en créant un lien avec ces femmes de joie ? Dans le passage secondant cette scène, les filles chantent ensuite une chanson paillarde, mentionnant la ville de Valentine (probable lieu de destination du groupe).
     
    Séquence #18 :
     

     
    Arthur et Dutch semblent s'apprêter à braquer de nouveau un train. Arthur est équipé d'un foulard et d'une carabine ; ce n'est sans doute pas juste pour saluer les passagers. Voyez comme la crinière du cheval vole au vent pendant sa pointe de vitesse, ce qui constitue encore un petit détail réaliste. À la seconde suivante, on voit une femme être aidée à grimper sur le train. Cette femme semble être Sadie Adler. Pourra-t-on en solo comme en multi aider nos partenaires à atteindre un point inaccessible ? 
     
    Séquence #19 :
     

     
    Ici, Arthur menace une diligence et ses cochers puis fait un tir de sommation pour les intimider. On remarque sur la map que l'icône représentant une roue de chariot est de couleur jaune. Est-ce simplement un objectif de quête / mission ou bien un événement aléatoire ? En tout cas, une fois de plus, la beauté des éclairages et de l'ambiance qui s'en dégage est très réussie.
     
    Séquence #20 : 
     

     
    Dans cette séquence, Arthur braque une armurerie. L'armurier est terrorisé et hausse les mains en l'air. Voyez comme chaque détail apporté au décor est criant de réalité : les armes, les soins apportés aux ornements des tiroirs et de la caisse enregistreuse. On aperçoit le magazine qu'Arthur pourra consulter en vue FPS lorsqu'il fera ses choix pour l’achat d'armes et autres personnalisations. Autre élément : un couguar empaillé est visible sur la droite de l'image ; pourtant, celui-ci n'a pas encore fait son apparition dans le jeu, mais nul doute qu'il fera partie des quelques 200 espèces d'animaux disponibles dans le jeu.
     
    Séquence #21 :
     

     
    Nous retrouvons ici un ancien système connu des anciens joueurs de GTA San Andreas : les cambriolages de nuit. Ici, Arthur, tout en discrétion, fouille un coffre à pharmacie, sans doute à la recherche de gélules et autres fortifiants essentiels à son cheval ou lui. Remarquez le degré de réalisme de Rockstar quant à la position du PNJ en train de dormir jusqu'au pied fidèlement modelé. Fini les positions droites figées et les yeux grand ouverts.
     
    Séquence #22 :
     

     
    Cette séquence nous offre une somptueuse vue d'ensemble sur les plaines, lacs et rivières. Les nuages sont d'un réalisme ! Observez ce détail qui témoigne du froid en altitude : Arthur fait de la vapeur de condensation et porte sa main devant son nez et sa bouche. Regardez comme l'horizon se profile à des km², la beauté s'étend à perte de vue. 
     
    Séquence #23 : 
     

     
    Arthur se fait prendre en embuscade par un chariot de bandits. L'un d'eux viendra frapper Arthur, le mettant à terre. Voyez comme l'éclairage de l'orage sur l'herbe mouillée et ses reflets rebondissent sur les personnages et sont à la limite du naturel et du réel. Le changement de luminosité lors des éclairs est beaucoup plus prononcé que dans les précédents jeux de Rockstar. Il vous arrivera de faire des mauvaises rencontres de nuit comme de jour, la nuit étant un poil plus dangereux, selon si vous êtes seul ou non.
     
    Séquence #24 :
     

     
    Des bandits interrogent d'une manière un peu musclée un pauvre homme, lorsque le blond lui porte un coup à l'estomac. Son acolyte derrière lui semble s'approcher de la victime pour lui parler ou le questionner. Les expressions faciales des personnages sont les meilleures représentations de tous les jeux de Rockstar. 
     
    Séquence #25 :
     

     
    Ici, des hommes cagoulés (la bande d'Arthur ?) braque ce qui semble être une diligence d'un bourgeois. Le braqueur principal porte un foulard attaché à sa cheville : Est-ce une marque de gang ? Une simple blessure ? Remarquez la boue restant collée aux roues de la diligence ; c'est un détail pointilleux. Pendant que le bandit tient en joue le conducteur, un autre en arrière-plan frappe avec sa crosse sur la serrure du coffre pour pouvoir l'ouvrir.
     
    Séquence #26 :
     

     
    Cette séquence est peut-être la plus intéressante. On peut remarquer la présence de 4 hommes issus d'un probable cartel mexicain. Ces hommes viennent d’abattre de sang froid un homme dont la balle a explosé son abdomen. Mais ce n'est pas tout, observez bien cette scène et regardez à présent cette comparaison faite par SG-17 sur Reddit, qui démontre qu'il s'agirait bel et bien d'Armadillo, ville emblématique du premier Red Dead Redemption. L'action se passe dans/devant le bureau du shérif d'Armadillo. La victime est un shérif ou un de ses adjoints.
     
    Séquence #27 :
     

     
    La scène se passe à Blackwater, comme indiqué sur les panneaux du bâtiment en arrière-plan (Grand Theater). On y voit 2 agents de l'ordre fouler le trottoir lourdement armés ; recherchent-t-il un fugitif ? Ou est-ce une simple mesure de précaution ? Par les temps qui courent dans le Far West, c'est préférable.
     
    Séquence #28 :
     


    On peut voir ici que quand Arthur est recherché, le champ de vision des ennemis est indiqué sur le radar (comme c'était le cas dans GTA V). L'indice de recherche passe ici de Unknown suspect (suspect inconnu) à Investigating (investigation). Voyez les traits du visage d'Arthur, conscient que la menace est proche.
     
    Séquence #29 :
     

     
    Cette scène se passe à Valentine (pancarte Weapons sold, similaire dans le trailer #2). Observez les nombreuses et affreuses balafres de ce personnage sur sa joue ; l'effet donné est remarquable. La vue de l'extérieur depuis les intérieurs est grandement soignée et permet un réalisme d'immersion. 
     
    Séquence #30 :
     

     
    Arès avoir volé ce cheval, Arthur se retrouve avec des chasseurs de primes à ses trousses. Ceux-ci sont représentés d'une tête de mort sur la map. On peut apercevoir le « sifflement » de la balle, qui frôle Arthur de très près, et une victime de son pistolet tombant de son cheval. Le corps inerte de celui-ci tombe et tire également un coup de feu par automatisme. L'humidité et la noirceur du lieu seront sûrement théâtre de phénomènes pas très légaux et d'embuscades.
     
    Séquence #31 :
     

     
    Ici, vous assistez à une scène plutôt violente et sanglante. Le sang gicle sur les vêtements et le visage d'Arthur, ce qui témoigne de la violence du coup et de l'acharnement. Une fois de plus, les expressions faciales magnifiquement réalisées sont capables de nous faire ressentir les émotions de cette scène. 
     
    Séquence #32 :
     

     
    Cette scène sous l'effet du Sang froid se passe à Rhodes. Le portique indique Gray Woolen Mill et le cabinet d'un certain docteur E.J. Paulson est visible à gauche. Un ennemi a déjà subi la colère d'Arthur, son corps jonchant près du chariot.
     
    Séquence #33 :
     

     
    Ici, Arthur utilise à nouveau son Sang froid et tire sur les roues de la diligence, la faisant exploser brutalement. Remarquez que l’explosion ne touche pas que la diligence mais aussi les pattes arrières du cheval, complètement déchiquetées. Les chevaux de tête se sont défaits de l'attelage et s'enfuient.
     
    Séquence #34 :
     

     
    De nouveau, un autre palier du Sang froid, où cette fois-ci les organes vitaux des ennemis apparaissent en surbrillance rouge afin de maximiser vos chances de dégâts. Un membre de la bande monte la garde devant le bâtiment avant d'ouvrir la porte à ses acolytes.
     
    Séquence #35 :
     

     
    Arthur se balade en ville. Cela semble être Saint-Denis. Le mendiant est adossé à une pharmacie (indiquée sur les panneaux). Il est visiblement aveugle, en témoigne le bandeau sur ses yeux. Une action contextuelle est visible en bas à droite, laissant le choix d'aborder le mendiant en appuyant sur la touche L2. On peut voir que de nombreux PNJ foulent le sol de la ville, mais aussi les balcons, renforçant un peu plus l'immersion de vie organique. Peu après, on voit Arthur donner de l'argent à ce mendiant.
     
    Séquence #36 : 
     

     
    Cette scène se passe de nouveau à Rhodes (en arrière-plan, la statue à gauche et le château d'eau près de la gare à droite). Regardez également Arthur déambuler à cheval, affichant fièrement ses trophées de chasse et un nouveau look lui donnant un air complètement différent. On remarque que la bride du cheval semble personnalisable (en témoignent ses couleurs différentes, vert et rouge). Observez comme les 2 cochers à droite regardent Arthur passer ; son arme à la main doit rendre nerveux ces hommes. 
     
    Séquence #37 :
     

     
    Ici, Arthur prend une assiette de nourriture et la déguste. À savoir que la prise de poids ou la perte de poids semble être confirmée. Menu du jour : ragoût de boeuf (Beef stew), agneaux (Lambs). Arthur aura besoin de manger (ainsi que dormir) pour reprendre des forces et régénérer sa santé, comme dit dans les previews. La scène semble se passer au même endroit où l'on voit Arthur descendre les marches dans un screenshot tiré des previews.
     
    Séquence #38 :
     

     
    Arthur tient un fusil de précision dans sa main gauche. Trois autres armes sont visibles également à son ceinturon : deux revolvers et un couteau. Regardez l'attention toute particulière et soignée apportée aux détails du pistolet, ses ornements, ses motifs ainsi qu'à l'étui. 
     
    Séquence #39 :
     

     
    Arthur est ici en train de prendre son bain. Le champagne est de la marque Antoinette (référence aux vins français ?) et un cigare (ainsi qu'une boîte) est également visible sur la table à droite. Possibilité de boire et fumer dans le bain ? Comme pour les autres éléments de jeu, l'action pouvant être effectuée est indiquée en bas à droite (ici, tapoter Carré pour se frotter). 
     
    Séquence #40 :
     

     
    Arthur marche fièrement dans les allées d'une ferme, couvert de boue, quand une femme remarque son aspect dégoûtant et tente de le fuir. Dans les previews, il était mentionné que si Arthur ne prenait pas soin de lui les gens le remarqueraient. Arthur les salue, la tête baissée, ayant sûrement conscience qu'il est l'objet de l'attention. La pancarte en arrière-plan mentionne un chantier de vente aux enchères. Est-ce ici que la vente des chevaux / animaux se fera ? 
     
    Séquence #41 :
     

     
    Ici, on peut voir Arthur se balader en canot. Il peut être dirigé aussi bien tout seul qu'à deux (voir trailer #1). La beauté de l'eau qui abrite les reflets du soleil et de la pluie est somptueuse.
     
    Séquence #42 : 
     

     
    Si dans Red Dead Redemption, le troupeau de vaches était indiqué par une icône commune et les bêtes égarées par des icônes individuelles, il semble ici que chaque vache ait sa propre icône, quelle que soit la situation. Les actions contextuelles proposent aux joueurs de centrer votre vue sur le troupeau et de vous armer de votre arme en appuyant sur R2 ou de tirer. L'éclairage de cette scène est un plaisir pour la rétine, digne des plus grands tableaux d'oeuvre d'art.
     
    Séquence #43 :
     

     
    Arthur et John Marston avancent sur les rails grâce à une draisine à bras. Ce véhicule (non pilotable) était déjà présent dans Red Dead Revolver. Vous pouvez voir qu'un escalier permet d'ailleurs de descendre du pont. 
     
    Séquence #44 :
     

     
    Dans cette scène nous présentant les différentes activités, le joueur peut s'adonner à la pêche, aussi bien sur terre (cette scène) que dans une barque (gameplay #1). Ici, Arthur est accompagné d'un autre membre de la bande. Les poissons que le protagoniste projette de pêcher sont visibles à droite. On peut également voir le bouchon de son acolyte partir. Le joueur peut, à l'aide des commandes de la manette, couper la ligne, contrôler la canne et ramener sa ligne grâce au moulinet. 
     
    Séquence #45 :
     

     
    Une partie de blackjack (déjà présent dans RDR). Le croupier distribue les cartes sous l'oeil attentif d'une femme avec un éventail. Les actions contextuelles permettent aux joueurs de quitter le jeu avec Rond, de regarder ses cartes avec L2 et de regarder les cartes du banquier avec R2.
     
    Séquence #46 :
     

     
    Dans cette scène, nous voyons une nouvelle activité : la danse. Mary-Beth est ici la cavalière d'Arthur, tandis que Dutch danse en arrière-plan. Le ciel étoilé est toujours aussi bluffant que lors de son apparition dans le trailer #1. Une action contextuelle apparaît avec deux choix : quitter la danse avec le bouton Rond ou s'éclater avec le bouton Carré.
     
    Séquence #47 :
     

     
    Arthur joue ici au jeu du couteau avec Lenny Summers. L'activité reprend la même mécanique que dans le jeu précédent (paris, tentatives, QTE, temps). L'une des QTE qui est essentielle à la réussite du jeu est la touche Triangle visible entre les doigts d'Arthur. 
     
    Séquence #48 :
     

     
    Nouveauté dans cet opus : les passages secrets. En ouvrant le passage secret, la poussière tombe du chambranle. Nous ne savons pas pour le moment ce que réserverons ces couloirs / passages mystérieux, mais nul doute que vous y trouverez votre bonheur.
     
    Séquence #49 :
     

     
    Les deux hommes se battant près du campement de la bande sont vêtus de tenues de bagnard ; ils possèdent d'ailleurs des fers (coupés) aux pieds. S'agit-il de détenus fraîchement évadés venus agrandir les rangs de la bande de Van der Linde, comme l'espérait Charles Smith dans le trailer #2 ? Voyez l'icône en forme de point d'interrogation sur la map indiquant probablement un événement aléatoire ou une nouvelle quête annexe.
     
    Séquence #50 :
     

     
    Cette scène se passe à la gare de Rhodes, au même endroit qu'au début de la vidéo. Arthur a le visage tuméfié. Une action contextuelle apparaît : se libérer (en appuyant sur la touche Rond). L'individu prenant Arthur en otage semble être Scott, comme indiqué en bas à droite.
     
    Séquence #51 : 
     

     
    On peut maintenant assister à des spectacles et interagir en fonction des éléments proposés aux joueurs. Ici, vous pouvez soit contrarier les danseurs sur scène, soit les applaudir. 
     
    Séquence #52 :
     

     
    Dans cette scène, on y voit Arthur regarder une affiche d'homme recherché dans un commissariat : c'est donc le retour de la chasse à la prime, comme c'était le cas dans Red Dead Redemption. Regardez l'homme qui croupit derrière les barreaux : sera t-il possible d’interagir avec eux et de les taquiner ou de les plaindre ? Ici, vous devrez retrouver un vendeur de substances illicites du nom de Benedict Allbright. 
     
    Séquence #53 :
     

     
    Retour des provocations en duel. Ici, le Sang froid n'aura pas épargné l'adversaire mort d'une violente balle dans la tête (à l'oreille précisément). Dans Red Dead Redemption 2, les scènes gores et sanglantes ne manqueront pas à l'appel ! 
     
    Séquence #54 :
     

     
    Confirmation de la présence d'enfants dans le jeu. Outre Jack Marston ou l'enfant vu brièvement dans le gameplay #1, ceux-ci auront une plus grosse visibilité et c'est une première dans un jeu Rockstar. Arthur fait face à cet enfant craintif et sa mère en colère. Il y est sûrement pour quelque chose. 
     
    Séquence #55 :
     

     
    Première apparition de la vue FPS dans la série et c'est criant de réalisme et d'immersion. Il a été dit dans les previews que chaque mouvement en FPS avait son degré de réalisme, comme la tête qui bouge en temps réel, celle du cheval également, et qu'il est possible de régler cette vue à son gré (pour ceux n'aimant pas voir la tête de leurs compagnons).
     
    Séquence #56 : 
     

     
    Arthur entre dans une maison (en vue FPS) et fait face à un bandit qui surgit de derrière un mur. Arthur est équipé d'un fusil à canon scié. Le viseur de celui-ci est clairement vaste et s'élargit lorsque le coup est donné. La violence du coup laisse penser que cette arme fera de gros dégâts. Lorsque Arthur recharge et enlève les douilles, on y voit de la fumée et la gestuelle de rechargement. 
     
    Séquence #57 :
     

     
    Vue en hauteur d'Arthur et un autre membre du gang depuis les montagnes. C'est une des vues cinématographiques. On remarque le détail du vent qui souffle sur les rochers balayant la neige. L'horizon s'étend à perte de vue ; c'est impressionnant. Comme dit dans les previews, le joueur a la possibilité de passer en vue cinématique lors d'un trajet en appuyant sur le pavé tactile (PS4), pour ne pas rater les dialogues par exemple (utile lorsque les sous-titres sont minuscules). Un système beaucoup plus poussé que dans Red Dead Redemption.
     
    Séquence #58 :
     

     
    Ici, Arthur se retrouve pris en guet-apens par une meute de loups. Le loup qui a attrapé le bras d'Arthur a désormais le museau taché de sang. Suite à cette mésaventure, Arthur brandit son fusil pour exécuter un loup et l'on peut y observer des bleus et des traces de griffures seront visibles sur la peau d'Arthur après avoir affronté un animal sauvage (ou quelqu'un d'hystérique).
     
    Séquence #59 :
     

     
    Petit clin d'oeil à l'artwork de John Marston sur la jaquette officielle de Red Dead Redemption.
     
    Séquence #60 :
     

     
    Cette scène clôture cette deuxième partie de la vidéo de gameplay, où l'on voit de gauche à droite : Susan Grimshaw, Charles Smith, Hosea Matthews, Dutch van der Linde, Arthur Morgan et Leopold Strauss. Toute la bande est réunie et Dutch semble s'émerveiller du monde qui l'entoure face à ses compères de toujours.
     
     
    © 2018-2019
    Analyse par R•G
    Grand Theft Auto Network France
  21. Vote positif
    KevFB a/ont donné une réputation à JeyM dans [DOSSIER] Rendement horaire des commerces et activités de GTA Online   
    Vidéo réalisée par BenDeR pour la chaîne YouTube de GTANF
     
    La dernière mise à jour, « Nuits blanches et marché noir », a renforcé l'importance des commerces dans l'économie de GTA Online. Nous avions déjà vu dans un dossier précédent la meilleure façon de se faire de l'argent sur GTA Online. ce dossier vient le compléter, fort de l'aide apportée par la communauté GTANF dans les guides de GTA Online.
     
    Vous trouverez tout d'abord des informations complémentaires sur chaque commerce et activité afin d'identifier rapidement les avantages de chacun et la meilleure manière d'en tirer profit. La seconde partie contiendra des explications sur notre fichier Excel interactif ; vous permettant de simuler votre situation et de tirer un maximum de profit des possibilités offertes par GTA Online, en identifiant les commerces les plus rentables. Enfin, un guide global clôturera ce dossier en vous donnant une méthode efficace pour gagner de l'argent le plus vite possible en mixant l'ensemble des activités de GTA Online.
     
    PREMIÈRE PARTIE : COMMERCES ET ACTIVITÉS
     
    Avant toute chose, ce dossier ne traitera pas de l'argent qu'il est possible de gagner au travers des modes compétitifs de GTA Online (courses, captures, exterminations, etc.) Ils peuvent rapporter beaucoup d'argent mais uniquement si vous remportez toutes les manches successives. Nous allons donc privilégier les revenus plus sûrs ; cependant, sachez qu'il est possible d'obtenir aux alentours de 400 000 GTA$/heure en gagnant des courses, qui restent les modes de jeu compétitifs les plus rentables de GTA Online.
     
    Missions de contact
     
    Les gains des missions de contact sont calculés selon la formule suivante : (12000 + Rang x 40) x Difficulté x Temps x Joueurs
     
    Rang : Rang de la mission (entre 5 et 81)
    Difficulté : Facile = 1 ; Normal = 1.25 ; Difficile = 1.5
    Temps (en min.) : <2 = 0.125 ; 2-3 = 0.25 ; 3-4 = 0.375 ; 4-6 = 0.5 ; 6-8 = 0.6 ; 8-10 = 0.7 ; 10-12 = 0.8 ; 12-15 = 0.9 ; >15 = 1
    Joueurs : 1 = 1 ; 2 = 1.1 ; 3 = 1.2 ; 4 = 1.3 ; 5 = 1.4 ; 6 = 1.5 ; 7 = 1.6 ; 8 = 1.7
     
    Privilégiez par conséquent les missions de haut rang que vous pouvez terminer en maximum 4 minutes. Si vous êtes entre 1 et 4 joueurs, la meilleure mission reste Vol d'informations de rang 75 proposée par Martin Madrazo. Si vous êtes plus de 4 joueurs, optez pour Un juri au pilori de rang 65 également proposée par Martin Madrazo, qui est faisable en 4 minutes avec les véhicules provenant des dernières mises à jour de GTA Online (Deluxo, Oppressor Mk II, etc.).
     
    Braquages
     
    Les braquages sont une excellente source de revenus. De plus, les missions sont instanciées, il est alors impossible de se faire attaquer par des joueurs en mode libre. Le seul inconvénient réside dans le fait que le braquage le plus rentable, le casse de la Pacific Standard, requiert 4 joueurs. De ce fait, il est impossible d'accumuler les GTA$ seul. De la coordination est nécessaire en fin de braquage pour ne pas perdre d'argent. Néanmoins, si vous êtes deux joueurs, le casse de la Fleeca est le second braquage le plus rentable ; les missions sont simples et rapides.
     
    Missions de gros bonnet
     
    Concernant les missions de gros bonnet, il est préférable de disposer d'un bureau de PDG. Si vous n'avez pas de bureau de PDG, vous serez considéré comme un gros bonnet. Vous pourrez le rester pendant 4h avec un temps d'attente de 12h ; en devenant PDG, vous n'aurez plus de temps d'attente. Il est également possible de faire ces missions en session sur invitation, à l'abri d'éventuelles personnes mal intentionnées. L'achat du Terrorbyte est également fortement recommandé pour plus que doubler la rentabilité des missions de gros bonnet.
     
    Les deux missions de gros bonnet à effectuer à la suite l'une de l'autre sont Excursion et Liquidation d'actifs. Elles se terminent facilement et rapidement. Malheureusement, le temps d'attente reste important. Pour pallier à cela, si vous disposez d'un Terrorbyte, vous pouvez alterner entre Excursion, mission du Terrorbyte et Liquidation d'actifs.
     
    Sans Terrorbyte : Excursion > Liquidation d'actifs
    Avec Terrorbyte : Excursion > Braquage en cours > Liquidation d'actifs > Données en pagaille > Excursion > Attaque ciblée > Liquidation d'actifs > Diamants, brutes
     
    Haute finance et basses besognes
     
    L’achat d’un grand entrepôt est essentiel ; la valeur individuelle d’une marchandise variant avec le nombre total de caisses de marchandises dans l’entrepôt. La valeur de base d’une caisse est de 10 000 $, mais si vous possédez un grand entrepôt avec son stock complet de 111 caisses, la valeur individuelle d’une caisse sera de 20 000 $.

    L’achat d’un second entrepôt est appréciable si vous voulez éviter le temps d’attente entre deux approvisionnements de caisses de marchandises, le temps d’attente s’appliquant uniquement sur l’entrepôt que vous venez d’approvisionner.

    Les entrepôts les plus simples à approvisionner et/ou les plus faciles d’accès sont les suivants : Entrepôt Darnell Bros, Arrière-salle de Vinewood West, Usine Xero Gas et Grossiste en mobilier.

    Il est préférable d’acheter vos caisses par 3, certaines missions réclamant de chercher un véhicule contenant les 3 caisses. Vous éviterez de nombreux aller-retour.
     
    Lieux de production de motards
     
    L’emplacement de votre QG de motards importe peu ; ce qui l’est vraiment est l’emplacement de vos lieux de production. Ces derniers sont présents dans 4 zones de la carte : Paleto Bay, Alamo Sea, le Nord de Los Santos et le Sud de Los Santos. Deux zones sont à privilégier : la zone d’Alamo Sea et le Nord de Los Santos : la première rendra vos missions de revente plus simples et plus courtes, la revente au prix maximal se faisant toujours dans le centre-ville ; la seconde facilitera le réapprovisionnement des matières premières de vos commerces.

    Il est important de ne pas effectuer les missions de réapprovisionnement, mais de payer les matières premières ; le temps de réapprovisionnement complet d’un commerce étant assez long (environ 30 minutes pour une barre de matières premières). Profitez du temps gagné pour faire d’autres activités plus lucratives pendant que vos lieux de production génèrent de l’argent sans rien faire. Les missions de revente sont faisables seul sans autre difficulté que celle de la limite de temps. Revendez toujours à l'extérieur pour maximiser vos gains.
     
    Import-Export
     
    Nous vous conseillons d’investir dans l’entrepôt de Murrieta Heights ou dans celui de La Puerta. Ces deux entrepôts sont faciles à approvisionner car proches des axes autoroutiers de Los Santos.

    L’import-export de véhicules vous demandera un effort au départ pour la mise en place d’un commerce efficace. L’entrepôt dispose d’une capacité maximale de 40 véhicules, mais il n’y a que 32 véhicules différents pouvant être stockés dans l’entrepôt ; par conséquent, dès lors que votre entrepôt contiendra 32 véhicules, arrêtez l’approvisionnement et commencez les reventes. Pour chaque véhicule vendu, lors du prochain approvisionnement, le jeu vous proposera automatiquement le véhicule manquant parmi les 32 véhicules possibles. Comprenez par là celui que vous venez de revendre ; vous pourrez par conséquent cibler les véhicules hauts de gamme. Pour obtenir la meilleure rentabilité, ne vendez que des véhicules hauts de gamme à des concessionnaires spécialisés.
     
    Trafic d'armes du bunker
     
    Le bunker de la ferme est un excellent investissement ; il est idéalement placé pour les missions de revente et son accès est aisé par l’autoroute. Le fonctionnement du bunker est identique aux lieux de production de motards. À l’instar de ceux-ci, il est plus intéressant d’acheter les matières premières que de réaliser des missions de réapprovisionnement ; le temps de réapprovisionnement complet d’un commerce étant assez long (environ 30 minutes pour une barre de matières premières). Profitez du temps gagné pour faire d’autres activités plus lucratives pendant que vos bunkers génèrent de l’argent sans rien faire. Les missions de revente sont très difficilement faisables seul et sont assez complexes, nécessitant l’aide d’autres joueurs.
     
    Contrebande organisée
     
    Préférez l’achat d’un hangar au Fort Zancudo ; il vous permettra de survoler la zone sans indice de recherche et sera plus proche des missions d’approvisionnement. Parmi les produits à récupérer, ceux qui valent le plus sont les narcotiques, produits chimiques et produits médicaux. Après chaque mission d’approvisionnement, un temps d’attente sera appliqué sur la marchandise sélectionnée ; pour gagner en rentabilité, il est bienvenu d’alterner entre deux des produits cités ci-dessus plutôt que de n’en cibler qu’un, même si le bonus final se trouve réduit.
     
    Le Braquage de la fin du monde
     
    Compte tenu de sa simplicité et du faible nombre de missions, l’Acte I est le plus rentable, quel que soit le nombre de joueurs. Dans notre fichier, vous avez la possibilité de choisir de le faire seul, c’est-à-dire en faisant les missions préliminaires seul et en se faisant aider par la suite d’un autre joueur. Néanmoins, et pour n’importe quel acte, le plus rentable est de le faire à 2 joueurs.
     
    Nuits blanches et marché noir
     
    Seul commerce sans approvisionnement, la seule limite de la boîte de nuit est si vous possédez ou non les autres commerces du jeu sur lesquels vous pourrez placer un technicien qui se chargera de la création de biens, dont voici la correspondance :
     
    Marchandises et cargaisons > Bureau de PDG et entrepôt
    Articles de chasse > Bunker de trafic d'armes
    Imports sud-américains > Atelier de cocaïne
    Recherche pharmaceutique > Laboratoire de méth
    Produits bio > Ferme de cannabis
    Copie et impression > Fabrique de faux papiers
    Création monétaire > Usine de fausse monnaie
    
    Voici l'ordre du plus rentable au moins rentable : Imports sud-américains, marchandises et cargaisons, recherche pharmaceutique, articles de chasse, création monétaire, produits bio et copie et impression. Le temps avant revente est calculé automatiquement sur le fichier, en fonction des commerces associés à la boîte de nuit ; il faut toujours revendre dès lors qu'un bien est complet. Il est également important de maintenir une popularité élevée, car celle-ci participe à quasiment un tiers des revenus horaires de la boîte de nuit.
     
    DEUXIÈME PARTIE : FICHIER EXCEL INTERACTIF
     
    Téléchargez le fichier Excel des rendements des commerces de GTA Online à cette adresse.
     

     
    Avant toute chose, il est important de savoir que les calculs sont effectués uniquement avec l'ensemble des améliorations possibles sur chaque commerce, partant du principe que nous cherchons ici la rentabilité maximale ; pour disposer de l'ensemble des détails de chaque commerce, rendez-vous dans les guides de GTA Online. Ce fichier est indicatif des rendements lors de la création des revenus et prend également en compte le temps de revente moyen des différents commerces. Il ne tient pas compte des activités que vous pouvez faire pendant le temps d'attente. Les zones à renseigner sont orange.
     
    Bonus GTA$ :
    À renseigner en fonction des bonus hebdomadaires accordés, ou non, par Rockstar Games. Ne soyez pas étonnés de voir les profits horaires quasiment tripler en cas de bonus GTA$ x2. Uniquement les gains sont doublés, les coûts restent identiques (matières premières, coûts journaliers, etc.)
     
    Bonus forte demande :
    Bonus accordé en cas de revente, en fonction du nombre de joueurs dans la session ; vous disposerez de 1% de bonus par joueur dans votre partie avec un plafond de 25%. À vous d'évaluer en moyenne le nombre de personnes dans votre session lors de vos reventes.
     
    Coûts journaliers :
    Il est possible de choisir d'appliquer ou non les coûts journaliers en fonction de votre situation dans le jeu. Si vous n'êtes pas président d'un club de motards, vous ne payerez pas les frais de ces commerces, ce qui n'est pas le cas des autres commerces. Il est cependant toujours possible de ne pas payer les frais journaliers des commerces passifs de GTA Online, en étant AFK dans une mission ou en changeant de session toutes les 48 minutes.
     
    Achats de matières premières :
    Indiquez si vous faites l'achat des matières premières ou si vous réalisez les missions d'approvisionnement.
     
    Nombre de joueurs :
    Le nombre de joueurs est important pour les commerces actifs et les reventes. Le fichier calcule la rentabilité de manière équitable. Si un joueur vous aide, vous devez l'aider en retour, ce qui n'est pas toujours avantageux. D'une manière générale, si vous prônez l'équité, il est préférable de chercher les matières premières seul, car dans de nombreuses situations le gain de temps est substantiel. 
     
    Nombre de joueurs revente :
    Contrairement aux matières premières, revendre en groupe est bien plus rentable et plus rapide. N'hésitez pas à vous entraider car les personnes aidant sont également payées pour cela. 
     
    Actif boîte de nuit / revenus légaux moyens :
    Indiquez ici les commerces choisis pour engranger les revenus illégaux de la boîte de nuit ainsi que votre revenu moyen journalier légal.
     
    Options diverses :
    Cet onglet vous permet de sélectionner des paramètres supplémentaires pour affiner le rendement de certains commerces. 
     
    Bénéfices : 
    Les bénéfices sont indiqués lorsque vous devez remplir un stock puis le revendre. Ce chiffre indique le bénéfice que vous réaliserez après une revente réussie dans sa totalité. 
     
    Temps de remplissage ou d'attente :
    Le temps qu'il vous faudra avant de remplir complètement votre stock ou le temps d'attente avant de pouvoir réaliser une nouvelle vente.
     
    Temps de réapprovisionnement :
    Le temps consacré au réapprovisionnement du commerce en question.

    Temps de revente :
    Temps moyen pour réaliser une vente de chaque commerce. Les temps sont différents en fonction du nombre de joueurs.
     
    GTA$/heure global :
    Rendement final de chaque commerce en GTA$ par heure de jeu ou de présence dans le jeu. Le rendement final inclut le temps nécessaire à la revente de votre stock.
     
    GTA$/heure temps de jeu :
    Rendement de chaque commerce en GTA$ par heure de jeu effectif sans tenir compte du temps d'attente ou de remplissage. C'est cette colonne qui va permettre de construire la partie finale de notre guide.
     
    TROISIÈME PARTIE : GUIDE DE CRÉATION MONÉTAIRE
     
    Pour établir un guide de création monétaire, nous allons utiliser le fichier et nous baser sur la colonne de temps de jeu effectif. Attention, ce qui va suivre et les conseils donnés ne sont valables que si vous jouez en permanence. Si vous laissez vos commerces passifs se remplir en étant AFK, basez vous uniquement sur la rentabilité effective pour faire vos choix.
     
    Premier constat : en temps de jeu effectif, il est plus rentable d'acheter les matières premières de vos commerces passifs plutôt que de les réapprovisionner, le temps nécessaire étant conséquent. Le rendement effectif des commerces passifs est excellent mais le temps de remplissage est long ; c'est l'inconvénient. Ceci est valable pour tous les commerces passifs, sauf pour la Fabrique de faux papiers ; sa rentabilité globale comme effective est ridicule. C'est clairement un commerce passif à éviter sauf si vous laissez tourner la console en étant AFK.
     
    Second constat : les commerces actifs sont plutôt équilibrés en revenus, sauf les hangars. Partez du principe qu'ils ne vous serviront qu'à ranger vos véhicules aériens. De la même manière, les missions de contact sont également dépassées par les événements.
     
    Comment construire votre création monétaire personnalisée ?
     
    Commencez par remplir le fichier selon vos habitudes et les commerces que vous possédez. Toutes les cases orange doivent être remplies. Il faut maintenant identifier le commerce actif le plus rentable qui va combler le temps d'attente de vos commerces actifs. Il y a de fortes chances que le plus rentable soit l'import-export. Inconvénient : c'est le seul commerce actif où il est impossible de passer outre le temps d'attente. Il faut par conséquent sélectionner le second commerce / activité actif le plus rentable ; souvent il s'agira des missions de gros bonnet que vous ferez pendant le temps d'attente de l'import-export. Ces deux commerces ont un rendement moyen effectif facilement calculable ; ce montant obtenu, écartez les commerces passifs qui ont un rendement inférieur puisqu'ils ne rapporteront pas autant que vos deux commerces actifs les plus rentables.
     
    Prenons un exemple :
     
    Je complète le fichier avec les informations de mes commerces et je joue seul :
     

     
    Mon commerce actif le plus rentable en temps effectif est l'import-export : 414 545 $/heure pour 11 minutes de jeu. Il y a un temps t'attente, donc je cherche le second.
     
    Mon second commerce actif le plus rentable sont les missions du mode libre avec le Terrorbyte : 302 179 $/heure pour 12 minutes de jeu pendant le temps d'attente de l'import-export
     
    La rentabilité effective pondérée par le temps est de 355 919 $/heure pour un temps de jeu de 23 minutes.
     
    Éliminez à présent les commerces passifs qui sont sous la barre des 355 919 $/heure de jeu effectif, à savoir la fabrique de faux papiers et la ferme de cannabis.
     
    Conclusion pour ce cas : je dois alterner entre import-export et missions de gros bonnet en attendant de revendre successivement l'usine de fausse monnaie, le laboratoire de méth, l'atelier de cocaïne, le bunker et enfin la boîte de nuit.
     
    À titre purement indicatif :
     
    Un joueur seul peut gagner avec l'ensemble des commerces et des améliorations : 438 873 GTA$/heure.
    Un groupe de 4 joueurs peut gagner avec l'ensemble des commerces et des améliorations : 479 566 GTA$/heure.
     
    Pour toute autre question, vous pouvez vous reporter à notre récapitulatif des guides conçus par les membres de la communauté GTANF, ou bien poser vos questions sur les forums si vous n'avez pas trouvé les réponses !
     
    Ce dossier est la propriété de GTANF et de son site GrandTheftAuto5.fr. Il est interdit de le reproduire ailleurs, que ce soit de façon partielle ou entière, sans l'accord de son auteur.
  22. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Sprunk dans GTA Online fête ses 5 ans !   
     
    Deux semaines après GTA V, c'est au tour de GTA Online de souffler ses cinq bougies ! En effet, le 1er octobre 2013, alors que le jeu solo s'était déjà vendu à plus de 16 millions d'exemplaires depuis le 17 septembre sur PlayStation 3 et Xbox 360, Rockstar Games proposait un patch permettant aux joueurs d'accéder au premier opus 100% multijoueur de la série. Véritable tournant aussi bien pour GTA que pour les productions de la compagnie au R étoilé, Grand Theft Auto Online devient le repère de nombreux joueurs qui, aussi bien de manière quotidienne qu'épisodique, continuent d'arpenter les rues de Los Santos ou les routes de campagne de Blaine County, mise à jour après mise à jour, tout en permettant à GTA V de rester en tête des ventes sur les nouvelles consoles et PC même après cinq ans de commercialisation. À tel point qu'il aura fallu attendre autant de temps pour voir un nouveau jeu de Rockstar débarquer : Red Dead Redemption 2.
     
    PREMIERS PAS
     
    Si la campagne solo de chaque épisode de la série Grand Theft Auto a fait la force de celle-ci, il faut savoir que l'idée d'une version en ligne du jeu était présente dès le premier opus de la franchise. Ainsi, la version PC de ce dernier, sortie en octobre 1997 en Europe, présentait la possibilité de jouer en ligne avec d'autres joueurs du monde entier, en connaissant au préalable leurs adresses IP, avec deux modes de jeu : match à mort et course de rue avec points de passage. Les deux packs de missions Grand Theft Auto : London 1969 et London 1961 incluent également un multijoueur sans pour autant ajouter de modes de jeu supplémentaires. Deux ans plus tard, la version PC de GTA 2 bénéficiera également d'un mode multijoueur incluant trois modes de jeu différents ; outre le classique match à mort reconduit de GTA 1, on trouve alors un mode de jeu marquant un joueur comme proie où les autres joueurs deviennent à leur tour la proie en tuant ce dernier, ainsi qu'un mode dont l'objectif était d'amasser le plus de points d'une manière identique à la campagne solo.
     

     
    Grand Theft Auto III marquera la rupture avec la tentative d'un mode de jeu en ligne intégré directement dans le jeu. Il est ainsi possible de trouver les traces d'un mode multijoueur intégré dans la bêta du jeu, accessible via des mods ; celui-ci a été abandonné au profit de la naissance de l'idée d'un jeu multijoueur indépendant, baptisé Grand Theft Auto: Online Crime World. Cité une seule fois dans le magazine britannique PC Zone, le projet sera également abandonné, utilisant probablement trop de ressources. Ceci aura pour conséquence de concentrer l'ensemble des efforts sur le mode histoire de GTA III, gourmand en ressources, permettant à ce dernier de marquer à vie l'industrie vidéoludique.
     
    L'absence de mode multijoueur en ligne sur ce dernier va cependant pousser des équipes de passionnés à se supplanter à Rockstar Games, les MMO gagnant de la popularité auprès des joueurs. C'est ainsi que naîtra le premier multijoueur alternatif de la scène modding : Multi Theft Auto, en février 2003. L'unique intérêt de ce multijoueur est de rassembler les joueurs en mode libre, puisqu'il n'y a pas de modes de jeu dédiés ou d'achat de propriétés, pour arpenter les rues de Liberty City entre amis ou flinguer à tout va grâce à des armes disséminées sur la carte.
     
    Les deux opus suivants, GTA Vice City et San Andreas, n'incluront pas de mode multijoueur en ligne intégré dans la base du jeu. Tout au plus, ce dernier disposera d'un mode de jeu local à deux joueurs, drôle mais fortement limité dans son utilisation. De ce fait, d'autres multijoueurs alternatifs continueront d'être développés par des programmeurs non officiels pour permettre aux joueurs de se rassembler en ligne. VC:MP, un concurrent cordial de Multi Theft Auto, apparaît alors en 2005 ; les deux modes multijoueur vont alors évoluer ensemble au fur et à mesure des sorties des jeux de Rockstar Games. Celui ayant le plus gros succès sera sans nul doute SA:MP, qui, même s'il dispose de peu d'options de jeu dans sa version initiale, disposera de serveurs dédiés au stunt, aux courses ou encore au RP ; ce multijoueur dispose toujours d'un succès relatif puisqu'il a été mis à jour en version 0.4 en octobre 2014. Malgré un retour relatif du multijoueur en ligne pour les préquelles GTA Liberty City Stories et Vice City Stories, seulement disponible sur les versions PSP et n'incluant que respectivement sept et dix modes de jeu sans mode libre digne de ce nom, Rockstar Games comprend bien l'ampleur du phénomène ainsi que sa nécessité pour l'avenir de la saga GTA ; les MMO regroupant aux alentours de 2005 de plus en plus de joueurs, dépassant la barre des 10 millions de connectés avec des abonnements payants.
     

     
    Le salut viendra en avril 2008 avec Grand Theft Auto IV, opus proposant pour la première fois une expérience multijoueur vraiment complète. Connexion rapide aux serveurs de jeu, grande présence des joueurs en ligne, carte remplie d'armes, l'avancée dans les niveaux permet également de débloquer les différents vêtements, coupes de cheveux et accessoires, jusqu'au rang 10, sésame obligatoire pour atteindre le trophée Platine par ailleurs. Pas d'argent présent dans le multijoueur de GTA IV, ici ce que vous avez vous le gagnez à la sueur de votre front ; le joueur ne possède rien, il vole tout dans la rue, pas de propriété, pas de garage, permettant au jeu de rassembler les joueurs sans barrières. Il comprend un mode libre, un mode libre sur invitation, des serveurs paramétrables (concernant la police, le verrouillage auto ou le tir allié) et douze modes de jeu, dont le fameux Cops' N Crooks. C'est également la première fois que l'on trouve un lien entre l'histoire principale et le mode multijoueur puisque le joueur rejoint le mode en ligne via le téléphone du mode solo et est averti d'une invitation en ligne également via celui-ci. Cette expérience grandira avec les ajouts des deux DLC, The Lost and Damned et The Ballad of Gay Tony, sortis en exclusivité temporaire sur Xbox 360 respectivement en février 2009 et octobre 2009, qui renforceront aussi bien le mode solo que le mode multijoueur. Ajout de véhicules et de modes de jeu dédiés, l'ambiance de chaque contenu téléchargeable se retrouvera également en ligne, les modes multijoueur étant intégrés à chacun, il faudra lancer l'opus dédié pour être présent sur le multijoueur associé.
     
    Si les modes multijoueur officieux continuent de voir le jour, au travers de IV:MP pour le dernier opus en date de la série, Rockstar Games continue de son côté à développer son approche du mode en ligne via ses autres jeux et franchises, à savoir Red Dead Redemption (2010) et Max Payne 3 (2012). Ces deux jeux sont par ailleurs les premiers à intégrer des DLC payants, uniquement pour leurs modes multijoueur.
     
    UN MONDE QUI MÉRITE D'ÊTRE SAUVÉ
     
    Si Grand Theft Auto V, sorti le 17 septembre 2013, est alors annoncé « une réinvention totale de l'univers de Grand Theft Auto », la vraie révolution de cet opus est bien évidemment Grand Theft Auto Online. Annoncé officiellement le 15 août 2013 en pleine campagne marketing du jeu solo et bénéficiant également de previews de la part des journalistes, le mode multijoueur ouvre ses portes au public le 1er octobre 2013, par le biais d'un patch pour les possesseurs d'un exemplaire de GTA V. Présenté comme un jeu parallèle à ce dernier et non pas comme son simple multijoueur, il voit le joueur créer son propre personnage, le faire évoluer dans un monde persistant à travers un système de sessions réunissant 16 puis 30 joueurs sur la carte, dont les relations et activités sont libres, avec des possibilités immenses.
     
    Après des débuts difficiles sur des serveurs peu disposés à encaisser autant de joueurs, les premières mises à jour arrivent (avec un contenu assez simpliste, comprenant l'ajout de véhicules, vêtements et armes), le jeu s'étoffe de plus en plus et les joueurs affluent d'autant plus. Le jeu concentre l'ensemble des qualités du multijoueur de GTA IV mais permet, via l'ajout d'une monnaie interne au jeu, les fameux GTA$, d'entretenir sa vie virtuelle, en remplissant son garage, en achetant l'appartement avec notre vue favorite ; sans atteindre le statut de MMORPG, il permet tout de même d'intégrer sa personnalité dans l'univers de GTA V et non de vivre uniquement celle des protagonistes.
     

     
    Le véritable tournant de GTA Online a lieu en mars 2015, avec la mise à jour « Braquages », pourtant annoncée dès l'été 2013, ajoutant de nouvelles missions beaucoup plus approfondies que les précédentes activités, avec préparatifs et casses où chaque joueur est mis à contribution avec des objectifs différents, ainsi que de nombreux autres contenus dans le jeu (véhicules, vêtements, masques, etc.). Aidé par la puissance des nouvelles PlayStation 4 et Xbox One ainsi que du PC, qui ont accueilli le jeu depuis quelques mois, les mises à jour deviennent alors beaucoup plus thématiques et fournies tout en répondant aux souhaits des joueurs, à l'image de la mise à jour « Lowriders » en octobre 2015.
     

     
    À partir de septembre 2015, Rockstar pousse les joueurs à se retrouver (et s'affronter) en mode libre plutôt que dans des activités en sessions séparées avec la mise à jour « Événements en mode libre », avant de mettre en place un système d'empire au sein de GTA Online, où les joueurs sont désormais amenés à passer un cap en créant leur propre organisation et recrutant des membres pour se hisser concrètement à la tête de la criminalité de Los Santos et Blaine County, avec « Truands en col blanc » en décembre 2015 et surtout « Haute finance et basses besognes » en juin 2016. D'abord lancés dans le trafic de marchandises spéciales, ils pourront par la suite fonder leur propre club de motards pour fabriquer et vendre leurs productions illégales (mise à jour « Motos, boulots, bobos »), voler et revendre des véhicules (« Import-Export »), s'officier dans le trafic d'armes (« Trafic d'armes ») ou de contrebande (« Contrebande organisée »), ou encore entrer dans le monde de la nuit pour écouler leurs produits (« Nuits blanches et marché noir »). Toutes ces mises à jour s'articulent alors autour d'une mécanique similaire où les joueurs doivent acheter une propriété (bureau, entrepôt, club de motards, hangar, etc.) voire d'autres bâtiments associés (les lieux de production des clubs de motards) avant de remplir leur stock en achetant ou volant des marchandises, voitures ou matières premières puis revendre tout ou partie de celui-ci à un acheteur tout en évitant de voir leurs cargaisons partir en fumée à cause d'autres joueurs en session publique.
     

     
    Un autre tournant concerne également le ton donné au jeu. D'abord assez réaliste et sobre (autant que peut l'être un GTA), le jeu voit débarquer par la suite des éléments fantaisistes ou futuristes dans ses activités, comme les courses casse-cou avec tubes, tremplins et accélérateurs dans la mise à jour « Casse-cou jusqu'au bout » en juillet 2016, des courses Hotring dans « On trace à San Andreas » en mars 2018 ou des modes rivalité avec pouvoirs spéciaux (Retour à la ligne, Sang plomb, Cuirassé, etc.), ainsi que dans le contenu ajouté et disponible en mode libre, dont de nombreux véhicules armés de mitrailleuses ou de missiles (autres que les véhicules militaires), à l'image des véhicules spéciaux de la mise à jour « Import-Export », de la moto planante Oppressor de « Trafic d'armes » ou encore de la Deluxo volante de la mise à jour du « Braquage de la fin du monde » en décembre 2017.
     
    NUMERO UNO
     
    Si Rockstar a fait le choix de rendre les mises à jour de contenu gratuites pour ne pas diviser sa communauté entre les joueurs qui auraient acheté les DLC et ceux qui ne l'auraient pas fait, ainsi que de continuer d'entretenir l'intérêt des joueurs avec du contenu supplémentaire ajouté désormais au compte-gouttes (notamment en ce qui concerne les véhicules et les modes rivalité), des achats in-game avec de l'argent lui bien réel ont été mis en place, au travers des désormais célèbres Shark Cards. Si les joueurs les plus réticents à débourser de véritables dollars, euros et autres devises ou de farmer différentes activités se tournent alors sur différents glitchs d'argent pour augmenter leur compte en banque virtuel, Rockstar augmente de son côté les prix des contenus qu'il ajoute, ce qui engendre ainsi un cercle vicieux, bien que les périodes de double GTA$ ou de promotion permettent d'atténuer le tout. La compagnie au R étoilé lancera également en décembre 2017 le Pack d'entrée dans le monde criminel pour que les nouveaux arrivants à San Andreas puissent bénéficier d'une planque, d'un garage, de propriétés pour débuter leur empire, de véhicules, d'armes et de vêtements et autres accessoires en plus d'un joli coup de pouce sur leur compte en banque à peine après avoir foulé le tarmac de LSIA. L'Édition Premium Online de GTA V suivra en avril 2018 pour les derniers retardataires, avec, en plus du jeu solo de base, l'ensemble des mises à jour de GTA Online déjà sur le disque et ce starter pack.
     

     
    Il n'empêche que, malgré l'émergence d'un multijoueur alternatif comme FiveM sur PC, GTA Online demeure un des succès les plus retentissants de Rockstar Games. Véritable rendez-vous régulier des joueurs, le mode multijoueur lié à chaque exemplaire de GTA V est sans doute la raison principale de l'achat du jeu, après 2013. En effet, malgré les cinq années passées, GTA V continue de caracoler dans les meilleures ventes de jeux vidéo chaque mois pour s'approcher des 100 millions d'exemplaires vendus ainsi que d'enregistrer des records d'achat de micro-transactions comme de joueurs connectés, mise à jour après mise à jour, au point où éditeurs et développeurs comptent bien continuer à faire prospérer ce jeu avant de mettre la franchise en sommeil.
     
    Il est d'ailleurs intéressant de noter que si GTA Online était à l'origine censé servir de préquelle à GTA V, avec son histoire se passant quelques mois avant le mode solo, depuis la mise à jour « Trafic d'armes » de juin 2017, les événements du mode en ligne ont fait un bond dans le temps et se déroulent désormais au même moment que dans la réalité, expliquant ainsi les nombreuses péripéties, ajouts de véhicules et autres contenus qui devenaient incohérents chronologiquement avec le mode histoire.
     
    Par ailleurs, le triomphe spectaculaire du contenu en ligne n'est sans doute pas étranger à l'absence de DLC pour le mode histoire du même calibre que The Lost and Damned ou The Ballad of Gay Tony ; à noter également que le contenu du multijoueur, ajouté pourtant au mode solo dans un premier temps, est devenu exclusif à GTA Online par la suite.
     

     
    Fort de ce succès, Rockstar a ainsi pu laisser passer cinq années (un peu moins si l'on compte les sorties sur nouvelles consoles et PC) avant de sortir son nouveau jeu, Red Dead Redemption 2. Nul doute que le triomphe de GTA V et surtout GTA Online marque un moment charnière dans la série initiée par DMA Design, mais également dans la perception de la compagnie au R étoilé vis-à-vis de l'aspect multijoueur de ses productions, à l'image de Red Dead Online, qui devrait suivre les pas de son aîné.
     
    GRAND THEFT AUTO ONLINE EN BREF
    Près de 100 millions d'exemplaires vendus (Grand Theft Auto V)
    5 plateformes accueillant le jeu 1 État (avec 2 comtés), 6 villes et 4 villages 15 montagnes, vallées et collines 17 grandes routes, dont 9 autoroutes 33 mises à jour principales 97 personnages 561 véhicules dont 245 exclusifs à GTA Online 88 armes dont 22 exclusives au mode multijoueur 20 stations de radio ; 509 morceaux et 6 programmes pour les talk shows, dont 65 exclusifs au mode en ligne
    7 courses aux points
    127 courses casse-cou, polymorphes, hotring et de véhicules spéciaux
    131 courses terrestres, deux roues, aériennes et nautiques
    74 affrontements standards, en équipe et motorisés
    26 captures conflit, raid, défense et GTA
    34 exterminations
    126 missions de contact, dont 5 mission retirées du jeu depuis
    29 versus
    326 modes rivalité standards et bunker
    44 sauts en parachutes
    9 épreuves de survie
    4 mini-jeux
    10 leçons à l'école de pilotage
    6 braquages, dont 1 en 3 actes
    60 attaques de gang, dont 21 retirées du jeu depuis
    57 objectifs quotidiens, dont 11 retirés du jeu depuis
    14 événements en mode libre, dont 3 événements retirés du jeu depuis
    22 courses contre-la-montre
    50 vols sous le pont, 15 vols sur la tranche et 50 cascades (communs à GTA V) 34 succès, trophées et exploits exclusifs à GTA Online
    161 récompenses et leurs médailles de bronze, argent, or et platine respectives
    Rang maximum : 8000
     

    Mission Possible, composée par Tangerine Dream
     
    Cet article s'inspire en partie de notre dossier « GTA Online a-t-il changé la série GTA ? » (rédigé par Toxik) publié en juin 2017 ainsi que notre dossier consacré aux 20 ans de la série GTA (dont la partie sur le multijoueur a été rédigée par JeyM) publié en octobre 2017, que vous pouvez consulter pour aller plus loin.
  23. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Sprunk dans GTA Online fête ses 5 ans !   
     
    Deux semaines après GTA V, c'est au tour de GTA Online de souffler ses cinq bougies ! En effet, le 1er octobre 2013, alors que le jeu solo s'était déjà vendu à plus de 16 millions d'exemplaires depuis le 17 septembre sur PlayStation 3 et Xbox 360, Rockstar Games proposait un patch permettant aux joueurs d'accéder au premier opus 100% multijoueur de la série. Véritable tournant aussi bien pour GTA que pour les productions de la compagnie au R étoilé, Grand Theft Auto Online devient le repère de nombreux joueurs qui, aussi bien de manière quotidienne qu'épisodique, continuent d'arpenter les rues de Los Santos ou les routes de campagne de Blaine County, mise à jour après mise à jour, tout en permettant à GTA V de rester en tête des ventes sur les nouvelles consoles et PC même après cinq ans de commercialisation. À tel point qu'il aura fallu attendre autant de temps pour voir un nouveau jeu de Rockstar débarquer : Red Dead Redemption 2.
     
    PREMIERS PAS
     
    Si la campagne solo de chaque épisode de la série Grand Theft Auto a fait la force de celle-ci, il faut savoir que l'idée d'une version en ligne du jeu était présente dès le premier opus de la franchise. Ainsi, la version PC de ce dernier, sortie en octobre 1997 en Europe, présentait la possibilité de jouer en ligne avec d'autres joueurs du monde entier, en connaissant au préalable leurs adresses IP, avec deux modes de jeu : match à mort et course de rue avec points de passage. Les deux packs de missions Grand Theft Auto : London 1969 et London 1961 incluent également un multijoueur sans pour autant ajouter de modes de jeu supplémentaires. Deux ans plus tard, la version PC de GTA 2 bénéficiera également d'un mode multijoueur incluant trois modes de jeu différents ; outre le classique match à mort reconduit de GTA 1, on trouve alors un mode de jeu marquant un joueur comme proie où les autres joueurs deviennent à leur tour la proie en tuant ce dernier, ainsi qu'un mode dont l'objectif était d'amasser le plus de points d'une manière identique à la campagne solo.
     

     
    Grand Theft Auto III marquera la rupture avec la tentative d'un mode de jeu en ligne intégré directement dans le jeu. Il est ainsi possible de trouver les traces d'un mode multijoueur intégré dans la bêta du jeu, accessible via des mods ; celui-ci a été abandonné au profit de la naissance de l'idée d'un jeu multijoueur indépendant, baptisé Grand Theft Auto: Online Crime World. Cité une seule fois dans le magazine britannique PC Zone, le projet sera également abandonné, utilisant probablement trop de ressources. Ceci aura pour conséquence de concentrer l'ensemble des efforts sur le mode histoire de GTA III, gourmand en ressources, permettant à ce dernier de marquer à vie l'industrie vidéoludique.
     
    L'absence de mode multijoueur en ligne sur ce dernier va cependant pousser des équipes de passionnés à se supplanter à Rockstar Games, les MMO gagnant de la popularité auprès des joueurs. C'est ainsi que naîtra le premier multijoueur alternatif de la scène modding : Multi Theft Auto, en février 2003. L'unique intérêt de ce multijoueur est de rassembler les joueurs en mode libre, puisqu'il n'y a pas de modes de jeu dédiés ou d'achat de propriétés, pour arpenter les rues de Liberty City entre amis ou flinguer à tout va grâce à des armes disséminées sur la carte.
     
    Les deux opus suivants, GTA Vice City et San Andreas, n'incluront pas de mode multijoueur en ligne intégré dans la base du jeu. Tout au plus, ce dernier disposera d'un mode de jeu local à deux joueurs, drôle mais fortement limité dans son utilisation. De ce fait, d'autres multijoueurs alternatifs continueront d'être développés par des programmeurs non officiels pour permettre aux joueurs de se rassembler en ligne. VC:MP, un concurrent cordial de Multi Theft Auto, apparaît alors en 2005 ; les deux modes multijoueur vont alors évoluer ensemble au fur et à mesure des sorties des jeux de Rockstar Games. Celui ayant le plus gros succès sera sans nul doute SA:MP, qui, même s'il dispose de peu d'options de jeu dans sa version initiale, disposera de serveurs dédiés au stunt, aux courses ou encore au RP ; ce multijoueur dispose toujours d'un succès relatif puisqu'il a été mis à jour en version 0.4 en octobre 2014. Malgré un retour relatif du multijoueur en ligne pour les préquelles GTA Liberty City Stories et Vice City Stories, seulement disponible sur les versions PSP et n'incluant que respectivement sept et dix modes de jeu sans mode libre digne de ce nom, Rockstar Games comprend bien l'ampleur du phénomène ainsi que sa nécessité pour l'avenir de la saga GTA ; les MMO regroupant aux alentours de 2005 de plus en plus de joueurs, dépassant la barre des 10 millions de connectés avec des abonnements payants.
     

     
    Le salut viendra en avril 2008 avec Grand Theft Auto IV, opus proposant pour la première fois une expérience multijoueur vraiment complète. Connexion rapide aux serveurs de jeu, grande présence des joueurs en ligne, carte remplie d'armes, l'avancée dans les niveaux permet également de débloquer les différents vêtements, coupes de cheveux et accessoires, jusqu'au rang 10, sésame obligatoire pour atteindre le trophée Platine par ailleurs. Pas d'argent présent dans le multijoueur de GTA IV, ici ce que vous avez vous le gagnez à la sueur de votre front ; le joueur ne possède rien, il vole tout dans la rue, pas de propriété, pas de garage, permettant au jeu de rassembler les joueurs sans barrières. Il comprend un mode libre, un mode libre sur invitation, des serveurs paramétrables (concernant la police, le verrouillage auto ou le tir allié) et douze modes de jeu, dont le fameux Cops' N Crooks. C'est également la première fois que l'on trouve un lien entre l'histoire principale et le mode multijoueur puisque le joueur rejoint le mode en ligne via le téléphone du mode solo et est averti d'une invitation en ligne également via celui-ci. Cette expérience grandira avec les ajouts des deux DLC, The Lost and Damned et The Ballad of Gay Tony, sortis en exclusivité temporaire sur Xbox 360 respectivement en février 2009 et octobre 2009, qui renforceront aussi bien le mode solo que le mode multijoueur. Ajout de véhicules et de modes de jeu dédiés, l'ambiance de chaque contenu téléchargeable se retrouvera également en ligne, les modes multijoueur étant intégrés à chacun, il faudra lancer l'opus dédié pour être présent sur le multijoueur associé.
     
    Si les modes multijoueur officieux continuent de voir le jour, au travers de IV:MP pour le dernier opus en date de la série, Rockstar Games continue de son côté à développer son approche du mode en ligne via ses autres jeux et franchises, à savoir Red Dead Redemption (2010) et Max Payne 3 (2012). Ces deux jeux sont par ailleurs les premiers à intégrer des DLC payants, uniquement pour leurs modes multijoueur.
     
    UN MONDE QUI MÉRITE D'ÊTRE SAUVÉ
     
    Si Grand Theft Auto V, sorti le 17 septembre 2013, est alors annoncé « une réinvention totale de l'univers de Grand Theft Auto », la vraie révolution de cet opus est bien évidemment Grand Theft Auto Online. Annoncé officiellement le 15 août 2013 en pleine campagne marketing du jeu solo et bénéficiant également de previews de la part des journalistes, le mode multijoueur ouvre ses portes au public le 1er octobre 2013, par le biais d'un patch pour les possesseurs d'un exemplaire de GTA V. Présenté comme un jeu parallèle à ce dernier et non pas comme son simple multijoueur, il voit le joueur créer son propre personnage, le faire évoluer dans un monde persistant à travers un système de sessions réunissant 16 puis 30 joueurs sur la carte, dont les relations et activités sont libres, avec des possibilités immenses.
     
    Après des débuts difficiles sur des serveurs peu disposés à encaisser autant de joueurs, les premières mises à jour arrivent (avec un contenu assez simpliste, comprenant l'ajout de véhicules, vêtements et armes), le jeu s'étoffe de plus en plus et les joueurs affluent d'autant plus. Le jeu concentre l'ensemble des qualités du multijoueur de GTA IV mais permet, via l'ajout d'une monnaie interne au jeu, les fameux GTA$, d'entretenir sa vie virtuelle, en remplissant son garage, en achetant l'appartement avec notre vue favorite ; sans atteindre le statut de MMORPG, il permet tout de même d'intégrer sa personnalité dans l'univers de GTA V et non de vivre uniquement celle des protagonistes.
     

     
    Le véritable tournant de GTA Online a lieu en mars 2015, avec la mise à jour « Braquages », pourtant annoncée dès l'été 2013, ajoutant de nouvelles missions beaucoup plus approfondies que les précédentes activités, avec préparatifs et casses où chaque joueur est mis à contribution avec des objectifs différents, ainsi que de nombreux autres contenus dans le jeu (véhicules, vêtements, masques, etc.). Aidé par la puissance des nouvelles PlayStation 4 et Xbox One ainsi que du PC, qui ont accueilli le jeu depuis quelques mois, les mises à jour deviennent alors beaucoup plus thématiques et fournies tout en répondant aux souhaits des joueurs, à l'image de la mise à jour « Lowriders » en octobre 2015.
     

     
    À partir de septembre 2015, Rockstar pousse les joueurs à se retrouver (et s'affronter) en mode libre plutôt que dans des activités en sessions séparées avec la mise à jour « Événements en mode libre », avant de mettre en place un système d'empire au sein de GTA Online, où les joueurs sont désormais amenés à passer un cap en créant leur propre organisation et recrutant des membres pour se hisser concrètement à la tête de la criminalité de Los Santos et Blaine County, avec « Truands en col blanc » en décembre 2015 et surtout « Haute finance et basses besognes » en juin 2016. D'abord lancés dans le trafic de marchandises spéciales, ils pourront par la suite fonder leur propre club de motards pour fabriquer et vendre leurs productions illégales (mise à jour « Motos, boulots, bobos »), voler et revendre des véhicules (« Import-Export »), s'officier dans le trafic d'armes (« Trafic d'armes ») ou de contrebande (« Contrebande organisée »), ou encore entrer dans le monde de la nuit pour écouler leurs produits (« Nuits blanches et marché noir »). Toutes ces mises à jour s'articulent alors autour d'une mécanique similaire où les joueurs doivent acheter une propriété (bureau, entrepôt, club de motards, hangar, etc.) voire d'autres bâtiments associés (les lieux de production des clubs de motards) avant de remplir leur stock en achetant ou volant des marchandises, voitures ou matières premières puis revendre tout ou partie de celui-ci à un acheteur tout en évitant de voir leurs cargaisons partir en fumée à cause d'autres joueurs en session publique.
     

     
    Un autre tournant concerne également le ton donné au jeu. D'abord assez réaliste et sobre (autant que peut l'être un GTA), le jeu voit débarquer par la suite des éléments fantaisistes ou futuristes dans ses activités, comme les courses casse-cou avec tubes, tremplins et accélérateurs dans la mise à jour « Casse-cou jusqu'au bout » en juillet 2016, des courses Hotring dans « On trace à San Andreas » en mars 2018 ou des modes rivalité avec pouvoirs spéciaux (Retour à la ligne, Sang plomb, Cuirassé, etc.), ainsi que dans le contenu ajouté et disponible en mode libre, dont de nombreux véhicules armés de mitrailleuses ou de missiles (autres que les véhicules militaires), à l'image des véhicules spéciaux de la mise à jour « Import-Export », de la moto planante Oppressor de « Trafic d'armes » ou encore de la Deluxo volante de la mise à jour du « Braquage de la fin du monde » en décembre 2017.
     
    NUMERO UNO
     
    Si Rockstar a fait le choix de rendre les mises à jour de contenu gratuites pour ne pas diviser sa communauté entre les joueurs qui auraient acheté les DLC et ceux qui ne l'auraient pas fait, ainsi que de continuer d'entretenir l'intérêt des joueurs avec du contenu supplémentaire ajouté désormais au compte-gouttes (notamment en ce qui concerne les véhicules et les modes rivalité), des achats in-game avec de l'argent lui bien réel ont été mis en place, au travers des désormais célèbres Shark Cards. Si les joueurs les plus réticents à débourser de véritables dollars, euros et autres devises ou de farmer différentes activités se tournent alors sur différents glitchs d'argent pour augmenter leur compte en banque virtuel, Rockstar augmente de son côté les prix des contenus qu'il ajoute, ce qui engendre ainsi un cercle vicieux, bien que les périodes de double GTA$ ou de promotion permettent d'atténuer le tout. La compagnie au R étoilé lancera également en décembre 2017 le Pack d'entrée dans le monde criminel pour que les nouveaux arrivants à San Andreas puissent bénéficier d'une planque, d'un garage, de propriétés pour débuter leur empire, de véhicules, d'armes et de vêtements et autres accessoires en plus d'un joli coup de pouce sur leur compte en banque à peine après avoir foulé le tarmac de LSIA. L'Édition Premium Online de GTA V suivra en avril 2018 pour les derniers retardataires, avec, en plus du jeu solo de base, l'ensemble des mises à jour de GTA Online déjà sur le disque et ce starter pack.
     

     
    Il n'empêche que, malgré l'émergence d'un multijoueur alternatif comme FiveM sur PC, GTA Online demeure un des succès les plus retentissants de Rockstar Games. Véritable rendez-vous régulier des joueurs, le mode multijoueur lié à chaque exemplaire de GTA V est sans doute la raison principale de l'achat du jeu, après 2013. En effet, malgré les cinq années passées, GTA V continue de caracoler dans les meilleures ventes de jeux vidéo chaque mois pour s'approcher des 100 millions d'exemplaires vendus ainsi que d'enregistrer des records d'achat de micro-transactions comme de joueurs connectés, mise à jour après mise à jour, au point où éditeurs et développeurs comptent bien continuer à faire prospérer ce jeu avant de mettre la franchise en sommeil.
     
    Il est d'ailleurs intéressant de noter que si GTA Online était à l'origine censé servir de préquelle à GTA V, avec son histoire se passant quelques mois avant le mode solo, depuis la mise à jour « Trafic d'armes » de juin 2017, les événements du mode en ligne ont fait un bond dans le temps et se déroulent désormais au même moment que dans la réalité, expliquant ainsi les nombreuses péripéties, ajouts de véhicules et autres contenus qui devenaient incohérents chronologiquement avec le mode histoire.
     
    Par ailleurs, le triomphe spectaculaire du contenu en ligne n'est sans doute pas étranger à l'absence de DLC pour le mode histoire du même calibre que The Lost and Damned ou The Ballad of Gay Tony ; à noter également que le contenu du multijoueur, ajouté pourtant au mode solo dans un premier temps, est devenu exclusif à GTA Online par la suite.
     

     
    Fort de ce succès, Rockstar a ainsi pu laisser passer cinq années (un peu moins si l'on compte les sorties sur nouvelles consoles et PC) avant de sortir son nouveau jeu, Red Dead Redemption 2. Nul doute que le triomphe de GTA V et surtout GTA Online marque un moment charnière dans la série initiée par DMA Design, mais également dans la perception de la compagnie au R étoilé vis-à-vis de l'aspect multijoueur de ses productions, à l'image de Red Dead Online, qui devrait suivre les pas de son aîné.
     
    GRAND THEFT AUTO ONLINE EN BREF
    Près de 100 millions d'exemplaires vendus (Grand Theft Auto V)
    5 plateformes accueillant le jeu 1 État (avec 2 comtés), 6 villes et 4 villages 15 montagnes, vallées et collines 17 grandes routes, dont 9 autoroutes 33 mises à jour principales 97 personnages 561 véhicules dont 245 exclusifs à GTA Online 88 armes dont 22 exclusives au mode multijoueur 20 stations de radio ; 509 morceaux et 6 programmes pour les talk shows, dont 65 exclusifs au mode en ligne
    7 courses aux points
    127 courses casse-cou, polymorphes, hotring et de véhicules spéciaux
    131 courses terrestres, deux roues, aériennes et nautiques
    74 affrontements standards, en équipe et motorisés
    26 captures conflit, raid, défense et GTA
    34 exterminations
    126 missions de contact, dont 5 mission retirées du jeu depuis
    29 versus
    326 modes rivalité standards et bunker
    44 sauts en parachutes
    9 épreuves de survie
    4 mini-jeux
    10 leçons à l'école de pilotage
    6 braquages, dont 1 en 3 actes
    60 attaques de gang, dont 21 retirées du jeu depuis
    57 objectifs quotidiens, dont 11 retirés du jeu depuis
    14 événements en mode libre, dont 3 événements retirés du jeu depuis
    22 courses contre-la-montre
    50 vols sous le pont, 15 vols sur la tranche et 50 cascades (communs à GTA V) 34 succès, trophées et exploits exclusifs à GTA Online
    161 récompenses et leurs médailles de bronze, argent, or et platine respectives
    Rang maximum : 8000
     

    Mission Possible, composée par Tangerine Dream
     
    Cet article s'inspire en partie de notre dossier « GTA Online a-t-il changé la série GTA ? » (rédigé par Toxik) publié en juin 2017 ainsi que notre dossier consacré aux 20 ans de la série GTA (dont la partie sur le multijoueur a été rédigée par JeyM) publié en octobre 2017, que vous pouvez consulter pour aller plus loin.
  24. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Sprunk dans GTA Online fête ses 5 ans !   
     
    Deux semaines après GTA V, c'est au tour de GTA Online de souffler ses cinq bougies ! En effet, le 1er octobre 2013, alors que le jeu solo s'était déjà vendu à plus de 16 millions d'exemplaires depuis le 17 septembre sur PlayStation 3 et Xbox 360, Rockstar Games proposait un patch permettant aux joueurs d'accéder au premier opus 100% multijoueur de la série. Véritable tournant aussi bien pour GTA que pour les productions de la compagnie au R étoilé, Grand Theft Auto Online devient le repère de nombreux joueurs qui, aussi bien de manière quotidienne qu'épisodique, continuent d'arpenter les rues de Los Santos ou les routes de campagne de Blaine County, mise à jour après mise à jour, tout en permettant à GTA V de rester en tête des ventes sur les nouvelles consoles et PC même après cinq ans de commercialisation. À tel point qu'il aura fallu attendre autant de temps pour voir un nouveau jeu de Rockstar débarquer : Red Dead Redemption 2.
     
    PREMIERS PAS
     
    Si la campagne solo de chaque épisode de la série Grand Theft Auto a fait la force de celle-ci, il faut savoir que l'idée d'une version en ligne du jeu était présente dès le premier opus de la franchise. Ainsi, la version PC de ce dernier, sortie en octobre 1997 en Europe, présentait la possibilité de jouer en ligne avec d'autres joueurs du monde entier, en connaissant au préalable leurs adresses IP, avec deux modes de jeu : match à mort et course de rue avec points de passage. Les deux packs de missions Grand Theft Auto : London 1969 et London 1961 incluent également un multijoueur sans pour autant ajouter de modes de jeu supplémentaires. Deux ans plus tard, la version PC de GTA 2 bénéficiera également d'un mode multijoueur incluant trois modes de jeu différents ; outre le classique match à mort reconduit de GTA 1, on trouve alors un mode de jeu marquant un joueur comme proie où les autres joueurs deviennent à leur tour la proie en tuant ce dernier, ainsi qu'un mode dont l'objectif était d'amasser le plus de points d'une manière identique à la campagne solo.
     

     
    Grand Theft Auto III marquera la rupture avec la tentative d'un mode de jeu en ligne intégré directement dans le jeu. Il est ainsi possible de trouver les traces d'un mode multijoueur intégré dans la bêta du jeu, accessible via des mods ; celui-ci a été abandonné au profit de la naissance de l'idée d'un jeu multijoueur indépendant, baptisé Grand Theft Auto: Online Crime World. Cité une seule fois dans le magazine britannique PC Zone, le projet sera également abandonné, utilisant probablement trop de ressources. Ceci aura pour conséquence de concentrer l'ensemble des efforts sur le mode histoire de GTA III, gourmand en ressources, permettant à ce dernier de marquer à vie l'industrie vidéoludique.
     
    L'absence de mode multijoueur en ligne sur ce dernier va cependant pousser des équipes de passionnés à se supplanter à Rockstar Games, les MMO gagnant de la popularité auprès des joueurs. C'est ainsi que naîtra le premier multijoueur alternatif de la scène modding : Multi Theft Auto, en février 2003. L'unique intérêt de ce multijoueur est de rassembler les joueurs en mode libre, puisqu'il n'y a pas de modes de jeu dédiés ou d'achat de propriétés, pour arpenter les rues de Liberty City entre amis ou flinguer à tout va grâce à des armes disséminées sur la carte.
     
    Les deux opus suivants, GTA Vice City et San Andreas, n'incluront pas de mode multijoueur en ligne intégré dans la base du jeu. Tout au plus, ce dernier disposera d'un mode de jeu local à deux joueurs, drôle mais fortement limité dans son utilisation. De ce fait, d'autres multijoueurs alternatifs continueront d'être développés par des programmeurs non officiels pour permettre aux joueurs de se rassembler en ligne. VC:MP, un concurrent cordial de Multi Theft Auto, apparaît alors en 2005 ; les deux modes multijoueur vont alors évoluer ensemble au fur et à mesure des sorties des jeux de Rockstar Games. Celui ayant le plus gros succès sera sans nul doute SA:MP, qui, même s'il dispose de peu d'options de jeu dans sa version initiale, disposera de serveurs dédiés au stunt, aux courses ou encore au RP ; ce multijoueur dispose toujours d'un succès relatif puisqu'il a été mis à jour en version 0.4 en octobre 2014. Malgré un retour relatif du multijoueur en ligne pour les préquelles GTA Liberty City Stories et Vice City Stories, seulement disponible sur les versions PSP et n'incluant que respectivement sept et dix modes de jeu sans mode libre digne de ce nom, Rockstar Games comprend bien l'ampleur du phénomène ainsi que sa nécessité pour l'avenir de la saga GTA ; les MMO regroupant aux alentours de 2005 de plus en plus de joueurs, dépassant la barre des 10 millions de connectés avec des abonnements payants.
     

     
    Le salut viendra en avril 2008 avec Grand Theft Auto IV, opus proposant pour la première fois une expérience multijoueur vraiment complète. Connexion rapide aux serveurs de jeu, grande présence des joueurs en ligne, carte remplie d'armes, l'avancée dans les niveaux permet également de débloquer les différents vêtements, coupes de cheveux et accessoires, jusqu'au rang 10, sésame obligatoire pour atteindre le trophée Platine par ailleurs. Pas d'argent présent dans le multijoueur de GTA IV, ici ce que vous avez vous le gagnez à la sueur de votre front ; le joueur ne possède rien, il vole tout dans la rue, pas de propriété, pas de garage, permettant au jeu de rassembler les joueurs sans barrières. Il comprend un mode libre, un mode libre sur invitation, des serveurs paramétrables (concernant la police, le verrouillage auto ou le tir allié) et douze modes de jeu, dont le fameux Cops' N Crooks. C'est également la première fois que l'on trouve un lien entre l'histoire principale et le mode multijoueur puisque le joueur rejoint le mode en ligne via le téléphone du mode solo et est averti d'une invitation en ligne également via celui-ci. Cette expérience grandira avec les ajouts des deux DLC, The Lost and Damned et The Ballad of Gay Tony, sortis en exclusivité temporaire sur Xbox 360 respectivement en février 2009 et octobre 2009, qui renforceront aussi bien le mode solo que le mode multijoueur. Ajout de véhicules et de modes de jeu dédiés, l'ambiance de chaque contenu téléchargeable se retrouvera également en ligne, les modes multijoueur étant intégrés à chacun, il faudra lancer l'opus dédié pour être présent sur le multijoueur associé.
     
    Si les modes multijoueur officieux continuent de voir le jour, au travers de IV:MP pour le dernier opus en date de la série, Rockstar Games continue de son côté à développer son approche du mode en ligne via ses autres jeux et franchises, à savoir Red Dead Redemption (2010) et Max Payne 3 (2012). Ces deux jeux sont par ailleurs les premiers à intégrer des DLC payants, uniquement pour leurs modes multijoueur.
     
    UN MONDE QUI MÉRITE D'ÊTRE SAUVÉ
     
    Si Grand Theft Auto V, sorti le 17 septembre 2013, est alors annoncé « une réinvention totale de l'univers de Grand Theft Auto », la vraie révolution de cet opus est bien évidemment Grand Theft Auto Online. Annoncé officiellement le 15 août 2013 en pleine campagne marketing du jeu solo et bénéficiant également de previews de la part des journalistes, le mode multijoueur ouvre ses portes au public le 1er octobre 2013, par le biais d'un patch pour les possesseurs d'un exemplaire de GTA V. Présenté comme un jeu parallèle à ce dernier et non pas comme son simple multijoueur, il voit le joueur créer son propre personnage, le faire évoluer dans un monde persistant à travers un système de sessions réunissant 16 puis 30 joueurs sur la carte, dont les relations et activités sont libres, avec des possibilités immenses.
     
    Après des débuts difficiles sur des serveurs peu disposés à encaisser autant de joueurs, les premières mises à jour arrivent (avec un contenu assez simpliste, comprenant l'ajout de véhicules, vêtements et armes), le jeu s'étoffe de plus en plus et les joueurs affluent d'autant plus. Le jeu concentre l'ensemble des qualités du multijoueur de GTA IV mais permet, via l'ajout d'une monnaie interne au jeu, les fameux GTA$, d'entretenir sa vie virtuelle, en remplissant son garage, en achetant l'appartement avec notre vue favorite ; sans atteindre le statut de MMORPG, il permet tout de même d'intégrer sa personnalité dans l'univers de GTA V et non de vivre uniquement celle des protagonistes.
     

     
    Le véritable tournant de GTA Online a lieu en mars 2015, avec la mise à jour « Braquages », pourtant annoncée dès l'été 2013, ajoutant de nouvelles missions beaucoup plus approfondies que les précédentes activités, avec préparatifs et casses où chaque joueur est mis à contribution avec des objectifs différents, ainsi que de nombreux autres contenus dans le jeu (véhicules, vêtements, masques, etc.). Aidé par la puissance des nouvelles PlayStation 4 et Xbox One ainsi que du PC, qui ont accueilli le jeu depuis quelques mois, les mises à jour deviennent alors beaucoup plus thématiques et fournies tout en répondant aux souhaits des joueurs, à l'image de la mise à jour « Lowriders » en octobre 2015.
     

     
    À partir de septembre 2015, Rockstar pousse les joueurs à se retrouver (et s'affronter) en mode libre plutôt que dans des activités en sessions séparées avec la mise à jour « Événements en mode libre », avant de mettre en place un système d'empire au sein de GTA Online, où les joueurs sont désormais amenés à passer un cap en créant leur propre organisation et recrutant des membres pour se hisser concrètement à la tête de la criminalité de Los Santos et Blaine County, avec « Truands en col blanc » en décembre 2015 et surtout « Haute finance et basses besognes » en juin 2016. D'abord lancés dans le trafic de marchandises spéciales, ils pourront par la suite fonder leur propre club de motards pour fabriquer et vendre leurs productions illégales (mise à jour « Motos, boulots, bobos »), voler et revendre des véhicules (« Import-Export »), s'officier dans le trafic d'armes (« Trafic d'armes ») ou de contrebande (« Contrebande organisée »), ou encore entrer dans le monde de la nuit pour écouler leurs produits (« Nuits blanches et marché noir »). Toutes ces mises à jour s'articulent alors autour d'une mécanique similaire où les joueurs doivent acheter une propriété (bureau, entrepôt, club de motards, hangar, etc.) voire d'autres bâtiments associés (les lieux de production des clubs de motards) avant de remplir leur stock en achetant ou volant des marchandises, voitures ou matières premières puis revendre tout ou partie de celui-ci à un acheteur tout en évitant de voir leurs cargaisons partir en fumée à cause d'autres joueurs en session publique.
     

     
    Un autre tournant concerne également le ton donné au jeu. D'abord assez réaliste et sobre (autant que peut l'être un GTA), le jeu voit débarquer par la suite des éléments fantaisistes ou futuristes dans ses activités, comme les courses casse-cou avec tubes, tremplins et accélérateurs dans la mise à jour « Casse-cou jusqu'au bout » en juillet 2016, des courses Hotring dans « On trace à San Andreas » en mars 2018 ou des modes rivalité avec pouvoirs spéciaux (Retour à la ligne, Sang plomb, Cuirassé, etc.), ainsi que dans le contenu ajouté et disponible en mode libre, dont de nombreux véhicules armés de mitrailleuses ou de missiles (autres que les véhicules militaires), à l'image des véhicules spéciaux de la mise à jour « Import-Export », de la moto planante Oppressor de « Trafic d'armes » ou encore de la Deluxo volante de la mise à jour du « Braquage de la fin du monde » en décembre 2017.
     
    NUMERO UNO
     
    Si Rockstar a fait le choix de rendre les mises à jour de contenu gratuites pour ne pas diviser sa communauté entre les joueurs qui auraient acheté les DLC et ceux qui ne l'auraient pas fait, ainsi que de continuer d'entretenir l'intérêt des joueurs avec du contenu supplémentaire ajouté désormais au compte-gouttes (notamment en ce qui concerne les véhicules et les modes rivalité), des achats in-game avec de l'argent lui bien réel ont été mis en place, au travers des désormais célèbres Shark Cards. Si les joueurs les plus réticents à débourser de véritables dollars, euros et autres devises ou de farmer différentes activités se tournent alors sur différents glitchs d'argent pour augmenter leur compte en banque virtuel, Rockstar augmente de son côté les prix des contenus qu'il ajoute, ce qui engendre ainsi un cercle vicieux, bien que les périodes de double GTA$ ou de promotion permettent d'atténuer le tout. La compagnie au R étoilé lancera également en décembre 2017 le Pack d'entrée dans le monde criminel pour que les nouveaux arrivants à San Andreas puissent bénéficier d'une planque, d'un garage, de propriétés pour débuter leur empire, de véhicules, d'armes et de vêtements et autres accessoires en plus d'un joli coup de pouce sur leur compte en banque à peine après avoir foulé le tarmac de LSIA. L'Édition Premium Online de GTA V suivra en avril 2018 pour les derniers retardataires, avec, en plus du jeu solo de base, l'ensemble des mises à jour de GTA Online déjà sur le disque et ce starter pack.
     

     
    Il n'empêche que, malgré l'émergence d'un multijoueur alternatif comme FiveM sur PC, GTA Online demeure un des succès les plus retentissants de Rockstar Games. Véritable rendez-vous régulier des joueurs, le mode multijoueur lié à chaque exemplaire de GTA V est sans doute la raison principale de l'achat du jeu, après 2013. En effet, malgré les cinq années passées, GTA V continue de caracoler dans les meilleures ventes de jeux vidéo chaque mois pour s'approcher des 100 millions d'exemplaires vendus ainsi que d'enregistrer des records d'achat de micro-transactions comme de joueurs connectés, mise à jour après mise à jour, au point où éditeurs et développeurs comptent bien continuer à faire prospérer ce jeu avant de mettre la franchise en sommeil.
     
    Il est d'ailleurs intéressant de noter que si GTA Online était à l'origine censé servir de préquelle à GTA V, avec son histoire se passant quelques mois avant le mode solo, depuis la mise à jour « Trafic d'armes » de juin 2017, les événements du mode en ligne ont fait un bond dans le temps et se déroulent désormais au même moment que dans la réalité, expliquant ainsi les nombreuses péripéties, ajouts de véhicules et autres contenus qui devenaient incohérents chronologiquement avec le mode histoire.
     
    Par ailleurs, le triomphe spectaculaire du contenu en ligne n'est sans doute pas étranger à l'absence de DLC pour le mode histoire du même calibre que The Lost and Damned ou The Ballad of Gay Tony ; à noter également que le contenu du multijoueur, ajouté pourtant au mode solo dans un premier temps, est devenu exclusif à GTA Online par la suite.
     

     
    Fort de ce succès, Rockstar a ainsi pu laisser passer cinq années (un peu moins si l'on compte les sorties sur nouvelles consoles et PC) avant de sortir son nouveau jeu, Red Dead Redemption 2. Nul doute que le triomphe de GTA V et surtout GTA Online marque un moment charnière dans la série initiée par DMA Design, mais également dans la perception de la compagnie au R étoilé vis-à-vis de l'aspect multijoueur de ses productions, à l'image de Red Dead Online, qui devrait suivre les pas de son aîné.
     
    GRAND THEFT AUTO ONLINE EN BREF
    Près de 100 millions d'exemplaires vendus (Grand Theft Auto V)
    5 plateformes accueillant le jeu 1 État (avec 2 comtés), 6 villes et 4 villages 15 montagnes, vallées et collines 17 grandes routes, dont 9 autoroutes 33 mises à jour principales 97 personnages 561 véhicules dont 245 exclusifs à GTA Online 88 armes dont 22 exclusives au mode multijoueur 20 stations de radio ; 509 morceaux et 6 programmes pour les talk shows, dont 65 exclusifs au mode en ligne
    7 courses aux points
    127 courses casse-cou, polymorphes, hotring et de véhicules spéciaux
    131 courses terrestres, deux roues, aériennes et nautiques
    74 affrontements standards, en équipe et motorisés
    26 captures conflit, raid, défense et GTA
    34 exterminations
    126 missions de contact, dont 5 mission retirées du jeu depuis
    29 versus
    326 modes rivalité standards et bunker
    44 sauts en parachutes
    9 épreuves de survie
    4 mini-jeux
    10 leçons à l'école de pilotage
    6 braquages, dont 1 en 3 actes
    60 attaques de gang, dont 21 retirées du jeu depuis
    57 objectifs quotidiens, dont 11 retirés du jeu depuis
    14 événements en mode libre, dont 3 événements retirés du jeu depuis
    22 courses contre-la-montre
    50 vols sous le pont, 15 vols sur la tranche et 50 cascades (communs à GTA V) 34 succès, trophées et exploits exclusifs à GTA Online
    161 récompenses et leurs médailles de bronze, argent, or et platine respectives
    Rang maximum : 8000
     

    Mission Possible, composée par Tangerine Dream
     
    Cet article s'inspire en partie de notre dossier « GTA Online a-t-il changé la série GTA ? » (rédigé par Toxik) publié en juin 2017 ainsi que notre dossier consacré aux 20 ans de la série GTA (dont la partie sur le multijoueur a été rédigée par JeyM) publié en octobre 2017, que vous pouvez consulter pour aller plus loin.
  25. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Sprunk dans GTA Online fête ses 5 ans !   
     
    Deux semaines après GTA V, c'est au tour de GTA Online de souffler ses cinq bougies ! En effet, le 1er octobre 2013, alors que le jeu solo s'était déjà vendu à plus de 16 millions d'exemplaires depuis le 17 septembre sur PlayStation 3 et Xbox 360, Rockstar Games proposait un patch permettant aux joueurs d'accéder au premier opus 100% multijoueur de la série. Véritable tournant aussi bien pour GTA que pour les productions de la compagnie au R étoilé, Grand Theft Auto Online devient le repère de nombreux joueurs qui, aussi bien de manière quotidienne qu'épisodique, continuent d'arpenter les rues de Los Santos ou les routes de campagne de Blaine County, mise à jour après mise à jour, tout en permettant à GTA V de rester en tête des ventes sur les nouvelles consoles et PC même après cinq ans de commercialisation. À tel point qu'il aura fallu attendre autant de temps pour voir un nouveau jeu de Rockstar débarquer : Red Dead Redemption 2.
     
    PREMIERS PAS
     
    Si la campagne solo de chaque épisode de la série Grand Theft Auto a fait la force de celle-ci, il faut savoir que l'idée d'une version en ligne du jeu était présente dès le premier opus de la franchise. Ainsi, la version PC de ce dernier, sortie en octobre 1997 en Europe, présentait la possibilité de jouer en ligne avec d'autres joueurs du monde entier, en connaissant au préalable leurs adresses IP, avec deux modes de jeu : match à mort et course de rue avec points de passage. Les deux packs de missions Grand Theft Auto : London 1969 et London 1961 incluent également un multijoueur sans pour autant ajouter de modes de jeu supplémentaires. Deux ans plus tard, la version PC de GTA 2 bénéficiera également d'un mode multijoueur incluant trois modes de jeu différents ; outre le classique match à mort reconduit de GTA 1, on trouve alors un mode de jeu marquant un joueur comme proie où les autres joueurs deviennent à leur tour la proie en tuant ce dernier, ainsi qu'un mode dont l'objectif était d'amasser le plus de points d'une manière identique à la campagne solo.
     

     
    Grand Theft Auto III marquera la rupture avec la tentative d'un mode de jeu en ligne intégré directement dans le jeu. Il est ainsi possible de trouver les traces d'un mode multijoueur intégré dans la bêta du jeu, accessible via des mods ; celui-ci a été abandonné au profit de la naissance de l'idée d'un jeu multijoueur indépendant, baptisé Grand Theft Auto: Online Crime World. Cité une seule fois dans le magazine britannique PC Zone, le projet sera également abandonné, utilisant probablement trop de ressources. Ceci aura pour conséquence de concentrer l'ensemble des efforts sur le mode histoire de GTA III, gourmand en ressources, permettant à ce dernier de marquer à vie l'industrie vidéoludique.
     
    L'absence de mode multijoueur en ligne sur ce dernier va cependant pousser des équipes de passionnés à se supplanter à Rockstar Games, les MMO gagnant de la popularité auprès des joueurs. C'est ainsi que naîtra le premier multijoueur alternatif de la scène modding : Multi Theft Auto, en février 2003. L'unique intérêt de ce multijoueur est de rassembler les joueurs en mode libre, puisqu'il n'y a pas de modes de jeu dédiés ou d'achat de propriétés, pour arpenter les rues de Liberty City entre amis ou flinguer à tout va grâce à des armes disséminées sur la carte.
     
    Les deux opus suivants, GTA Vice City et San Andreas, n'incluront pas de mode multijoueur en ligne intégré dans la base du jeu. Tout au plus, ce dernier disposera d'un mode de jeu local à deux joueurs, drôle mais fortement limité dans son utilisation. De ce fait, d'autres multijoueurs alternatifs continueront d'être développés par des programmeurs non officiels pour permettre aux joueurs de se rassembler en ligne. VC:MP, un concurrent cordial de Multi Theft Auto, apparaît alors en 2005 ; les deux modes multijoueur vont alors évoluer ensemble au fur et à mesure des sorties des jeux de Rockstar Games. Celui ayant le plus gros succès sera sans nul doute SA:MP, qui, même s'il dispose de peu d'options de jeu dans sa version initiale, disposera de serveurs dédiés au stunt, aux courses ou encore au RP ; ce multijoueur dispose toujours d'un succès relatif puisqu'il a été mis à jour en version 0.4 en octobre 2014. Malgré un retour relatif du multijoueur en ligne pour les préquelles GTA Liberty City Stories et Vice City Stories, seulement disponible sur les versions PSP et n'incluant que respectivement sept et dix modes de jeu sans mode libre digne de ce nom, Rockstar Games comprend bien l'ampleur du phénomène ainsi que sa nécessité pour l'avenir de la saga GTA ; les MMO regroupant aux alentours de 2005 de plus en plus de joueurs, dépassant la barre des 10 millions de connectés avec des abonnements payants.
     

     
    Le salut viendra en avril 2008 avec Grand Theft Auto IV, opus proposant pour la première fois une expérience multijoueur vraiment complète. Connexion rapide aux serveurs de jeu, grande présence des joueurs en ligne, carte remplie d'armes, l'avancée dans les niveaux permet également de débloquer les différents vêtements, coupes de cheveux et accessoires, jusqu'au rang 10, sésame obligatoire pour atteindre le trophée Platine par ailleurs. Pas d'argent présent dans le multijoueur de GTA IV, ici ce que vous avez vous le gagnez à la sueur de votre front ; le joueur ne possède rien, il vole tout dans la rue, pas de propriété, pas de garage, permettant au jeu de rassembler les joueurs sans barrières. Il comprend un mode libre, un mode libre sur invitation, des serveurs paramétrables (concernant la police, le verrouillage auto ou le tir allié) et douze modes de jeu, dont le fameux Cops' N Crooks. C'est également la première fois que l'on trouve un lien entre l'histoire principale et le mode multijoueur puisque le joueur rejoint le mode en ligne via le téléphone du mode solo et est averti d'une invitation en ligne également via celui-ci. Cette expérience grandira avec les ajouts des deux DLC, The Lost and Damned et The Ballad of Gay Tony, sortis en exclusivité temporaire sur Xbox 360 respectivement en février 2009 et octobre 2009, qui renforceront aussi bien le mode solo que le mode multijoueur. Ajout de véhicules et de modes de jeu dédiés, l'ambiance de chaque contenu téléchargeable se retrouvera également en ligne, les modes multijoueur étant intégrés à chacun, il faudra lancer l'opus dédié pour être présent sur le multijoueur associé.
     
    Si les modes multijoueur officieux continuent de voir le jour, au travers de IV:MP pour le dernier opus en date de la série, Rockstar Games continue de son côté à développer son approche du mode en ligne via ses autres jeux et franchises, à savoir Red Dead Redemption (2010) et Max Payne 3 (2012). Ces deux jeux sont par ailleurs les premiers à intégrer des DLC payants, uniquement pour leurs modes multijoueur.
     
    UN MONDE QUI MÉRITE D'ÊTRE SAUVÉ
     
    Si Grand Theft Auto V, sorti le 17 septembre 2013, est alors annoncé « une réinvention totale de l'univers de Grand Theft Auto », la vraie révolution de cet opus est bien évidemment Grand Theft Auto Online. Annoncé officiellement le 15 août 2013 en pleine campagne marketing du jeu solo et bénéficiant également de previews de la part des journalistes, le mode multijoueur ouvre ses portes au public le 1er octobre 2013, par le biais d'un patch pour les possesseurs d'un exemplaire de GTA V. Présenté comme un jeu parallèle à ce dernier et non pas comme son simple multijoueur, il voit le joueur créer son propre personnage, le faire évoluer dans un monde persistant à travers un système de sessions réunissant 16 puis 30 joueurs sur la carte, dont les relations et activités sont libres, avec des possibilités immenses.
     
    Après des débuts difficiles sur des serveurs peu disposés à encaisser autant de joueurs, les premières mises à jour arrivent (avec un contenu assez simpliste, comprenant l'ajout de véhicules, vêtements et armes), le jeu s'étoffe de plus en plus et les joueurs affluent d'autant plus. Le jeu concentre l'ensemble des qualités du multijoueur de GTA IV mais permet, via l'ajout d'une monnaie interne au jeu, les fameux GTA$, d'entretenir sa vie virtuelle, en remplissant son garage, en achetant l'appartement avec notre vue favorite ; sans atteindre le statut de MMORPG, il permet tout de même d'intégrer sa personnalité dans l'univers de GTA V et non de vivre uniquement celle des protagonistes.
     

     
    Le véritable tournant de GTA Online a lieu en mars 2015, avec la mise à jour « Braquages », pourtant annoncée dès l'été 2013, ajoutant de nouvelles missions beaucoup plus approfondies que les précédentes activités, avec préparatifs et casses où chaque joueur est mis à contribution avec des objectifs différents, ainsi que de nombreux autres contenus dans le jeu (véhicules, vêtements, masques, etc.). Aidé par la puissance des nouvelles PlayStation 4 et Xbox One ainsi que du PC, qui ont accueilli le jeu depuis quelques mois, les mises à jour deviennent alors beaucoup plus thématiques et fournies tout en répondant aux souhaits des joueurs, à l'image de la mise à jour « Lowriders » en octobre 2015.
     

     
    À partir de septembre 2015, Rockstar pousse les joueurs à se retrouver (et s'affronter) en mode libre plutôt que dans des activités en sessions séparées avec la mise à jour « Événements en mode libre », avant de mettre en place un système d'empire au sein de GTA Online, où les joueurs sont désormais amenés à passer un cap en créant leur propre organisation et recrutant des membres pour se hisser concrètement à la tête de la criminalité de Los Santos et Blaine County, avec « Truands en col blanc » en décembre 2015 et surtout « Haute finance et basses besognes » en juin 2016. D'abord lancés dans le trafic de marchandises spéciales, ils pourront par la suite fonder leur propre club de motards pour fabriquer et vendre leurs productions illégales (mise à jour « Motos, boulots, bobos »), voler et revendre des véhicules (« Import-Export »), s'officier dans le trafic d'armes (« Trafic d'armes ») ou de contrebande (« Contrebande organisée »), ou encore entrer dans le monde de la nuit pour écouler leurs produits (« Nuits blanches et marché noir »). Toutes ces mises à jour s'articulent alors autour d'une mécanique similaire où les joueurs doivent acheter une propriété (bureau, entrepôt, club de motards, hangar, etc.) voire d'autres bâtiments associés (les lieux de production des clubs de motards) avant de remplir leur stock en achetant ou volant des marchandises, voitures ou matières premières puis revendre tout ou partie de celui-ci à un acheteur tout en évitant de voir leurs cargaisons partir en fumée à cause d'autres joueurs en session publique.
     

     
    Un autre tournant concerne également le ton donné au jeu. D'abord assez réaliste et sobre (autant que peut l'être un GTA), le jeu voit débarquer par la suite des éléments fantaisistes ou futuristes dans ses activités, comme les courses casse-cou avec tubes, tremplins et accélérateurs dans la mise à jour « Casse-cou jusqu'au bout » en juillet 2016, des courses Hotring dans « On trace à San Andreas » en mars 2018 ou des modes rivalité avec pouvoirs spéciaux (Retour à la ligne, Sang plomb, Cuirassé, etc.), ainsi que dans le contenu ajouté et disponible en mode libre, dont de nombreux véhicules armés de mitrailleuses ou de missiles (autres que les véhicules militaires), à l'image des véhicules spéciaux de la mise à jour « Import-Export », de la moto planante Oppressor de « Trafic d'armes » ou encore de la Deluxo volante de la mise à jour du « Braquage de la fin du monde » en décembre 2017.
     
    NUMERO UNO
     
    Si Rockstar a fait le choix de rendre les mises à jour de contenu gratuites pour ne pas diviser sa communauté entre les joueurs qui auraient acheté les DLC et ceux qui ne l'auraient pas fait, ainsi que de continuer d'entretenir l'intérêt des joueurs avec du contenu supplémentaire ajouté désormais au compte-gouttes (notamment en ce qui concerne les véhicules et les modes rivalité), des achats in-game avec de l'argent lui bien réel ont été mis en place, au travers des désormais célèbres Shark Cards. Si les joueurs les plus réticents à débourser de véritables dollars, euros et autres devises ou de farmer différentes activités se tournent alors sur différents glitchs d'argent pour augmenter leur compte en banque virtuel, Rockstar augmente de son côté les prix des contenus qu'il ajoute, ce qui engendre ainsi un cercle vicieux, bien que les périodes de double GTA$ ou de promotion permettent d'atténuer le tout. La compagnie au R étoilé lancera également en décembre 2017 le Pack d'entrée dans le monde criminel pour que les nouveaux arrivants à San Andreas puissent bénéficier d'une planque, d'un garage, de propriétés pour débuter leur empire, de véhicules, d'armes et de vêtements et autres accessoires en plus d'un joli coup de pouce sur leur compte en banque à peine après avoir foulé le tarmac de LSIA. L'Édition Premium Online de GTA V suivra en avril 2018 pour les derniers retardataires, avec, en plus du jeu solo de base, l'ensemble des mises à jour de GTA Online déjà sur le disque et ce starter pack.
     

     
    Il n'empêche que, malgré l'émergence d'un multijoueur alternatif comme FiveM sur PC, GTA Online demeure un des succès les plus retentissants de Rockstar Games. Véritable rendez-vous régulier des joueurs, le mode multijoueur lié à chaque exemplaire de GTA V est sans doute la raison principale de l'achat du jeu, après 2013. En effet, malgré les cinq années passées, GTA V continue de caracoler dans les meilleures ventes de jeux vidéo chaque mois pour s'approcher des 100 millions d'exemplaires vendus ainsi que d'enregistrer des records d'achat de micro-transactions comme de joueurs connectés, mise à jour après mise à jour, au point où éditeurs et développeurs comptent bien continuer à faire prospérer ce jeu avant de mettre la franchise en sommeil.
     
    Il est d'ailleurs intéressant de noter que si GTA Online était à l'origine censé servir de préquelle à GTA V, avec son histoire se passant quelques mois avant le mode solo, depuis la mise à jour « Trafic d'armes » de juin 2017, les événements du mode en ligne ont fait un bond dans le temps et se déroulent désormais au même moment que dans la réalité, expliquant ainsi les nombreuses péripéties, ajouts de véhicules et autres contenus qui devenaient incohérents chronologiquement avec le mode histoire.
     
    Par ailleurs, le triomphe spectaculaire du contenu en ligne n'est sans doute pas étranger à l'absence de DLC pour le mode histoire du même calibre que The Lost and Damned ou The Ballad of Gay Tony ; à noter également que le contenu du multijoueur, ajouté pourtant au mode solo dans un premier temps, est devenu exclusif à GTA Online par la suite.
     

     
    Fort de ce succès, Rockstar a ainsi pu laisser passer cinq années (un peu moins si l'on compte les sorties sur nouvelles consoles et PC) avant de sortir son nouveau jeu, Red Dead Redemption 2. Nul doute que le triomphe de GTA V et surtout GTA Online marque un moment charnière dans la série initiée par DMA Design, mais également dans la perception de la compagnie au R étoilé vis-à-vis de l'aspect multijoueur de ses productions, à l'image de Red Dead Online, qui devrait suivre les pas de son aîné.
     
    GRAND THEFT AUTO ONLINE EN BREF
    Près de 100 millions d'exemplaires vendus (Grand Theft Auto V)
    5 plateformes accueillant le jeu 1 État (avec 2 comtés), 6 villes et 4 villages 15 montagnes, vallées et collines 17 grandes routes, dont 9 autoroutes 33 mises à jour principales 97 personnages 561 véhicules dont 245 exclusifs à GTA Online 88 armes dont 22 exclusives au mode multijoueur 20 stations de radio ; 509 morceaux et 6 programmes pour les talk shows, dont 65 exclusifs au mode en ligne
    7 courses aux points
    127 courses casse-cou, polymorphes, hotring et de véhicules spéciaux
    131 courses terrestres, deux roues, aériennes et nautiques
    74 affrontements standards, en équipe et motorisés
    26 captures conflit, raid, défense et GTA
    34 exterminations
    126 missions de contact, dont 5 mission retirées du jeu depuis
    29 versus
    326 modes rivalité standards et bunker
    44 sauts en parachutes
    9 épreuves de survie
    4 mini-jeux
    10 leçons à l'école de pilotage
    6 braquages, dont 1 en 3 actes
    60 attaques de gang, dont 21 retirées du jeu depuis
    57 objectifs quotidiens, dont 11 retirés du jeu depuis
    14 événements en mode libre, dont 3 événements retirés du jeu depuis
    22 courses contre-la-montre
    50 vols sous le pont, 15 vols sur la tranche et 50 cascades (communs à GTA V) 34 succès, trophées et exploits exclusifs à GTA Online
    161 récompenses et leurs médailles de bronze, argent, or et platine respectives
    Rang maximum : 8000
     

    Mission Possible, composée par Tangerine Dream
     
    Cet article s'inspire en partie de notre dossier « GTA Online a-t-il changé la série GTA ? » (rédigé par Toxik) publié en juin 2017 ainsi que notre dossier consacré aux 20 ans de la série GTA (dont la partie sur le multijoueur a été rédigée par JeyM) publié en octobre 2017, que vous pouvez consulter pour aller plus loin.