KevFB

Administration
  • Compteur de contenus

    9 552
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    62

Activité de réputation

  1. Merci
    KevFB a/ont reçu une réputation de ramsesozore dans GTA Online : Le Lampadati Novak est maintenant disponible   
     
    LAMPADATI NOVAK
     
    Rien de tel qu'un SUV pour arpenter les différents monts et la côte sauvage du sud de l'État de San Andreas. Consultez votre compte en banque pour savoir si vous avez quelques 608 000 GTA$ qui traînent par là, et rendez-vous sur le site Legendary Motorsport pour acquérir et faire une virée dans le nouveau véhicule ajouté cette semaine sur GTA Online : le Lampadati Novak.
     
    DOUBLE ET TRIPLE GTA$, RP ET JETONS
     
    Jusqu'au 13 novembre, enfilez votre plus belle combinaison et montez à bord de votre bolide fétiche afin d'affronter les Épreuves « On trace à San Andreas », comprenant des courses de Circuit Hotring, de RC Bandito et d'Issi classiques, et remporter ainsi le triple des GTA$ et RP habituels.
     
    Vous pouvez également revenir aux sources et vous reporter sur des activités plus classiques, au travers des Épreuves de course ; les récompenses en argent et bonus d'expérience sont ainsi doublées cette semaine.
     
    Enfin, passez un coup de fil à Agatha Baker pour savoir comment vous rendre utile pour le complexe du Diamond ; en effet, jusqu'à la même date également, les revenus en GTA$, RP et jetons des jobs du casino sont doublés.
     
    NOUVEAU VÉHICULE SUR LE PODIUM DU DIAMOND : VYSSER NEO
     

     
    Après avoir tenté votre chance aux machines à sous, à la roulette ou encore aux courses hippiques virtuelles, arrêtez-vous devant la roue de la fortune du casino et faites-la tourner ! On ne sait jamais, si vous êtes en veine, vous remporterez peut-être la nouvelle Vysser Neo, qui a pris place aujourd'hui et jusqu'au 13 novembre sur le podium du hall du Diamond.
     
    MAGASIN DU CASINO
     
    Votre suite avec terrasse vous semble trop vide ? Le magasin du casino du Diamond est là pour répondre à vos besoins de consumérisme ! Optez ainsi pour des œuvres d'art d'Oz Bisset et D Redd, ou encore des objets de décoration exclusifs de marques comme Bigness et Broker.
     
    PROMOTIONS
     
    Voici les diverses promotions disponibles jusqu'au 13 novembre :
    -35 % sur tous les garages -25 % sur l'Ocelot Locust (sportive) -40 % sur la Pfister Comet rétro custom (sportive) -40 % sur la Karin Sultan RS (supersportive) -40 % sur la Vapid GB200 (sportive) -40 % sur la Grotti Itali GTO (sportive) -40 % sur la Grotti Turismo classique (sportive classique) -40 % sur l'Hijak Ruston (sportive) -40 % sur la Declasse Tampa drift (sportive) -40 % sur la Vapid Flash GT (sportive) -40 % sur les blindages pour véhicules -40 % sur les pneus à l'épreuve des balles -40 % sur les transformations chez Benny -35 % sur les freins et améliorations de pilotage -40 % sur les suspensions -40 % sur les transmissions -40 % sur les moteurs  
    AVANTAGES TWITCH PRIME
     
    Les joueurs ayant associé leur compte Twitch Prime à leur compte Social Club peuvent acheter le hangar 3499 de Fort Zancudo et le bunker de Lago Zancudo, et recevoir par la suite un remboursement équivalent au prix de la propriété de base. Ceux-ci pourront également profiter de 10% de réduction supplémentaires sur les promotions de la semaine, ainsi que 80% de réduction sur l'achat de la Truffade Nero et de la Coil Cyclone.
     
    Lien : Rockstar Newswire
  2. Merci
    KevFB a/ont reçu une réputation de Miraud2 dans GTA Online : L'éditeur des Épreuves de survie et du mode « Conquête » est maintenant disponible   
     
    ÉDITEUR DES ÉPREUVES DE SURVIE ET DU MODE CONQUÊTE
     
    La contribution des joueurs est de nouveau mise en avant ! En effet, Rockstar Games lance cette semaine un éditeur de contenu pour les Épreuves de survie et le mode « Conquête ».
     
    Ainsi, donnez naissance à vos propres activités avec vagues ennemies via l'éditeur de survie, en plaçant accessoires et points d'apparition, en contrôlant les compétences au combat des adversaires, ou encore en contrôlant l'apparition des véhicules. Si vous préférez la capture de zones, optez pour l'éditeur de conquête, en plaçant également accessoires et points de capture, qu'il s'agisse de zones fixes, d'objets pouvant être transportés, ou bien de véhicules pouvant être conduits. Quels que soient vos choix, partagez vos créations avec la communauté de GTA Online et publiant vos activités grâce au Social Club.
     
    DOUBLE GTA$ ET RP ET BONUS
     
    Pour célébrer l'arrivée de ce nouvel éditeur, les Épreuves de survie et le mode « Conquête » rapportent le double de GTA$ et RP jusqu'au 20 novembre.
     
    Si vous préférez faire prospérer vos talents d'armurier à San Andreas, sachez que les missions de ventes de la mise à jour « Trafic d'armes » rapportent le double d'argent et de bonus de compétence cette semaine également. Pour vous aider dans votre mission, le prix de matières premières est réduit de 25% et le temps nécessaire pour la recherche dans votre bunker est accélérée de 50%.
     
    En outre, les possesseurs de Centre d'opération mobile pourront se rendre à l'arrière de leur véhicule et lancer des missions dont les gains sont de même doublés.
     
    NOUVEAU VÉHICULE SUR LE PODIUM DU DIAMOND : OCELOT STROMBERG
     

     
    Faites vos jeux, rien ne va plus ! Cette semaine, si la chance vous sourit à la roue de la fortune au casino Diamond, vous pourrez monter sur le podium et repartir au volant de l'Ocelot Stromberg, aussi bien sur terre que sur mer et dans les profondeurs océaniques. De quoi vous préparer à la fin du monde, qui sait.
     
    NOUVEAUX ARTICLES AU MAGASIN DU CASINO
     
    Profitez de votre passage au Diamond pour faire un tour au magasin du casino et vous procurez de nouveaux articles pour votre garde-robe, notamment de la marque Blagueurs, ou la décoration de votre suite avec terrasse, grâce à des toiles de Josh Löwe ou Cléo Planque.
     
    PROMOTIONS
     
    Voici les diverses promotions disponibles jusqu'au 20 novembre :
    -40% sur les bunkers, leurs rénovations et ajouts -40% sur les améliorations pour le trafic d'armes -40% sur le centre d'opération mobile, ses améliorations et ajouts -25% sur l'Imponte Deluxo -35% sur le TM-02 Khanjali -35% sur le HVY Chernobog -35% sur le HVY Barrage -35% sur le BF Dune FAV -35% sur le Karin Pick-up armé aqua -35% sur le HVY Insurgent -35% sur le HVY Nightshark -35% sur le HVY APC -35% sur la remorque antiaérienne Vom Feuer -35% sur le Bravado Autochenille -40% sur les ateliers d'armes et de véhicules -50% sur sur les fusils à pompe -50% sur sur les mitraillettes -50% sur sur les fusils d'assaut -50% sur sur les armes lourdes -50% sur sur les fusils de précision -50% sur sur les explosifs -40% sur toutes les munitions -40% sur les gilets pare-balles  
    AVANTAGES TWITCH PRIME
     
    Les joueurs de GTA Online ayant lié leurs comptes Twitch et Rockstar Games pourront obtenir le remboursement complet après l'achat du bunker de Lago Zancudo et le hangar 3499 de Fort Zancudo de base, ainsi qu'une réduction de 10% supplémentaire sur les différents articles en promotion cette semaine et 80% de réduction à l'achat du Coil Cyclone ou de la Truffade Nero.
     
    Lien : Rockstar Newswire
  3. Merci
    KevFB a/ont reçu une réputation de Miraud2 dans GTA Online : L'éditeur des Épreuves de survie et du mode « Conquête » est maintenant disponible   
     
    ÉDITEUR DES ÉPREUVES DE SURVIE ET DU MODE CONQUÊTE
     
    La contribution des joueurs est de nouveau mise en avant ! En effet, Rockstar Games lance cette semaine un éditeur de contenu pour les Épreuves de survie et le mode « Conquête ».
     
    Ainsi, donnez naissance à vos propres activités avec vagues ennemies via l'éditeur de survie, en plaçant accessoires et points d'apparition, en contrôlant les compétences au combat des adversaires, ou encore en contrôlant l'apparition des véhicules. Si vous préférez la capture de zones, optez pour l'éditeur de conquête, en plaçant également accessoires et points de capture, qu'il s'agisse de zones fixes, d'objets pouvant être transportés, ou bien de véhicules pouvant être conduits. Quels que soient vos choix, partagez vos créations avec la communauté de GTA Online et publiant vos activités grâce au Social Club.
     
    DOUBLE GTA$ ET RP ET BONUS
     
    Pour célébrer l'arrivée de ce nouvel éditeur, les Épreuves de survie et le mode « Conquête » rapportent le double de GTA$ et RP jusqu'au 20 novembre.
     
    Si vous préférez faire prospérer vos talents d'armurier à San Andreas, sachez que les missions de ventes de la mise à jour « Trafic d'armes » rapportent le double d'argent et de bonus de compétence cette semaine également. Pour vous aider dans votre mission, le prix de matières premières est réduit de 25% et le temps nécessaire pour la recherche dans votre bunker est accélérée de 50%.
     
    En outre, les possesseurs de Centre d'opération mobile pourront se rendre à l'arrière de leur véhicule et lancer des missions dont les gains sont de même doublés.
     
    NOUVEAU VÉHICULE SUR LE PODIUM DU DIAMOND : OCELOT STROMBERG
     

     
    Faites vos jeux, rien ne va plus ! Cette semaine, si la chance vous sourit à la roue de la fortune au casino Diamond, vous pourrez monter sur le podium et repartir au volant de l'Ocelot Stromberg, aussi bien sur terre que sur mer et dans les profondeurs océaniques. De quoi vous préparer à la fin du monde, qui sait.
     
    NOUVEAUX ARTICLES AU MAGASIN DU CASINO
     
    Profitez de votre passage au Diamond pour faire un tour au magasin du casino et vous procurez de nouveaux articles pour votre garde-robe, notamment de la marque Blagueurs, ou la décoration de votre suite avec terrasse, grâce à des toiles de Josh Löwe ou Cléo Planque.
     
    PROMOTIONS
     
    Voici les diverses promotions disponibles jusqu'au 20 novembre :
    -40% sur les bunkers, leurs rénovations et ajouts -40% sur les améliorations pour le trafic d'armes -40% sur le centre d'opération mobile, ses améliorations et ajouts -25% sur l'Imponte Deluxo -35% sur le TM-02 Khanjali -35% sur le HVY Chernobog -35% sur le HVY Barrage -35% sur le BF Dune FAV -35% sur le Karin Pick-up armé aqua -35% sur le HVY Insurgent -35% sur le HVY Nightshark -35% sur le HVY APC -35% sur la remorque antiaérienne Vom Feuer -35% sur le Bravado Autochenille -40% sur les ateliers d'armes et de véhicules -50% sur sur les fusils à pompe -50% sur sur les mitraillettes -50% sur sur les fusils d'assaut -50% sur sur les armes lourdes -50% sur sur les fusils de précision -50% sur sur les explosifs -40% sur toutes les munitions -40% sur les gilets pare-balles  
    AVANTAGES TWITCH PRIME
     
    Les joueurs de GTA Online ayant lié leurs comptes Twitch et Rockstar Games pourront obtenir le remboursement complet après l'achat du bunker de Lago Zancudo et le hangar 3499 de Fort Zancudo de base, ainsi qu'une réduction de 10% supplémentaire sur les différents articles en promotion cette semaine et 80% de réduction à l'achat du Coil Cyclone ou de la Truffade Nero.
     
    Lien : Rockstar Newswire
  4. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Eul_Keke dans La bande-son de Red Dead Redemption 2 est maintenant disponible   
     
    Alors que RDR 2 fêtera bientôt ses neuf mois de commercialisation, Rockstar Games sort à ce jour la bande-son du jeu, The Music Of Red Dead Redemption 2: Original Soundtrack, produite par Daniel Lanois et regroupant les principales chansons composées pour cet opus, notamment par D'Angelo, Rhiannon Giddens, Josh Homme et Willie Nelson.
     
    Rendez-vous donc sur les principales plateformes numériques de musique, dont Apple Music et Spotify, pour pouvoir (ré)écouter Unshaken, Mountain Hymn (précédemment connue des joueurs sous le nom de See The Fire In You Eyes), Red ou encore That's The Way It Is, et vous replonger ainsi dans les aventures d'Arthur Morgan, John Marston et du reste de la bande de Dutch van der Linde.
     
    Liste des chansons de l'album The Music Of Red Dead Redemption 2: Original Soundtrack :
    Unshaken Moonlight That's the Way It Is Mountain Finale Crash of Worlds Cruel World Red Mountain Hymn Mountain Banjo Table Top Love Come Back Oh My Lovely Cruel World  
    Rockstar rappelle, par ailleurs, que la compilation des principales musiques de RDR 2 composées par Woody Jackson, The Music of Red Dead Redemption 2: Original Score, sortira plus tard cet été. Vous pouvez toujours voir ou revoir le concert donné par l'artiste au Red Bull Music Festival de Los Angeles en mars dernier, pour avoir un avant-goût de ce qui vous attend.
     
    Lien : Rockstar Newswire
  5. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Themax35 dans 1 an de Red Dead Redemption 2 : Rétrospective   

     
    Oublie le passé, disait Arthur Morgan. Il y a un an jour pour jour pourtant, après huit longues années de développement et deux reports, Red Dead Redemption 2 débarquait sur PlayStation 4 et Xbox One, plongeant les cow-boys et cow-girls en herbe dans l'Amérique de 1899 ; leur périple débutait alors dans le froid et la neige des Grizzlies, aux côtés de la bande de Van der Linde.
     
    Alors que les joueurs PC n'ont plus que 10 jours à attendre avant de découvrir à leur tour l'histoire d'Arthur Morgan, John Marston et du reste du gang mené par Dutch,  ainsi que la quête de vengeance de Jessica LeClerk dans Red Dead Online, avant que le jeu ne débarque également sur Google Stadia, retour sur les principaux événements qui ont suivi la sortie du dernier projet en date de Rockstar Games et de sa déclinaison multijoueur :
    26 octobre 2018 : Sortie officielle de Red Dead Redemption 2 27 au 30 novembre 2018 : Lancement échelonné de la bêta de Red Dead Online 7 décembre 2018 : RDR 2 remporte quatre prix aux Game Awards 2018 10 janvier 2019 : Arrivée du premier des différents modes de jeu ajoutés régulièrement par Rockstar dans la bêta de Red Dead Online 26 février 2019 : Première mise-à-jour importante du mode en ligne 20 mars 2019 : Concert événement de Red Dead Redemption 2 donné au Red Bull Music Festival à Los Angeles 14 mai 2019 : Lancement de la version finale de Red Dead Online 12 juillet 2019 : Sortie de la bande-son de RDR 2 9 août 2019 : Sortie de la bande originale du jeu 10 septembre 2019 : Arrivée de la mise-à-jour « Carrières de l'Ouest » dans Red Dead Online 17 septembre 2019 : Introduction des criminels recherchés légendaires hebdomadaires dans le mode en ligne 4 octobre 2019 : Annonce de la sortie de Red Dead Redemption 2 sur PC pour le 5 novembre 2019 et sur Stadia à son lancement le même mois 17 octobre 2019 : Bande-annonce en 60 fps de la version PC du jeu  

     
    VENTES ET ACCUEIL DE RED DEAD REDEMPTION 2
     
    Le dernier né de Rockstar Games rapporte près de 725 millions de dollars lors de son premier week-end de commercialisation, quand le nombre de copies vendues s'élève lui à 17 millions en deux semaines, soit plus que Red Dead Redemption depuis 2010. A la fin de l'année 2018, 23 millions d'exemplaires, en version physique et dématérialisée, ont été vendus dans le monde. En août dernier, RDR 2 accumulait 25 millions de copies vendues, le plaçant ainsi à la 24e place des jeux les plus vendus de l'histoire, à une marche seulement derrière Grand Theft Auto IV (25 millions d'exemplaires vendus également). Nul doute que l’expansion de Red Dead Online et les prochaines sorties PC et Stadia du jeu vont venir améliorer ces chiffres de vente.
     
    Déjà nommé parmi les jeux les plus attendus aux Game Awards et aux Golden Jostick Awards, en 2016 et 2017, Red Dead Redemption 2 reçoit 82 récompenses pour 168 nominations après sa sortie, notamment aux British Academy Games Awards, Game Developers Choice Awards, Gamers' Choice Awards, IGN et D.I.C.E. Awards. Aux Game Awards 2018, le jeu remporte quatre récompenses pour huit nominations, dans les catégories Meilleur design audio, Meilleure oeuvre narrative, Meilleure bande originale et Meilleure performance pour Roger Clark, dans le rôle de l'inoubliable Arthur Morgan. RDR 2 figure également parmi la liste des meilleurs jeux de l'année 2018 et reçoit également le titre de Meilleur jeu de l'année lors de cinq cérémonies ainsi que par une vingtaine de magazines.
     
    Red Dead Redemption 2 jouit également d'excellentes critiques, la presse lui donnant généralement une note oscillant entre 9 et 10/10 ; les magazines et sites spécialisés comme Edge, Game Informer, GamesRadar+ et IGN, n'hésitant d'ailleurs pas à lui donner la note maximale. Jeu le mieux noté sur PlayStation 4 et Xbox One en 2018, RDR 2 obtient la note cumulée de 97/100 sur Metacritic.
     

     
    RED DEAD REDEMPTION 2 EN BREF
    8 ans de développement Plus de 800 millions de dollars de budget (jeu le plus cher de l'histoire) 725 millions de dollars de recette lors des trois premiers jours de commercialisation Plus de 25 millions d'exemplaires vendus à ce jour 2 plateformes accueillant le jeu actuellement, 4 d'ici novembre 2019 97 sur Metacritic 168 nominations et 82 récompenses 6 États, 13 régions, 30 villes et lieux similaires 253 personnages rencontrés lors du mode histoire, plus 77 seulement mentionnés Près de 18 heures de cinématiques 19 races de chevaux 48 armes Près de 80 espèces d'animaux, dont 16 animaux légendaires 15 espèces de poissons, chacune ayant sa version légendaire 43 types de plantes 192 musiques en jeu 107 missions principales 53 missions d'inconnus 10 missions de chasseur de primes 49 lieux importants 144 cartes de paquets de cigarettes 30 os de dinosaure 9 tombes 20 attrape-rêves 9 types de défis 51 succès et 52 trophées 37 codes de triche  

    Mountain Hymn par Rhiannon Giddens
     
    Après cette première année, quels ont été pour vous les moments les plus mémorables de Red Dead Redemption 2 ? Quelle mission vous a le plus marqué ? Quel personnage avez-vous le plus aimé ? Quel recoin de la carte arpentez-vous régulièrement ? Venez en discuter sur nos forums !
  6. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Eul_Keke dans Red Dead Online : Le mode « Peur du noir » et le criminel recherché légendaire Tobin Winfield sont disponibles   
     
    PEUR DU NOIR
     
    Un vent de terreur souffle sur Red Dead Online ! En cette semaine de Halloween, et pour une durée limitée, le nouveau mode de confrontation « Peur du noir » met en place l'affrontement entre deux factions : les prédateurs de la nuit d'un côté, avec leurs puissance et rapidité surhumaines, et les chasseurs de l'autre, de simples mortels.
     
    Pour l'emporter, les chasseurs doivent récupérer tous les masques de crâne disséminés dans la zone de l'activité (chaque masque récupéré leur permettant d’accroître leurs armes et d'affaiblir leurs adversaires) et de tuer les ennemis restant ; les prédateurs eux doit massacrer jusqu'au dernier les membres du camp adverse ou rester en vie à la fin du temps imparti.
     
    Ce mode de confrontation ne sera disponible dans Red Dead Online qu'entre aujourd'hui et le 12 novembre ; par ailleurs, les récompenses dans les différentes variantes de « Peur du noir » sont doublées, pour les RDO$, et triplées, pour l'or.
     
    NOUVEAU CRIMINEL LÉGENDAIRE RECHERCHÉ : TOBIN WINFELD
     

     
    L'ancien maire corrompu Tobin Winfield, coupable de détournement d'argent public durant son mandat, est désormais rechercher mort ou vif. Les chasseurs de primes désireux de traquer ce nouveau criminel légendaire recherché et apporter un peu de justice dans le mon de Red Dead Online devront récupérer son affiche et commencer leurs investigations du côté de Thieves Landing.
     
    NOUVEAUX ARTICLES DANS LE CATALOGUE
     

     
    Cette semaine, faites un tour dans le magasin ou tailleur le plus proche, ou ouvrez votre catalogue Wheeler, Rawson & Co. de poche, pour découvrir et vous procurer les nouveaux articles mis en vente, notamment le chapeau Tobacco, le chapeau de paille Thacker, le manteau Torranca, le poncho Manstilla, la jupe Creswell, les bottes Sierra et les bottes Pickett.
     
    En parallèle, les joueurs ayant décidé de suivre leur vocation de marchand pourront recevoir une belle récompense de la part de Madame Nazar en partant à la recherche de la liste d'objets à collecter de la semaine, consacrée à la chasse aux sorcières et se composant de Lobélie cardinale, d’œuf de vautour et de fragment de pointe de flèche
     
    PROMOTIONS
     
    Cette semaine, profitez des promotions suivantes :
    -30 % sur tous les couperets -30 % sur les machettes -30 % sur les tomahawks -30 % sur les couteaux de lancer  

     
    MASQUES BONUS
     
    Si vous n'avez pas encore pu choisir entre devenir chasseur de prime, marchand et collectionneur, ces quelques bonus devraient sans doute vous décider. En effet, comme la semaine dernière, chacun des trois rôles permettra aux joueurs de recevoir gratuitement une couleur exclusive pour un masque, en l’occurrence pour le masque de créateur pour les chasseurs de primes, pour le masque de porc pour les marchands, et pour le masque de mascarade pour les collectionneurs.
     
    De plus, les joueurs atteignant les niveaux 10 et 20 du « passe du hors-la-loi » auront droit à une version exclusive et gratuite des masques monstrueux et horrible, respectivement. Par ailleurs, les prédateurs ou chasseurs remportant une manche du nouveau mode « Peur du noir » obtiendront également une couleur exclusive pour le masque monstrueux.
     
    A noter que ces masques et le reste de la collection terrifiante ne seront disponibles auprès de Madame Nazar que jusqu'au 3 novembre.
     
    AVANTAGES PLAYSTATION PLUS ET TWITCH PRIME
     
    Pour rappel, les joueurs de la console de Sony abonnés à PlayStation Plus ont jusqu'au 4 novembre pour recevoir une couleur exclusive du gilet Killiman.
     
    De même, les cow-boys ou cow-girls ayant associés leurs comptes Social Club et Twitch Prime recevront gratuitement la licence de chasseur de primes,ainsi que 10 % de réduction supplémentaire sur les armes de corps-à-corps actuellement en promotion.
     
    Source : Rockstar Newswire
  7. Vote positif
    KevFB a/ont reçu une réputation de JeyM dans Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony fête ses 10 ans !   

     
    29 octobre 2019. Il y a dix ans, jour pour jour, Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony débarquait sur Xbox 360, avant de sortir l'année suivante sur PlayStation 3 et PC. Seconde extension de GTA IV arrivée huit mois après The Lost and Damned, le jeu permet aux joueurs de retrouver le côté fun et décomplexé des précédents jeux, mis en retrait depuis l'introduction de l'univers HD, et achève la trilogie (et même quadrilogie) se passant à Liberty City, avant de prendre l'avion pour la côte Ouest des États-Unis.
     
    GTA CHORAL
     
    L’univers HD de la série débute le 29 avril 2008, avec la sortie de Grand Theft Auto IV. Comme un nouveau départ après l’affaire Hot Coffee, la saga fait son grand retour dans sa ville iconique, New York, alias Liberty City. Jouissant d'un nouveau moteur développé en interne, RAGE (Rockstar Advanced Game Engine), le jeu tourne désormais sur les nouvelles consoles PlayStation 3 et Xbox 360, permettant une reproduction beaucoup plus fidèle de la ville nord-américaine et un niveau de détails sans précédents. Animations des personnages, expressions faciales, angles de caméra pour les cinématiques, conduite des véhicules, jeux de lumière, météo, vagues, tout repousse GTA vers de nouvelles contrées.
     
    Disposant d'un budget de 100 millions de dollars (record de l'époque, s'approchant des blockbusters au cinéma), GTA IV entre dans le livre des records lors de sa sortie en avril 2008 comme meilleur démarrage commercial pour un produit culturel et remporte 310 millions de dollars pour son premier jour d'exploitation. Le jeu se vendra sur les trois supports (PlayStation 3, Xbox 360 et PC) à plus de 25 millions d'exemplaires sur le long terme. Le site Metacritic, recensant les notes attribuées aux jeux, en fait même le plus grand succès critique de l'histoire ; à tel point que les critiques ne se concentraient désormais plus sur ses polémiques mais bien par l'expérience qu'il apporte.
     
    L'aventure Grand Theft Auto IV continue alors de plus belle ; outre le mode multijoueur déjà en place, Microsoft a effet déboursé plus de cinquante millions de dollars pour l'exclusivité temporaire des extensions du jeu sur Xbox 360. Ces dernières ne se contentent pas d'offrir une nouvelle histoire dans une même ville (à la manière des préquelles City Stories), mais une véritable narration entremêlée, à la manière d'un film choral, où les différents protagonistes se croisent au fil de leur périple. The Lost and Damned apporte avec lui, le 17 février 2009, l’univers des bikers, quand The Ballad of Gay Tony introduit, le 29 octobre 2009, le monde de la nuit à Liberty City.
     
    UN MONDE HAUT EN COULEUR
     
    Dans TBoGT (pour les intimes), le joueur incarne Luis Lopez, un ancien membre du cartel de la drogue dominicain devenu le garde-du-corps de Tony Prince, dit Gay Tony, le roi des soirées à LC, à la tête des boîtes de nuit de la ville. Le protagoniste devra ainsi protéger son boss, victime de différents problèmes dont les mafias italienne et russe, mais également ses amis d’enfance, touchant à des trafics plutôt louches.
     
    Se basant sur le travail et le gameplay de GTA IV, The Ballad of Gay Tony apporte de la couleur à la mégalopole américaine. Visuellement, ressortant le côté glamour de la ville, mais également par le biais de ses activités et de ses possibilités. Comme une réponse aux critiques qui regrettaient que le côté fun de GTA San Andreas ait été noyé dans la noirceur et la froideur du Liberty City de Grand Theft Auto IV, cette seconde extension apporte ou rapporte des éléments comme des armes aux balles explosives ou des explosifs pouvant être activés à distance, des véhicules avec nitro, un simili-char d'assaut ou un hélicoptère lanceur de roquettes, des missions secondaires similaires à du RP, des activités annexes comme du golf, de la danse ou des combats de rues, et surtout le retour du parachute.
     
    S'il y avait déjà les statistiques du menu pause, les 100% à compléter ou les succès/trophées pour apporter un challenge supplémentaire aux GTA, The Ballad of Gay Tony introduit, pour la première fois dans l'histoire de la série, un système de score pour chaque mission. Qu'il s'agisse du temps total, de la précision des tirs ou autres éléments propres au scénario, tous ces objectifs devront être remplis pour compléter la mission à 100% ; cette liste d'objectifs n'étant visible qu'une fois la mission terminée, les joueurs pourront la relancer s'ils souhaitent améliorer leur score. Ce système sera par ailleurs réutiliser pour Grand Theft Auto V, les braquages de GTA Online, et encore Red Dead Redemption 2.
     
    A l'instar de TLAD, cette nouvelle extension de GTA IV dispose également de son propre mode multijoueur, séparé de ceux de deux autres opus. Bien que partageant la même ville, les armes et véhicules propres au jeu lui permettra de se démarquer. Une voiture de police exclusive se trouvera d'ailleurs sur la carte, de quoi engendrer une course entre les joueurs à qui arrivera à la récupérer en premier, quand il ne s'agissait pas du Buzzard ou de l'APC.
     
    LIBERTY CITY, IT'S OVER. NEXT STOP.
     
    Si les personnages d'un même univers avaient pu faire des apparitions plus ou moins remarquées dans différents opus (voire dans plusieurs univers pour certains), Grand Theft Auto IV et ses deux extensions, qui seront vendues ensemble, pour ces dernières, dans le pack Episodes From Liberty City, voire la trilogie entière sous le nom d'Edition intégrale, vont plus loin et offrent donc cette fois-ci une histoire complète, simultanée, où le destin des trois protagonistes se croise et se recroise au fil de leurs différentes aventures. A deux ou à trois, ils pourront ainsi être les alliés ou les adversaires des uns ou des autres, suivant les circonstances.
     
    Une trame générale se dégage d'ailleurs de ces trois opus avec l'histoire des diamants, mettant en scène les différentes familles mafieuses de la ville et connectant entre eux des moments importants des trois jeux. Ainsi, introduites dès la scène d'introduction de GTA IV, les pierres précieuses seront notamment à l'origine d'une confrontation entre les Lost et Gay Tony, puis collectées dans les ordures par Niko Bellic et les hommes de Ray Boccino avant que la transaction avec les acheteurs au musée The Libertorian ne soit mise à mal par Luis Lopez, et de retourner dans les ordures suite à l'interruption de Ray Bulgarin dans un échange avec Gracie Ancelotti, alors kidnappée par la famille McReary. Toute cette histoire trouvera sa conclusion dans la scène finale et le générique de TBoGT, comme pour conclure ce premier chapitre de l'univers HD de la série.
     
    A la sortie de version physique des deux extensions avec Episodes From Liberty City en 2010, les joueurs découvriront au dos du manuel d'utilisation la phrase Liberty City, It's Over! (« Liberty City, c'est terminé ! ») accompagné d'un cœur brisé, confirmant la fin des aventures dans la ville « bonne à visiter, encore meilleure à quitter », comme en témoignait l'avion, dans lequel a pris place Packie McReary, quittant le tarmac de Francis International Airport pour une destination inconnue comme ultime image de The Ballad of Gay Tony. Rockstar Games donnera toutefois un indice sur la prochaine destination de la licence sur ce même visuel avec la mention Next Stop (« Prochain arrêt ») à côté d'une partie déchirée de l'affiche. Si certains ont pu croire que cette déchirure représentait la côté bretonne de la France, il fallait surtout voir en superposition une publicité pour Mollis, une marque viagra, déjà visible dans l'univers 3D, présentant un volcan que d'autres prennent alors pour une référence au Mont Chiliad. Et ce sera bien près de ce lieu que les joueurs poseront leurs bagages trois ans plus tard...
     

    Remix de I Keep on Walking par Philip Brynjulfsson
     
    Et vous, quels souvenirs gardez-vous de Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony ? Quel recoin de Liberty City et Alderney arpentiez-vous souvent ? Quelle mission vous a le plus marqué ? Quels éléments propres à cet opus souhaiteriez-vous revoir dans un futur GTA ?
     
    Pour aller plus loin, retrouvez notre dossier consacré aux 20 ans de la série GTA, publié en octobre 2017.
  8. Vote positif
    KevFB a/ont reçu une réputation de JeyM dans Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony fête ses 10 ans !   

     
    29 octobre 2019. Il y a dix ans, jour pour jour, Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony débarquait sur Xbox 360, avant de sortir l'année suivante sur PlayStation 3 et PC. Seconde extension de GTA IV arrivée huit mois après The Lost and Damned, le jeu permet aux joueurs de retrouver le côté fun et décomplexé des précédents jeux, mis en retrait depuis l'introduction de l'univers HD, et achève la trilogie (et même quadrilogie) se passant à Liberty City, avant de prendre l'avion pour la côte Ouest des États-Unis.
     
    GTA CHORAL
     
    L’univers HD de la série débute le 29 avril 2008, avec la sortie de Grand Theft Auto IV. Comme un nouveau départ après l’affaire Hot Coffee, la saga fait son grand retour dans sa ville iconique, New York, alias Liberty City. Jouissant d'un nouveau moteur développé en interne, RAGE (Rockstar Advanced Game Engine), le jeu tourne désormais sur les nouvelles consoles PlayStation 3 et Xbox 360, permettant une reproduction beaucoup plus fidèle de la ville nord-américaine et un niveau de détails sans précédents. Animations des personnages, expressions faciales, angles de caméra pour les cinématiques, conduite des véhicules, jeux de lumière, météo, vagues, tout repousse GTA vers de nouvelles contrées.
     
    Disposant d'un budget de 100 millions de dollars (record de l'époque, s'approchant des blockbusters au cinéma), GTA IV entre dans le livre des records lors de sa sortie en avril 2008 comme meilleur démarrage commercial pour un produit culturel et remporte 310 millions de dollars pour son premier jour d'exploitation. Le jeu se vendra sur les trois supports (PlayStation 3, Xbox 360 et PC) à plus de 25 millions d'exemplaires sur le long terme. Le site Metacritic, recensant les notes attribuées aux jeux, en fait même le plus grand succès critique de l'histoire ; à tel point que les critiques ne se concentraient désormais plus sur ses polémiques mais bien par l'expérience qu'il apporte.
     
    L'aventure Grand Theft Auto IV continue alors de plus belle ; outre le mode multijoueur déjà en place, Microsoft a effet déboursé plus de cinquante millions de dollars pour l'exclusivité temporaire des extensions du jeu sur Xbox 360. Ces dernières ne se contentent pas d'offrir une nouvelle histoire dans une même ville (à la manière des préquelles City Stories), mais une véritable narration entremêlée, à la manière d'un film choral, où les différents protagonistes se croisent au fil de leur périple. The Lost and Damned apporte avec lui, le 17 février 2009, l’univers des bikers, quand The Ballad of Gay Tony introduit, le 29 octobre 2009, le monde de la nuit à Liberty City.
     
    UN MONDE HAUT EN COULEUR
     
    Dans TBoGT (pour les intimes), le joueur incarne Luis Lopez, un ancien membre du cartel de la drogue dominicain devenu le garde-du-corps de Tony Prince, dit Gay Tony, le roi des soirées à LC, à la tête des boîtes de nuit de la ville. Le protagoniste devra ainsi protéger son boss, victime de différents problèmes dont les mafias italienne et russe, mais également ses amis d’enfance, touchant à des trafics plutôt louches.
     
    Se basant sur le travail et le gameplay de GTA IV, The Ballad of Gay Tony apporte de la couleur à la mégalopole américaine. Visuellement, ressortant le côté glamour de la ville, mais également par le biais de ses activités et de ses possibilités. Comme une réponse aux critiques qui regrettaient que le côté fun de GTA San Andreas ait été noyé dans la noirceur et la froideur du Liberty City de Grand Theft Auto IV, cette seconde extension apporte ou rapporte des éléments comme des armes aux balles explosives ou des explosifs pouvant être activés à distance, des véhicules avec nitro, un simili-char d'assaut ou un hélicoptère lanceur de roquettes, des missions secondaires similaires à du RP, des activités annexes comme du golf, de la danse ou des combats de rues, et surtout le retour du parachute.
     
    S'il y avait déjà les statistiques du menu pause, les 100% à compléter ou les succès/trophées pour apporter un challenge supplémentaire aux GTA, The Ballad of Gay Tony introduit, pour la première fois dans l'histoire de la série, un système de score pour chaque mission. Qu'il s'agisse du temps total, de la précision des tirs ou autres éléments propres au scénario, tous ces objectifs devront être remplis pour compléter la mission à 100% ; cette liste d'objectifs n'étant visible qu'une fois la mission terminée, les joueurs pourront la relancer s'ils souhaitent améliorer leur score. Ce système sera par ailleurs réutiliser pour Grand Theft Auto V, les braquages de GTA Online, et encore Red Dead Redemption 2.
     
    A l'instar de TLAD, cette nouvelle extension de GTA IV dispose également de son propre mode multijoueur, séparé de ceux de deux autres opus. Bien que partageant la même ville, les armes et véhicules propres au jeu lui permettra de se démarquer. Une voiture de police exclusive se trouvera d'ailleurs sur la carte, de quoi engendrer une course entre les joueurs à qui arrivera à la récupérer en premier, quand il ne s'agissait pas du Buzzard ou de l'APC.
     
    LIBERTY CITY, IT'S OVER. NEXT STOP.
     
    Si les personnages d'un même univers avaient pu faire des apparitions plus ou moins remarquées dans différents opus (voire dans plusieurs univers pour certains), Grand Theft Auto IV et ses deux extensions, qui seront vendues ensemble, pour ces dernières, dans le pack Episodes From Liberty City, voire la trilogie entière sous le nom d'Edition intégrale, vont plus loin et offrent donc cette fois-ci une histoire complète, simultanée, où le destin des trois protagonistes se croise et se recroise au fil de leurs différentes aventures. A deux ou à trois, ils pourront ainsi être les alliés ou les adversaires des uns ou des autres, suivant les circonstances.
     
    Une trame générale se dégage d'ailleurs de ces trois opus avec l'histoire des diamants, mettant en scène les différentes familles mafieuses de la ville et connectant entre eux des moments importants des trois jeux. Ainsi, introduites dès la scène d'introduction de GTA IV, les pierres précieuses seront notamment à l'origine d'une confrontation entre les Lost et Gay Tony, puis collectées dans les ordures par Niko Bellic et les hommes de Ray Boccino avant que la transaction avec les acheteurs au musée The Libertorian ne soit mise à mal par Luis Lopez, et de retourner dans les ordures suite à l'interruption de Ray Bulgarin dans un échange avec Gracie Ancelotti, alors kidnappée par la famille McReary. Toute cette histoire trouvera sa conclusion dans la scène finale et le générique de TBoGT, comme pour conclure ce premier chapitre de l'univers HD de la série.
     
    A la sortie de version physique des deux extensions avec Episodes From Liberty City en 2010, les joueurs découvriront au dos du manuel d'utilisation la phrase Liberty City, It's Over! (« Liberty City, c'est terminé ! ») accompagné d'un cœur brisé, confirmant la fin des aventures dans la ville « bonne à visiter, encore meilleure à quitter », comme en témoignait l'avion, dans lequel a pris place Packie McReary, quittant le tarmac de Francis International Airport pour une destination inconnue comme ultime image de The Ballad of Gay Tony. Rockstar Games donnera toutefois un indice sur la prochaine destination de la licence sur ce même visuel avec la mention Next Stop (« Prochain arrêt ») à côté d'une partie déchirée de l'affiche. Si certains ont pu croire que cette déchirure représentait la côté bretonne de la France, il fallait surtout voir en superposition une publicité pour Mollis, une marque viagra, déjà visible dans l'univers 3D, présentant un volcan que d'autres prennent alors pour une référence au Mont Chiliad. Et ce sera bien près de ce lieu que les joueurs poseront leurs bagages trois ans plus tard...
     

    Remix de I Keep on Walking par Philip Brynjulfsson
     
    Et vous, quels souvenirs gardez-vous de Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony ? Quel recoin de Liberty City et Alderney arpentiez-vous souvent ? Quelle mission vous a le plus marqué ? Quels éléments propres à cet opus souhaiteriez-vous revoir dans un futur GTA ?
     
    Pour aller plus loin, retrouvez notre dossier consacré aux 20 ans de la série GTA, publié en octobre 2017.
  9. Vote positif
    KevFB a/ont reçu une réputation de JeyM dans Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony fête ses 10 ans !   

     
    29 octobre 2019. Il y a dix ans, jour pour jour, Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony débarquait sur Xbox 360, avant de sortir l'année suivante sur PlayStation 3 et PC. Seconde extension de GTA IV arrivée huit mois après The Lost and Damned, le jeu permet aux joueurs de retrouver le côté fun et décomplexé des précédents jeux, mis en retrait depuis l'introduction de l'univers HD, et achève la trilogie (et même quadrilogie) se passant à Liberty City, avant de prendre l'avion pour la côte Ouest des États-Unis.
     
    GTA CHORAL
     
    L’univers HD de la série débute le 29 avril 2008, avec la sortie de Grand Theft Auto IV. Comme un nouveau départ après l’affaire Hot Coffee, la saga fait son grand retour dans sa ville iconique, New York, alias Liberty City. Jouissant d'un nouveau moteur développé en interne, RAGE (Rockstar Advanced Game Engine), le jeu tourne désormais sur les nouvelles consoles PlayStation 3 et Xbox 360, permettant une reproduction beaucoup plus fidèle de la ville nord-américaine et un niveau de détails sans précédents. Animations des personnages, expressions faciales, angles de caméra pour les cinématiques, conduite des véhicules, jeux de lumière, météo, vagues, tout repousse GTA vers de nouvelles contrées.
     
    Disposant d'un budget de 100 millions de dollars (record de l'époque, s'approchant des blockbusters au cinéma), GTA IV entre dans le livre des records lors de sa sortie en avril 2008 comme meilleur démarrage commercial pour un produit culturel et remporte 310 millions de dollars pour son premier jour d'exploitation. Le jeu se vendra sur les trois supports (PlayStation 3, Xbox 360 et PC) à plus de 25 millions d'exemplaires sur le long terme. Le site Metacritic, recensant les notes attribuées aux jeux, en fait même le plus grand succès critique de l'histoire ; à tel point que les critiques ne se concentraient désormais plus sur ses polémiques mais bien par l'expérience qu'il apporte.
     
    L'aventure Grand Theft Auto IV continue alors de plus belle ; outre le mode multijoueur déjà en place, Microsoft a effet déboursé plus de cinquante millions de dollars pour l'exclusivité temporaire des extensions du jeu sur Xbox 360. Ces dernières ne se contentent pas d'offrir une nouvelle histoire dans une même ville (à la manière des préquelles City Stories), mais une véritable narration entremêlée, à la manière d'un film choral, où les différents protagonistes se croisent au fil de leur périple. The Lost and Damned apporte avec lui, le 17 février 2009, l’univers des bikers, quand The Ballad of Gay Tony introduit, le 29 octobre 2009, le monde de la nuit à Liberty City.
     
    UN MONDE HAUT EN COULEUR
     
    Dans TBoGT (pour les intimes), le joueur incarne Luis Lopez, un ancien membre du cartel de la drogue dominicain devenu le garde-du-corps de Tony Prince, dit Gay Tony, le roi des soirées à LC, à la tête des boîtes de nuit de la ville. Le protagoniste devra ainsi protéger son boss, victime de différents problèmes dont les mafias italienne et russe, mais également ses amis d’enfance, touchant à des trafics plutôt louches.
     
    Se basant sur le travail et le gameplay de GTA IV, The Ballad of Gay Tony apporte de la couleur à la mégalopole américaine. Visuellement, ressortant le côté glamour de la ville, mais également par le biais de ses activités et de ses possibilités. Comme une réponse aux critiques qui regrettaient que le côté fun de GTA San Andreas ait été noyé dans la noirceur et la froideur du Liberty City de Grand Theft Auto IV, cette seconde extension apporte ou rapporte des éléments comme des armes aux balles explosives ou des explosifs pouvant être activés à distance, des véhicules avec nitro, un simili-char d'assaut ou un hélicoptère lanceur de roquettes, des missions secondaires similaires à du RP, des activités annexes comme du golf, de la danse ou des combats de rues, et surtout le retour du parachute.
     
    S'il y avait déjà les statistiques du menu pause, les 100% à compléter ou les succès/trophées pour apporter un challenge supplémentaire aux GTA, The Ballad of Gay Tony introduit, pour la première fois dans l'histoire de la série, un système de score pour chaque mission. Qu'il s'agisse du temps total, de la précision des tirs ou autres éléments propres au scénario, tous ces objectifs devront être remplis pour compléter la mission à 100% ; cette liste d'objectifs n'étant visible qu'une fois la mission terminée, les joueurs pourront la relancer s'ils souhaitent améliorer leur score. Ce système sera par ailleurs réutiliser pour Grand Theft Auto V, les braquages de GTA Online, et encore Red Dead Redemption 2.
     
    A l'instar de TLAD, cette nouvelle extension de GTA IV dispose également de son propre mode multijoueur, séparé de ceux de deux autres opus. Bien que partageant la même ville, les armes et véhicules propres au jeu lui permettra de se démarquer. Une voiture de police exclusive se trouvera d'ailleurs sur la carte, de quoi engendrer une course entre les joueurs à qui arrivera à la récupérer en premier, quand il ne s'agissait pas du Buzzard ou de l'APC.
     
    LIBERTY CITY, IT'S OVER. NEXT STOP.
     
    Si les personnages d'un même univers avaient pu faire des apparitions plus ou moins remarquées dans différents opus (voire dans plusieurs univers pour certains), Grand Theft Auto IV et ses deux extensions, qui seront vendues ensemble, pour ces dernières, dans le pack Episodes From Liberty City, voire la trilogie entière sous le nom d'Edition intégrale, vont plus loin et offrent donc cette fois-ci une histoire complète, simultanée, où le destin des trois protagonistes se croise et se recroise au fil de leurs différentes aventures. A deux ou à trois, ils pourront ainsi être les alliés ou les adversaires des uns ou des autres, suivant les circonstances.
     
    Une trame générale se dégage d'ailleurs de ces trois opus avec l'histoire des diamants, mettant en scène les différentes familles mafieuses de la ville et connectant entre eux des moments importants des trois jeux. Ainsi, introduites dès la scène d'introduction de GTA IV, les pierres précieuses seront notamment à l'origine d'une confrontation entre les Lost et Gay Tony, puis collectées dans les ordures par Niko Bellic et les hommes de Ray Boccino avant que la transaction avec les acheteurs au musée The Libertorian ne soit mise à mal par Luis Lopez, et de retourner dans les ordures suite à l'interruption de Ray Bulgarin dans un échange avec Gracie Ancelotti, alors kidnappée par la famille McReary. Toute cette histoire trouvera sa conclusion dans la scène finale et le générique de TBoGT, comme pour conclure ce premier chapitre de l'univers HD de la série.
     
    A la sortie de version physique des deux extensions avec Episodes From Liberty City en 2010, les joueurs découvriront au dos du manuel d'utilisation la phrase Liberty City, It's Over! (« Liberty City, c'est terminé ! ») accompagné d'un cœur brisé, confirmant la fin des aventures dans la ville « bonne à visiter, encore meilleure à quitter », comme en témoignait l'avion, dans lequel a pris place Packie McReary, quittant le tarmac de Francis International Airport pour une destination inconnue comme ultime image de The Ballad of Gay Tony. Rockstar Games donnera toutefois un indice sur la prochaine destination de la licence sur ce même visuel avec la mention Next Stop (« Prochain arrêt ») à côté d'une partie déchirée de l'affiche. Si certains ont pu croire que cette déchirure représentait la côté bretonne de la France, il fallait surtout voir en superposition une publicité pour Mollis, une marque viagra, déjà visible dans l'univers 3D, présentant un volcan que d'autres prennent alors pour une référence au Mont Chiliad. Et ce sera bien près de ce lieu que les joueurs poseront leurs bagages trois ans plus tard...
     

    Remix de I Keep on Walking par Philip Brynjulfsson
     
    Et vous, quels souvenirs gardez-vous de Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony ? Quel recoin de Liberty City et Alderney arpentiez-vous souvent ? Quelle mission vous a le plus marqué ? Quels éléments propres à cet opus souhaiteriez-vous revoir dans un futur GTA ?
     
    Pour aller plus loin, retrouvez notre dossier consacré aux 20 ans de la série GTA, publié en octobre 2017.
  10. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Yan22 dans Grand Theft Auto 2 fête ses 20 ans !   

     
    Cette semaine (le 22 octobre en Europe et le 25 en Amérique du Nord), Grand Theft Auto 2 fêtait ses 20 ans. Sorti d'abord sur PlayStation et PC, avant de débarquer l'année suivante sur Dreamcast et GameBoy Color (faisant de lui le premier jeu de la série à sortir à cheval sur deux générations de consoles), et bien que similaire à son prédécesseur et ses extensions de prime abord, GTA 2 introduit néanmoins deux éléments majeurs : le respect, jouant sur les relations du joueur avec les différents gangs d'Anywhere City, et les missions secondaires, véritable défouloir et garantie d'une plus grande durée de vie du jeu.
     
    CONFIRMER L'ESSAI
     
    Le développement de Grand Theft Auto premier du nom parvenant finalement à son terme, le jeu débarque en Europe en octobre 1997. Précédé par sa réputation déjà acquise avant sa sortie concernant sa violence, la jouabilité et les graphismes datés font également défauts. Cependant, les critiques de la presse mettent en avant l'expérience de jeu, basée sur l'amusement et la liberté, en mettant l'aspect morale de côté, et les premiers fans du jeu apparaissent sur la Internet. Profitant du bouche-à-oreille, les ventes de GTA sont finalement bonnes ; elles atteindront d'ailleurs le million d'exemplaires vendus dans le monde et le jeu restera en tête des ventes britanniques pendant de nombreuses semaines.
     
    BMG décide cependant de se retirer de l'industrie du jeu vidéo et de vendre sa filiale. Ryan Brant et sa compagnie Take-Two Interactive, souhaitant s'imposer dans le milieu vidéoludique et convaincus par le discours Sam Houser, décident de la racheter en mars 1998, obtenant par la même occasion le personnel et les droits de GTA, à commencer par sa commercialisation sur PlayStation après être arrivé sur les ordinateurs américains. Un nouveau label est alors fondé en décembre à New York par Sam et Dan Houser, Terry Donovan, Jamie King et Gary Foreman, pour produire leurs propres jeux : Rockstar Games. Si de nouveaux projets comme Monster Truck Madness 64 et Thrasher: Skate and Destroy sont en production, le nouvel éditeur au R étoilé compte bien revenir à GTA.
     
    C'est ainsi que débarque une première extension au jeu au printemps 1999 : Grand Theft Auto: London 1969, offrant aux joueurs des missions supplémentaires et un nouveau terrain de jeu tout en permettant à l'équipe de replonger dans l'atmosphère sixties de leur pays natal ; celle-ci sera suivie de London 1961 deux mois plus tard. Mais plus que des extensions, Rockstar souhaite poursuivre sur la lancée du premier opus en prenant directement en main la franchise et allant plus loin avec un GTA 2 d'un nouveau genre : un monde rétrofuturiste et peuplé de gangs avec la ville d'Anywhere City, directement inspiré de Blade Runner et Les Guerriers de la nuit (The Warriors).
     

     
    RESPECT IS EVERYTHING
     
    Le DMA Design de Dave Jones doit alors réaliser le jeu sous la pression de Rockstar, devant lui-même rendre des comptes à T2, coté en bourse. Des deux côtés de l'Atlantique, on ne compte plus ni les heures ni les jours de travail pour accoucher d'un jeu à succès en quelques mois. Si éditeur et studio de développement étaient passés outre les critiques quant aux graphismes dépassés du premier GTA, celles-ci faisaient encore plus de sens à l'aube de la PlayStation 2.
     
    GTA 2 garde ainsi la mécanique de son prédécesseur mais pousse les graphismes un peu plus loin. Le jeu garde ainsi la vue en contre-plongée mais introduit une dose de 3D, concernant notamment la modélisation des bâtiments, et des zooms et dézooms suivant la vitesse de déplacement du joueur. La ville futuriste et son découpage sont d'ailleurs mis plus en valeur ; dans chacun des trois secteurs (centre-ville, secteur résidentiel et secteur industriel), trois gangs ennemis différents règnent et donnent des missions au joueur (à savoir : Hare Krishna, Loonies, Mafia russe, Rednecks, Sex and Reproductive Systems, Yakuzas et Zaibatsu Corporation). Chacune des zones possède un niveau maximum d'indice de recherche. Le respect est alors le maître-mot pour obtenir du travail, de l'argent et survivre au milieu de cette guerre de gangs. Incarnant un dénommé Claude Speed, le joueur peut alors gagner du respect d'un ou plusieurs gangs, mais aussi en perdre, suivant ses actions et ses relations avec les factions ennemies. Un niveau de respect trop bas engendrera alors des attaques du gang dès que le joueur mettre les pieds dans son territoire. Les missions données au joueur se font toujours par le biais de téléphones publics ; cette fois-ci, trois type de couleur permet d'en mesurer le niveau de difficulté et le niveau de respect exigé : les téléphones verts représentent ainsi des missions faciles ; les téléphones jaunes donneront des jobs de difficulté moyenne mais nécessiteront un niveau de respect élevé de la part du gang donnant les ordres ; les téléphones rouges permettent à Claude de se mesurer aux tâches les plus ardues du jeu, si son niveau de respect est à son maximum vis-à-vis du boss. L'argent gagné augmente évidemment en fonction du niveau de difficulté.
     

     
    D'autres nouveautés par rapport au premier GTA et ses extensions londoniennes, et qui perdureront dans la série de Rockstar, sont également à noter : le joueur peut désormais faire des sauvegardes du jeu en se présentant dans une église avec 50000 $ ; les PNJ sont plus autonomes, mènent leur propre existence et interagissent entre eux ou avec la police ; et surtout, GTA 2 introduit les missions secondaires et quêtes annexes. Le joueur peut ainsi travailler comme chauffeur de taxi, de bus ou de semi-remorque, récupérer des paquets cachés ou des véhicules, ou déclencher des carnages avec certaines armes. A noter d'ailleurs que le Gouranga! du premier jeu, où le joueur écrasait les moines Hare Krishna d'un seul coup, à laisser place à Elvis has left the building ; ici, des sosies du King doivent être passer à trépas dans un délai assez court pour remporter un bonus.
     
    Pour promouvoir ce nouvel opus, un court-métrage sera par ailleurs réalisé à Brooklyn, au moyen notamment d'armes provenant d'une armurerie clandestine et des membres de Rockstar comme figurants. Claude Speed y est incarné lui par Scott Maslen. Une version raccourcie de ce court-métrage sert d'ailleurs d'introduction à GTA 2. Lorsque le jeu sort en octobre 1999, et bien que les débuts s'annonçaient prometteurs, malgré 2 millions d'exemplaires vendus en tout, le succès commercial n'est pas du niveau attendu par Rockstar, tout comme les critiques, mitigées.
     

     
    UN CHANGEMENT D'UNIVERS NÉCESSAIRE
     
    Première période de la saga, l'univers 2D, malgré l'aspect assez artisanal des deux jeux et des extensions (aussi bien dans leur rendu que dans leur développement), aura finalement posé les bases de la série quant à la création d'une ville virtuelle vivante et la liberté offerte aux joueurs, aussi bien dans leurs déplacements que dans leur progression au sein du jeu, montrant ainsi la voie à suivre pour de futurs opus. Si les ventes sont plus ou moins correctes et les critiques assez favorables, l'aspect dépassé des graphismes n'aide pas à rendre justice aux différents volets, même si, de l'aveu même de Dave Jones et Dan Houser, éditeur et développeur pensaient que le soin apporté au seul gameplay permettrait de passer outre ce problème. Les équipes des deux côtés de l'Atlantique connaissent donc désormais le cap à franchir pour faire passer la saga dans une nouvelle dimension, et démocratiser ainsi leur concept.
     
    Les voies de Jones - à la tête de DMA Design - et Rockstar semblent cependant plus que jamais se séparer ; si le concepteur écossais ne se sent finalement plus à l'aise avec ce qu'est devenu GTA et est lassé des polémiques à répétition dont s'appuie l'éditeur pour promouvoir les jeux, le nouveau label new-yorkais est agacé par son nouveau projet de ville fictive et par la vente du studio de développement à Gremlin Interactive puis Infogrames. Quand DMA Design tomba sous le giron de Take-Two, Dave décide de quitter le navire et de fonder Realtime Worlds. Rockstar Games et le studio écossais, désormais basé à Edinbourg avec à sa tête Leslie Benzies, ont eux de nouveaux projets pour la série : GTA 3D et GTA Online: Crime World, avec ce qui avait permis au premier GTA d'être magnifié, à savoir un réel travail en équipe où chaque nouvelle idée fait avancer le projet. Se concentrant au final que sur le mode histoire exclusivement, DMA et Rockstar donneront naissance à Grand Theft Auto III en 2001, avec le succès que l'on connait...
     

     
    GRAND THEFT AUTO 2 EN BREF
    4 plateformes accueillant le jeu 1 ville , 3 secteurs, 44 quartiers 35 personnages, plus 68 seulement mentionnés 7 gangs 69 véhicules 19 armes 11 stations de radio et 45 morceaux 67 missions principales 35 codes de triche  

    Short Change par E-Z Rollers
     
    Et vous, quels souvenirs gardez-vous de Grand Theft Auto 2 ? Quelle mission vous a le plus marqué ? Quels éléments propres à cet opus souhaiteriez-vous revoir dans un futur GTA ?
     
    Pour aller plus loin, retrouvez notre dossier consacré aux 20 ans de la série GTA, publié en octobre 2017.
  11. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Eul_Keke dans Red Dead Online : Le mode « Peur du noir » et le criminel recherché légendaire Tobin Winfield sont disponibles   
     
    PEUR DU NOIR
     
    Un vent de terreur souffle sur Red Dead Online ! En cette semaine de Halloween, et pour une durée limitée, le nouveau mode de confrontation « Peur du noir » met en place l'affrontement entre deux factions : les prédateurs de la nuit d'un côté, avec leurs puissance et rapidité surhumaines, et les chasseurs de l'autre, de simples mortels.
     
    Pour l'emporter, les chasseurs doivent récupérer tous les masques de crâne disséminés dans la zone de l'activité (chaque masque récupéré leur permettant d’accroître leurs armes et d'affaiblir leurs adversaires) et de tuer les ennemis restant ; les prédateurs eux doit massacrer jusqu'au dernier les membres du camp adverse ou rester en vie à la fin du temps imparti.
     
    Ce mode de confrontation ne sera disponible dans Red Dead Online qu'entre aujourd'hui et le 12 novembre ; par ailleurs, les récompenses dans les différentes variantes de « Peur du noir » sont doublées, pour les RDO$, et triplées, pour l'or.
     
    NOUVEAU CRIMINEL LÉGENDAIRE RECHERCHÉ : TOBIN WINFELD
     

     
    L'ancien maire corrompu Tobin Winfield, coupable de détournement d'argent public durant son mandat, est désormais rechercher mort ou vif. Les chasseurs de primes désireux de traquer ce nouveau criminel légendaire recherché et apporter un peu de justice dans le mon de Red Dead Online devront récupérer son affiche et commencer leurs investigations du côté de Thieves Landing.
     
    NOUVEAUX ARTICLES DANS LE CATALOGUE
     

     
    Cette semaine, faites un tour dans le magasin ou tailleur le plus proche, ou ouvrez votre catalogue Wheeler, Rawson & Co. de poche, pour découvrir et vous procurer les nouveaux articles mis en vente, notamment le chapeau Tobacco, le chapeau de paille Thacker, le manteau Torranca, le poncho Manstilla, la jupe Creswell, les bottes Sierra et les bottes Pickett.
     
    En parallèle, les joueurs ayant décidé de suivre leur vocation de marchand pourront recevoir une belle récompense de la part de Madame Nazar en partant à la recherche de la liste d'objets à collecter de la semaine, consacrée à la chasse aux sorcières et se composant de Lobélie cardinale, d’œuf de vautour et de fragment de pointe de flèche
     
    PROMOTIONS
     
    Cette semaine, profitez des promotions suivantes :
    -30 % sur tous les couperets -30 % sur les machettes -30 % sur les tomahawks -30 % sur les couteaux de lancer  

     
    MASQUES BONUS
     
    Si vous n'avez pas encore pu choisir entre devenir chasseur de prime, marchand et collectionneur, ces quelques bonus devraient sans doute vous décider. En effet, comme la semaine dernière, chacun des trois rôles permettra aux joueurs de recevoir gratuitement une couleur exclusive pour un masque, en l’occurrence pour le masque de créateur pour les chasseurs de primes, pour le masque de porc pour les marchands, et pour le masque de mascarade pour les collectionneurs.
     
    De plus, les joueurs atteignant les niveaux 10 et 20 du « passe du hors-la-loi » auront droit à une version exclusive et gratuite des masques monstrueux et horrible, respectivement. Par ailleurs, les prédateurs ou chasseurs remportant une manche du nouveau mode « Peur du noir » obtiendront également une couleur exclusive pour le masque monstrueux.
     
    A noter que ces masques et le reste de la collection terrifiante ne seront disponibles auprès de Madame Nazar que jusqu'au 3 novembre.
     
    AVANTAGES PLAYSTATION PLUS ET TWITCH PRIME
     
    Pour rappel, les joueurs de la console de Sony abonnés à PlayStation Plus ont jusqu'au 4 novembre pour recevoir une couleur exclusive du gilet Killiman.
     
    De même, les cow-boys ou cow-girls ayant associés leurs comptes Social Club et Twitch Prime recevront gratuitement la licence de chasseur de primes,ainsi que 10 % de réduction supplémentaire sur les armes de corps-à-corps actuellement en promotion.
     
    Source : Rockstar Newswire
  12. Vote positif
    KevFB a/ont reçu une réputation de JeyM dans Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony fête ses 10 ans !   

     
    29 octobre 2019. Il y a dix ans, jour pour jour, Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony débarquait sur Xbox 360, avant de sortir l'année suivante sur PlayStation 3 et PC. Seconde extension de GTA IV arrivée huit mois après The Lost and Damned, le jeu permet aux joueurs de retrouver le côté fun et décomplexé des précédents jeux, mis en retrait depuis l'introduction de l'univers HD, et achève la trilogie (et même quadrilogie) se passant à Liberty City, avant de prendre l'avion pour la côte Ouest des États-Unis.
     
    GTA CHORAL
     
    L’univers HD de la série débute le 29 avril 2008, avec la sortie de Grand Theft Auto IV. Comme un nouveau départ après l’affaire Hot Coffee, la saga fait son grand retour dans sa ville iconique, New York, alias Liberty City. Jouissant d'un nouveau moteur développé en interne, RAGE (Rockstar Advanced Game Engine), le jeu tourne désormais sur les nouvelles consoles PlayStation 3 et Xbox 360, permettant une reproduction beaucoup plus fidèle de la ville nord-américaine et un niveau de détails sans précédents. Animations des personnages, expressions faciales, angles de caméra pour les cinématiques, conduite des véhicules, jeux de lumière, météo, vagues, tout repousse GTA vers de nouvelles contrées.
     
    Disposant d'un budget de 100 millions de dollars (record de l'époque, s'approchant des blockbusters au cinéma), GTA IV entre dans le livre des records lors de sa sortie en avril 2008 comme meilleur démarrage commercial pour un produit culturel et remporte 310 millions de dollars pour son premier jour d'exploitation. Le jeu se vendra sur les trois supports (PlayStation 3, Xbox 360 et PC) à plus de 25 millions d'exemplaires sur le long terme. Le site Metacritic, recensant les notes attribuées aux jeux, en fait même le plus grand succès critique de l'histoire ; à tel point que les critiques ne se concentraient désormais plus sur ses polémiques mais bien par l'expérience qu'il apporte.
     
    L'aventure Grand Theft Auto IV continue alors de plus belle ; outre le mode multijoueur déjà en place, Microsoft a effet déboursé plus de cinquante millions de dollars pour l'exclusivité temporaire des extensions du jeu sur Xbox 360. Ces dernières ne se contentent pas d'offrir une nouvelle histoire dans une même ville (à la manière des préquelles City Stories), mais une véritable narration entremêlée, à la manière d'un film choral, où les différents protagonistes se croisent au fil de leur périple. The Lost and Damned apporte avec lui, le 17 février 2009, l’univers des bikers, quand The Ballad of Gay Tony introduit, le 29 octobre 2009, le monde de la nuit à Liberty City.
     
    UN MONDE HAUT EN COULEUR
     
    Dans TBoGT (pour les intimes), le joueur incarne Luis Lopez, un ancien membre du cartel de la drogue dominicain devenu le garde-du-corps de Tony Prince, dit Gay Tony, le roi des soirées à LC, à la tête des boîtes de nuit de la ville. Le protagoniste devra ainsi protéger son boss, victime de différents problèmes dont les mafias italienne et russe, mais également ses amis d’enfance, touchant à des trafics plutôt louches.
     
    Se basant sur le travail et le gameplay de GTA IV, The Ballad of Gay Tony apporte de la couleur à la mégalopole américaine. Visuellement, ressortant le côté glamour de la ville, mais également par le biais de ses activités et de ses possibilités. Comme une réponse aux critiques qui regrettaient que le côté fun de GTA San Andreas ait été noyé dans la noirceur et la froideur du Liberty City de Grand Theft Auto IV, cette seconde extension apporte ou rapporte des éléments comme des armes aux balles explosives ou des explosifs pouvant être activés à distance, des véhicules avec nitro, un simili-char d'assaut ou un hélicoptère lanceur de roquettes, des missions secondaires similaires à du RP, des activités annexes comme du golf, de la danse ou des combats de rues, et surtout le retour du parachute.
     
    S'il y avait déjà les statistiques du menu pause, les 100% à compléter ou les succès/trophées pour apporter un challenge supplémentaire aux GTA, The Ballad of Gay Tony introduit, pour la première fois dans l'histoire de la série, un système de score pour chaque mission. Qu'il s'agisse du temps total, de la précision des tirs ou autres éléments propres au scénario, tous ces objectifs devront être remplis pour compléter la mission à 100% ; cette liste d'objectifs n'étant visible qu'une fois la mission terminée, les joueurs pourront la relancer s'ils souhaitent améliorer leur score. Ce système sera par ailleurs réutiliser pour Grand Theft Auto V, les braquages de GTA Online, et encore Red Dead Redemption 2.
     
    A l'instar de TLAD, cette nouvelle extension de GTA IV dispose également de son propre mode multijoueur, séparé de ceux de deux autres opus. Bien que partageant la même ville, les armes et véhicules propres au jeu lui permettra de se démarquer. Une voiture de police exclusive se trouvera d'ailleurs sur la carte, de quoi engendrer une course entre les joueurs à qui arrivera à la récupérer en premier, quand il ne s'agissait pas du Buzzard ou de l'APC.
     
    LIBERTY CITY, IT'S OVER. NEXT STOP.
     
    Si les personnages d'un même univers avaient pu faire des apparitions plus ou moins remarquées dans différents opus (voire dans plusieurs univers pour certains), Grand Theft Auto IV et ses deux extensions, qui seront vendues ensemble, pour ces dernières, dans le pack Episodes From Liberty City, voire la trilogie entière sous le nom d'Edition intégrale, vont plus loin et offrent donc cette fois-ci une histoire complète, simultanée, où le destin des trois protagonistes se croise et se recroise au fil de leurs différentes aventures. A deux ou à trois, ils pourront ainsi être les alliés ou les adversaires des uns ou des autres, suivant les circonstances.
     
    Une trame générale se dégage d'ailleurs de ces trois opus avec l'histoire des diamants, mettant en scène les différentes familles mafieuses de la ville et connectant entre eux des moments importants des trois jeux. Ainsi, introduites dès la scène d'introduction de GTA IV, les pierres précieuses seront notamment à l'origine d'une confrontation entre les Lost et Gay Tony, puis collectées dans les ordures par Niko Bellic et les hommes de Ray Boccino avant que la transaction avec les acheteurs au musée The Libertorian ne soit mise à mal par Luis Lopez, et de retourner dans les ordures suite à l'interruption de Ray Bulgarin dans un échange avec Gracie Ancelotti, alors kidnappée par la famille McReary. Toute cette histoire trouvera sa conclusion dans la scène finale et le générique de TBoGT, comme pour conclure ce premier chapitre de l'univers HD de la série.
     
    A la sortie de version physique des deux extensions avec Episodes From Liberty City en 2010, les joueurs découvriront au dos du manuel d'utilisation la phrase Liberty City, It's Over! (« Liberty City, c'est terminé ! ») accompagné d'un cœur brisé, confirmant la fin des aventures dans la ville « bonne à visiter, encore meilleure à quitter », comme en témoignait l'avion, dans lequel a pris place Packie McReary, quittant le tarmac de Francis International Airport pour une destination inconnue comme ultime image de The Ballad of Gay Tony. Rockstar Games donnera toutefois un indice sur la prochaine destination de la licence sur ce même visuel avec la mention Next Stop (« Prochain arrêt ») à côté d'une partie déchirée de l'affiche. Si certains ont pu croire que cette déchirure représentait la côté bretonne de la France, il fallait surtout voir en superposition une publicité pour Mollis, une marque viagra, déjà visible dans l'univers 3D, présentant un volcan que d'autres prennent alors pour une référence au Mont Chiliad. Et ce sera bien près de ce lieu que les joueurs poseront leurs bagages trois ans plus tard...
     

    Remix de I Keep on Walking par Philip Brynjulfsson
     
    Et vous, quels souvenirs gardez-vous de Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony ? Quel recoin de Liberty City et Alderney arpentiez-vous souvent ? Quelle mission vous a le plus marqué ? Quels éléments propres à cet opus souhaiteriez-vous revoir dans un futur GTA ?
     
    Pour aller plus loin, retrouvez notre dossier consacré aux 20 ans de la série GTA, publié en octobre 2017.
  13. Vote positif
    KevFB a/ont reçu une réputation de JeyM dans Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony fête ses 10 ans !   

     
    29 octobre 2019. Il y a dix ans, jour pour jour, Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony débarquait sur Xbox 360, avant de sortir l'année suivante sur PlayStation 3 et PC. Seconde extension de GTA IV arrivée huit mois après The Lost and Damned, le jeu permet aux joueurs de retrouver le côté fun et décomplexé des précédents jeux, mis en retrait depuis l'introduction de l'univers HD, et achève la trilogie (et même quadrilogie) se passant à Liberty City, avant de prendre l'avion pour la côte Ouest des États-Unis.
     
    GTA CHORAL
     
    L’univers HD de la série débute le 29 avril 2008, avec la sortie de Grand Theft Auto IV. Comme un nouveau départ après l’affaire Hot Coffee, la saga fait son grand retour dans sa ville iconique, New York, alias Liberty City. Jouissant d'un nouveau moteur développé en interne, RAGE (Rockstar Advanced Game Engine), le jeu tourne désormais sur les nouvelles consoles PlayStation 3 et Xbox 360, permettant une reproduction beaucoup plus fidèle de la ville nord-américaine et un niveau de détails sans précédents. Animations des personnages, expressions faciales, angles de caméra pour les cinématiques, conduite des véhicules, jeux de lumière, météo, vagues, tout repousse GTA vers de nouvelles contrées.
     
    Disposant d'un budget de 100 millions de dollars (record de l'époque, s'approchant des blockbusters au cinéma), GTA IV entre dans le livre des records lors de sa sortie en avril 2008 comme meilleur démarrage commercial pour un produit culturel et remporte 310 millions de dollars pour son premier jour d'exploitation. Le jeu se vendra sur les trois supports (PlayStation 3, Xbox 360 et PC) à plus de 25 millions d'exemplaires sur le long terme. Le site Metacritic, recensant les notes attribuées aux jeux, en fait même le plus grand succès critique de l'histoire ; à tel point que les critiques ne se concentraient désormais plus sur ses polémiques mais bien par l'expérience qu'il apporte.
     
    L'aventure Grand Theft Auto IV continue alors de plus belle ; outre le mode multijoueur déjà en place, Microsoft a effet déboursé plus de cinquante millions de dollars pour l'exclusivité temporaire des extensions du jeu sur Xbox 360. Ces dernières ne se contentent pas d'offrir une nouvelle histoire dans une même ville (à la manière des préquelles City Stories), mais une véritable narration entremêlée, à la manière d'un film choral, où les différents protagonistes se croisent au fil de leur périple. The Lost and Damned apporte avec lui, le 17 février 2009, l’univers des bikers, quand The Ballad of Gay Tony introduit, le 29 octobre 2009, le monde de la nuit à Liberty City.
     
    UN MONDE HAUT EN COULEUR
     
    Dans TBoGT (pour les intimes), le joueur incarne Luis Lopez, un ancien membre du cartel de la drogue dominicain devenu le garde-du-corps de Tony Prince, dit Gay Tony, le roi des soirées à LC, à la tête des boîtes de nuit de la ville. Le protagoniste devra ainsi protéger son boss, victime de différents problèmes dont les mafias italienne et russe, mais également ses amis d’enfance, touchant à des trafics plutôt louches.
     
    Se basant sur le travail et le gameplay de GTA IV, The Ballad of Gay Tony apporte de la couleur à la mégalopole américaine. Visuellement, ressortant le côté glamour de la ville, mais également par le biais de ses activités et de ses possibilités. Comme une réponse aux critiques qui regrettaient que le côté fun de GTA San Andreas ait été noyé dans la noirceur et la froideur du Liberty City de Grand Theft Auto IV, cette seconde extension apporte ou rapporte des éléments comme des armes aux balles explosives ou des explosifs pouvant être activés à distance, des véhicules avec nitro, un simili-char d'assaut ou un hélicoptère lanceur de roquettes, des missions secondaires similaires à du RP, des activités annexes comme du golf, de la danse ou des combats de rues, et surtout le retour du parachute.
     
    S'il y avait déjà les statistiques du menu pause, les 100% à compléter ou les succès/trophées pour apporter un challenge supplémentaire aux GTA, The Ballad of Gay Tony introduit, pour la première fois dans l'histoire de la série, un système de score pour chaque mission. Qu'il s'agisse du temps total, de la précision des tirs ou autres éléments propres au scénario, tous ces objectifs devront être remplis pour compléter la mission à 100% ; cette liste d'objectifs n'étant visible qu'une fois la mission terminée, les joueurs pourront la relancer s'ils souhaitent améliorer leur score. Ce système sera par ailleurs réutiliser pour Grand Theft Auto V, les braquages de GTA Online, et encore Red Dead Redemption 2.
     
    A l'instar de TLAD, cette nouvelle extension de GTA IV dispose également de son propre mode multijoueur, séparé de ceux de deux autres opus. Bien que partageant la même ville, les armes et véhicules propres au jeu lui permettra de se démarquer. Une voiture de police exclusive se trouvera d'ailleurs sur la carte, de quoi engendrer une course entre les joueurs à qui arrivera à la récupérer en premier, quand il ne s'agissait pas du Buzzard ou de l'APC.
     
    LIBERTY CITY, IT'S OVER. NEXT STOP.
     
    Si les personnages d'un même univers avaient pu faire des apparitions plus ou moins remarquées dans différents opus (voire dans plusieurs univers pour certains), Grand Theft Auto IV et ses deux extensions, qui seront vendues ensemble, pour ces dernières, dans le pack Episodes From Liberty City, voire la trilogie entière sous le nom d'Edition intégrale, vont plus loin et offrent donc cette fois-ci une histoire complète, simultanée, où le destin des trois protagonistes se croise et se recroise au fil de leurs différentes aventures. A deux ou à trois, ils pourront ainsi être les alliés ou les adversaires des uns ou des autres, suivant les circonstances.
     
    Une trame générale se dégage d'ailleurs de ces trois opus avec l'histoire des diamants, mettant en scène les différentes familles mafieuses de la ville et connectant entre eux des moments importants des trois jeux. Ainsi, introduites dès la scène d'introduction de GTA IV, les pierres précieuses seront notamment à l'origine d'une confrontation entre les Lost et Gay Tony, puis collectées dans les ordures par Niko Bellic et les hommes de Ray Boccino avant que la transaction avec les acheteurs au musée The Libertorian ne soit mise à mal par Luis Lopez, et de retourner dans les ordures suite à l'interruption de Ray Bulgarin dans un échange avec Gracie Ancelotti, alors kidnappée par la famille McReary. Toute cette histoire trouvera sa conclusion dans la scène finale et le générique de TBoGT, comme pour conclure ce premier chapitre de l'univers HD de la série.
     
    A la sortie de version physique des deux extensions avec Episodes From Liberty City en 2010, les joueurs découvriront au dos du manuel d'utilisation la phrase Liberty City, It's Over! (« Liberty City, c'est terminé ! ») accompagné d'un cœur brisé, confirmant la fin des aventures dans la ville « bonne à visiter, encore meilleure à quitter », comme en témoignait l'avion, dans lequel a pris place Packie McReary, quittant le tarmac de Francis International Airport pour une destination inconnue comme ultime image de The Ballad of Gay Tony. Rockstar Games donnera toutefois un indice sur la prochaine destination de la licence sur ce même visuel avec la mention Next Stop (« Prochain arrêt ») à côté d'une partie déchirée de l'affiche. Si certains ont pu croire que cette déchirure représentait la côté bretonne de la France, il fallait surtout voir en superposition une publicité pour Mollis, une marque viagra, déjà visible dans l'univers 3D, présentant un volcan que d'autres prennent alors pour une référence au Mont Chiliad. Et ce sera bien près de ce lieu que les joueurs poseront leurs bagages trois ans plus tard...
     

    Remix de I Keep on Walking par Philip Brynjulfsson
     
    Et vous, quels souvenirs gardez-vous de Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony ? Quel recoin de Liberty City et Alderney arpentiez-vous souvent ? Quelle mission vous a le plus marqué ? Quels éléments propres à cet opus souhaiteriez-vous revoir dans un futur GTA ?
     
    Pour aller plus loin, retrouvez notre dossier consacré aux 20 ans de la série GTA, publié en octobre 2017.
  14. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Eul_Keke dans Red Dead Online : Le mode « Peur du noir » et le criminel recherché légendaire Tobin Winfield sont disponibles   
     
    PEUR DU NOIR
     
    Un vent de terreur souffle sur Red Dead Online ! En cette semaine de Halloween, et pour une durée limitée, le nouveau mode de confrontation « Peur du noir » met en place l'affrontement entre deux factions : les prédateurs de la nuit d'un côté, avec leurs puissance et rapidité surhumaines, et les chasseurs de l'autre, de simples mortels.
     
    Pour l'emporter, les chasseurs doivent récupérer tous les masques de crâne disséminés dans la zone de l'activité (chaque masque récupéré leur permettant d’accroître leurs armes et d'affaiblir leurs adversaires) et de tuer les ennemis restant ; les prédateurs eux doit massacrer jusqu'au dernier les membres du camp adverse ou rester en vie à la fin du temps imparti.
     
    Ce mode de confrontation ne sera disponible dans Red Dead Online qu'entre aujourd'hui et le 12 novembre ; par ailleurs, les récompenses dans les différentes variantes de « Peur du noir » sont doublées, pour les RDO$, et triplées, pour l'or.
     
    NOUVEAU CRIMINEL LÉGENDAIRE RECHERCHÉ : TOBIN WINFELD
     

     
    L'ancien maire corrompu Tobin Winfield, coupable de détournement d'argent public durant son mandat, est désormais rechercher mort ou vif. Les chasseurs de primes désireux de traquer ce nouveau criminel légendaire recherché et apporter un peu de justice dans le mon de Red Dead Online devront récupérer son affiche et commencer leurs investigations du côté de Thieves Landing.
     
    NOUVEAUX ARTICLES DANS LE CATALOGUE
     

     
    Cette semaine, faites un tour dans le magasin ou tailleur le plus proche, ou ouvrez votre catalogue Wheeler, Rawson & Co. de poche, pour découvrir et vous procurer les nouveaux articles mis en vente, notamment le chapeau Tobacco, le chapeau de paille Thacker, le manteau Torranca, le poncho Manstilla, la jupe Creswell, les bottes Sierra et les bottes Pickett.
     
    En parallèle, les joueurs ayant décidé de suivre leur vocation de marchand pourront recevoir une belle récompense de la part de Madame Nazar en partant à la recherche de la liste d'objets à collecter de la semaine, consacrée à la chasse aux sorcières et se composant de Lobélie cardinale, d’œuf de vautour et de fragment de pointe de flèche
     
    PROMOTIONS
     
    Cette semaine, profitez des promotions suivantes :
    -30 % sur tous les couperets -30 % sur les machettes -30 % sur les tomahawks -30 % sur les couteaux de lancer  

     
    MASQUES BONUS
     
    Si vous n'avez pas encore pu choisir entre devenir chasseur de prime, marchand et collectionneur, ces quelques bonus devraient sans doute vous décider. En effet, comme la semaine dernière, chacun des trois rôles permettra aux joueurs de recevoir gratuitement une couleur exclusive pour un masque, en l’occurrence pour le masque de créateur pour les chasseurs de primes, pour le masque de porc pour les marchands, et pour le masque de mascarade pour les collectionneurs.
     
    De plus, les joueurs atteignant les niveaux 10 et 20 du « passe du hors-la-loi » auront droit à une version exclusive et gratuite des masques monstrueux et horrible, respectivement. Par ailleurs, les prédateurs ou chasseurs remportant une manche du nouveau mode « Peur du noir » obtiendront également une couleur exclusive pour le masque monstrueux.
     
    A noter que ces masques et le reste de la collection terrifiante ne seront disponibles auprès de Madame Nazar que jusqu'au 3 novembre.
     
    AVANTAGES PLAYSTATION PLUS ET TWITCH PRIME
     
    Pour rappel, les joueurs de la console de Sony abonnés à PlayStation Plus ont jusqu'au 4 novembre pour recevoir une couleur exclusive du gilet Killiman.
     
    De même, les cow-boys ou cow-girls ayant associés leurs comptes Social Club et Twitch Prime recevront gratuitement la licence de chasseur de primes,ainsi que 10 % de réduction supplémentaire sur les armes de corps-à-corps actuellement en promotion.
     
    Source : Rockstar Newswire
  15. Vote positif
    KevFB a/ont reçu une réputation de JeyM dans Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony fête ses 10 ans !   

     
    29 octobre 2019. Il y a dix ans, jour pour jour, Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony débarquait sur Xbox 360, avant de sortir l'année suivante sur PlayStation 3 et PC. Seconde extension de GTA IV arrivée huit mois après The Lost and Damned, le jeu permet aux joueurs de retrouver le côté fun et décomplexé des précédents jeux, mis en retrait depuis l'introduction de l'univers HD, et achève la trilogie (et même quadrilogie) se passant à Liberty City, avant de prendre l'avion pour la côte Ouest des États-Unis.
     
    GTA CHORAL
     
    L’univers HD de la série débute le 29 avril 2008, avec la sortie de Grand Theft Auto IV. Comme un nouveau départ après l’affaire Hot Coffee, la saga fait son grand retour dans sa ville iconique, New York, alias Liberty City. Jouissant d'un nouveau moteur développé en interne, RAGE (Rockstar Advanced Game Engine), le jeu tourne désormais sur les nouvelles consoles PlayStation 3 et Xbox 360, permettant une reproduction beaucoup plus fidèle de la ville nord-américaine et un niveau de détails sans précédents. Animations des personnages, expressions faciales, angles de caméra pour les cinématiques, conduite des véhicules, jeux de lumière, météo, vagues, tout repousse GTA vers de nouvelles contrées.
     
    Disposant d'un budget de 100 millions de dollars (record de l'époque, s'approchant des blockbusters au cinéma), GTA IV entre dans le livre des records lors de sa sortie en avril 2008 comme meilleur démarrage commercial pour un produit culturel et remporte 310 millions de dollars pour son premier jour d'exploitation. Le jeu se vendra sur les trois supports (PlayStation 3, Xbox 360 et PC) à plus de 25 millions d'exemplaires sur le long terme. Le site Metacritic, recensant les notes attribuées aux jeux, en fait même le plus grand succès critique de l'histoire ; à tel point que les critiques ne se concentraient désormais plus sur ses polémiques mais bien par l'expérience qu'il apporte.
     
    L'aventure Grand Theft Auto IV continue alors de plus belle ; outre le mode multijoueur déjà en place, Microsoft a effet déboursé plus de cinquante millions de dollars pour l'exclusivité temporaire des extensions du jeu sur Xbox 360. Ces dernières ne se contentent pas d'offrir une nouvelle histoire dans une même ville (à la manière des préquelles City Stories), mais une véritable narration entremêlée, à la manière d'un film choral, où les différents protagonistes se croisent au fil de leur périple. The Lost and Damned apporte avec lui, le 17 février 2009, l’univers des bikers, quand The Ballad of Gay Tony introduit, le 29 octobre 2009, le monde de la nuit à Liberty City.
     
    UN MONDE HAUT EN COULEUR
     
    Dans TBoGT (pour les intimes), le joueur incarne Luis Lopez, un ancien membre du cartel de la drogue dominicain devenu le garde-du-corps de Tony Prince, dit Gay Tony, le roi des soirées à LC, à la tête des boîtes de nuit de la ville. Le protagoniste devra ainsi protéger son boss, victime de différents problèmes dont les mafias italienne et russe, mais également ses amis d’enfance, touchant à des trafics plutôt louches.
     
    Se basant sur le travail et le gameplay de GTA IV, The Ballad of Gay Tony apporte de la couleur à la mégalopole américaine. Visuellement, ressortant le côté glamour de la ville, mais également par le biais de ses activités et de ses possibilités. Comme une réponse aux critiques qui regrettaient que le côté fun de GTA San Andreas ait été noyé dans la noirceur et la froideur du Liberty City de Grand Theft Auto IV, cette seconde extension apporte ou rapporte des éléments comme des armes aux balles explosives ou des explosifs pouvant être activés à distance, des véhicules avec nitro, un simili-char d'assaut ou un hélicoptère lanceur de roquettes, des missions secondaires similaires à du RP, des activités annexes comme du golf, de la danse ou des combats de rues, et surtout le retour du parachute.
     
    S'il y avait déjà les statistiques du menu pause, les 100% à compléter ou les succès/trophées pour apporter un challenge supplémentaire aux GTA, The Ballad of Gay Tony introduit, pour la première fois dans l'histoire de la série, un système de score pour chaque mission. Qu'il s'agisse du temps total, de la précision des tirs ou autres éléments propres au scénario, tous ces objectifs devront être remplis pour compléter la mission à 100% ; cette liste d'objectifs n'étant visible qu'une fois la mission terminée, les joueurs pourront la relancer s'ils souhaitent améliorer leur score. Ce système sera par ailleurs réutiliser pour Grand Theft Auto V, les braquages de GTA Online, et encore Red Dead Redemption 2.
     
    A l'instar de TLAD, cette nouvelle extension de GTA IV dispose également de son propre mode multijoueur, séparé de ceux de deux autres opus. Bien que partageant la même ville, les armes et véhicules propres au jeu lui permettra de se démarquer. Une voiture de police exclusive se trouvera d'ailleurs sur la carte, de quoi engendrer une course entre les joueurs à qui arrivera à la récupérer en premier, quand il ne s'agissait pas du Buzzard ou de l'APC.
     
    LIBERTY CITY, IT'S OVER. NEXT STOP.
     
    Si les personnages d'un même univers avaient pu faire des apparitions plus ou moins remarquées dans différents opus (voire dans plusieurs univers pour certains), Grand Theft Auto IV et ses deux extensions, qui seront vendues ensemble, pour ces dernières, dans le pack Episodes From Liberty City, voire la trilogie entière sous le nom d'Edition intégrale, vont plus loin et offrent donc cette fois-ci une histoire complète, simultanée, où le destin des trois protagonistes se croise et se recroise au fil de leurs différentes aventures. A deux ou à trois, ils pourront ainsi être les alliés ou les adversaires des uns ou des autres, suivant les circonstances.
     
    Une trame générale se dégage d'ailleurs de ces trois opus avec l'histoire des diamants, mettant en scène les différentes familles mafieuses de la ville et connectant entre eux des moments importants des trois jeux. Ainsi, introduites dès la scène d'introduction de GTA IV, les pierres précieuses seront notamment à l'origine d'une confrontation entre les Lost et Gay Tony, puis collectées dans les ordures par Niko Bellic et les hommes de Ray Boccino avant que la transaction avec les acheteurs au musée The Libertorian ne soit mise à mal par Luis Lopez, et de retourner dans les ordures suite à l'interruption de Ray Bulgarin dans un échange avec Gracie Ancelotti, alors kidnappée par la famille McReary. Toute cette histoire trouvera sa conclusion dans la scène finale et le générique de TBoGT, comme pour conclure ce premier chapitre de l'univers HD de la série.
     
    A la sortie de version physique des deux extensions avec Episodes From Liberty City en 2010, les joueurs découvriront au dos du manuel d'utilisation la phrase Liberty City, It's Over! (« Liberty City, c'est terminé ! ») accompagné d'un cœur brisé, confirmant la fin des aventures dans la ville « bonne à visiter, encore meilleure à quitter », comme en témoignait l'avion, dans lequel a pris place Packie McReary, quittant le tarmac de Francis International Airport pour une destination inconnue comme ultime image de The Ballad of Gay Tony. Rockstar Games donnera toutefois un indice sur la prochaine destination de la licence sur ce même visuel avec la mention Next Stop (« Prochain arrêt ») à côté d'une partie déchirée de l'affiche. Si certains ont pu croire que cette déchirure représentait la côté bretonne de la France, il fallait surtout voir en superposition une publicité pour Mollis, une marque viagra, déjà visible dans l'univers 3D, présentant un volcan que d'autres prennent alors pour une référence au Mont Chiliad. Et ce sera bien près de ce lieu que les joueurs poseront leurs bagages trois ans plus tard...
     

    Remix de I Keep on Walking par Philip Brynjulfsson
     
    Et vous, quels souvenirs gardez-vous de Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony ? Quel recoin de Liberty City et Alderney arpentiez-vous souvent ? Quelle mission vous a le plus marqué ? Quels éléments propres à cet opus souhaiteriez-vous revoir dans un futur GTA ?
     
    Pour aller plus loin, retrouvez notre dossier consacré aux 20 ans de la série GTA, publié en octobre 2017.
  16. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Eul_Keke dans Red Dead Online : Le mode « Peur du noir » et le criminel recherché légendaire Tobin Winfield sont disponibles   
     
    PEUR DU NOIR
     
    Un vent de terreur souffle sur Red Dead Online ! En cette semaine de Halloween, et pour une durée limitée, le nouveau mode de confrontation « Peur du noir » met en place l'affrontement entre deux factions : les prédateurs de la nuit d'un côté, avec leurs puissance et rapidité surhumaines, et les chasseurs de l'autre, de simples mortels.
     
    Pour l'emporter, les chasseurs doivent récupérer tous les masques de crâne disséminés dans la zone de l'activité (chaque masque récupéré leur permettant d’accroître leurs armes et d'affaiblir leurs adversaires) et de tuer les ennemis restant ; les prédateurs eux doit massacrer jusqu'au dernier les membres du camp adverse ou rester en vie à la fin du temps imparti.
     
    Ce mode de confrontation ne sera disponible dans Red Dead Online qu'entre aujourd'hui et le 12 novembre ; par ailleurs, les récompenses dans les différentes variantes de « Peur du noir » sont doublées, pour les RDO$, et triplées, pour l'or.
     
    NOUVEAU CRIMINEL LÉGENDAIRE RECHERCHÉ : TOBIN WINFELD
     

     
    L'ancien maire corrompu Tobin Winfield, coupable de détournement d'argent public durant son mandat, est désormais rechercher mort ou vif. Les chasseurs de primes désireux de traquer ce nouveau criminel légendaire recherché et apporter un peu de justice dans le mon de Red Dead Online devront récupérer son affiche et commencer leurs investigations du côté de Thieves Landing.
     
    NOUVEAUX ARTICLES DANS LE CATALOGUE
     

     
    Cette semaine, faites un tour dans le magasin ou tailleur le plus proche, ou ouvrez votre catalogue Wheeler, Rawson & Co. de poche, pour découvrir et vous procurer les nouveaux articles mis en vente, notamment le chapeau Tobacco, le chapeau de paille Thacker, le manteau Torranca, le poncho Manstilla, la jupe Creswell, les bottes Sierra et les bottes Pickett.
     
    En parallèle, les joueurs ayant décidé de suivre leur vocation de marchand pourront recevoir une belle récompense de la part de Madame Nazar en partant à la recherche de la liste d'objets à collecter de la semaine, consacrée à la chasse aux sorcières et se composant de Lobélie cardinale, d’œuf de vautour et de fragment de pointe de flèche
     
    PROMOTIONS
     
    Cette semaine, profitez des promotions suivantes :
    -30 % sur tous les couperets -30 % sur les machettes -30 % sur les tomahawks -30 % sur les couteaux de lancer  

     
    MASQUES BONUS
     
    Si vous n'avez pas encore pu choisir entre devenir chasseur de prime, marchand et collectionneur, ces quelques bonus devraient sans doute vous décider. En effet, comme la semaine dernière, chacun des trois rôles permettra aux joueurs de recevoir gratuitement une couleur exclusive pour un masque, en l’occurrence pour le masque de créateur pour les chasseurs de primes, pour le masque de porc pour les marchands, et pour le masque de mascarade pour les collectionneurs.
     
    De plus, les joueurs atteignant les niveaux 10 et 20 du « passe du hors-la-loi » auront droit à une version exclusive et gratuite des masques monstrueux et horrible, respectivement. Par ailleurs, les prédateurs ou chasseurs remportant une manche du nouveau mode « Peur du noir » obtiendront également une couleur exclusive pour le masque monstrueux.
     
    A noter que ces masques et le reste de la collection terrifiante ne seront disponibles auprès de Madame Nazar que jusqu'au 3 novembre.
     
    AVANTAGES PLAYSTATION PLUS ET TWITCH PRIME
     
    Pour rappel, les joueurs de la console de Sony abonnés à PlayStation Plus ont jusqu'au 4 novembre pour recevoir une couleur exclusive du gilet Killiman.
     
    De même, les cow-boys ou cow-girls ayant associés leurs comptes Social Club et Twitch Prime recevront gratuitement la licence de chasseur de primes,ainsi que 10 % de réduction supplémentaire sur les armes de corps-à-corps actuellement en promotion.
     
    Source : Rockstar Newswire
  17. Vote positif
    KevFB a/ont reçu une réputation de JeyM dans Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony fête ses 10 ans !   

     
    29 octobre 2019. Il y a dix ans, jour pour jour, Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony débarquait sur Xbox 360, avant de sortir l'année suivante sur PlayStation 3 et PC. Seconde extension de GTA IV arrivée huit mois après The Lost and Damned, le jeu permet aux joueurs de retrouver le côté fun et décomplexé des précédents jeux, mis en retrait depuis l'introduction de l'univers HD, et achève la trilogie (et même quadrilogie) se passant à Liberty City, avant de prendre l'avion pour la côte Ouest des États-Unis.
     
    GTA CHORAL
     
    L’univers HD de la série débute le 29 avril 2008, avec la sortie de Grand Theft Auto IV. Comme un nouveau départ après l’affaire Hot Coffee, la saga fait son grand retour dans sa ville iconique, New York, alias Liberty City. Jouissant d'un nouveau moteur développé en interne, RAGE (Rockstar Advanced Game Engine), le jeu tourne désormais sur les nouvelles consoles PlayStation 3 et Xbox 360, permettant une reproduction beaucoup plus fidèle de la ville nord-américaine et un niveau de détails sans précédents. Animations des personnages, expressions faciales, angles de caméra pour les cinématiques, conduite des véhicules, jeux de lumière, météo, vagues, tout repousse GTA vers de nouvelles contrées.
     
    Disposant d'un budget de 100 millions de dollars (record de l'époque, s'approchant des blockbusters au cinéma), GTA IV entre dans le livre des records lors de sa sortie en avril 2008 comme meilleur démarrage commercial pour un produit culturel et remporte 310 millions de dollars pour son premier jour d'exploitation. Le jeu se vendra sur les trois supports (PlayStation 3, Xbox 360 et PC) à plus de 25 millions d'exemplaires sur le long terme. Le site Metacritic, recensant les notes attribuées aux jeux, en fait même le plus grand succès critique de l'histoire ; à tel point que les critiques ne se concentraient désormais plus sur ses polémiques mais bien par l'expérience qu'il apporte.
     
    L'aventure Grand Theft Auto IV continue alors de plus belle ; outre le mode multijoueur déjà en place, Microsoft a effet déboursé plus de cinquante millions de dollars pour l'exclusivité temporaire des extensions du jeu sur Xbox 360. Ces dernières ne se contentent pas d'offrir une nouvelle histoire dans une même ville (à la manière des préquelles City Stories), mais une véritable narration entremêlée, à la manière d'un film choral, où les différents protagonistes se croisent au fil de leur périple. The Lost and Damned apporte avec lui, le 17 février 2009, l’univers des bikers, quand The Ballad of Gay Tony introduit, le 29 octobre 2009, le monde de la nuit à Liberty City.
     
    UN MONDE HAUT EN COULEUR
     
    Dans TBoGT (pour les intimes), le joueur incarne Luis Lopez, un ancien membre du cartel de la drogue dominicain devenu le garde-du-corps de Tony Prince, dit Gay Tony, le roi des soirées à LC, à la tête des boîtes de nuit de la ville. Le protagoniste devra ainsi protéger son boss, victime de différents problèmes dont les mafias italienne et russe, mais également ses amis d’enfance, touchant à des trafics plutôt louches.
     
    Se basant sur le travail et le gameplay de GTA IV, The Ballad of Gay Tony apporte de la couleur à la mégalopole américaine. Visuellement, ressortant le côté glamour de la ville, mais également par le biais de ses activités et de ses possibilités. Comme une réponse aux critiques qui regrettaient que le côté fun de GTA San Andreas ait été noyé dans la noirceur et la froideur du Liberty City de Grand Theft Auto IV, cette seconde extension apporte ou rapporte des éléments comme des armes aux balles explosives ou des explosifs pouvant être activés à distance, des véhicules avec nitro, un simili-char d'assaut ou un hélicoptère lanceur de roquettes, des missions secondaires similaires à du RP, des activités annexes comme du golf, de la danse ou des combats de rues, et surtout le retour du parachute.
     
    S'il y avait déjà les statistiques du menu pause, les 100% à compléter ou les succès/trophées pour apporter un challenge supplémentaire aux GTA, The Ballad of Gay Tony introduit, pour la première fois dans l'histoire de la série, un système de score pour chaque mission. Qu'il s'agisse du temps total, de la précision des tirs ou autres éléments propres au scénario, tous ces objectifs devront être remplis pour compléter la mission à 100% ; cette liste d'objectifs n'étant visible qu'une fois la mission terminée, les joueurs pourront la relancer s'ils souhaitent améliorer leur score. Ce système sera par ailleurs réutiliser pour Grand Theft Auto V, les braquages de GTA Online, et encore Red Dead Redemption 2.
     
    A l'instar de TLAD, cette nouvelle extension de GTA IV dispose également de son propre mode multijoueur, séparé de ceux de deux autres opus. Bien que partageant la même ville, les armes et véhicules propres au jeu lui permettra de se démarquer. Une voiture de police exclusive se trouvera d'ailleurs sur la carte, de quoi engendrer une course entre les joueurs à qui arrivera à la récupérer en premier, quand il ne s'agissait pas du Buzzard ou de l'APC.
     
    LIBERTY CITY, IT'S OVER. NEXT STOP.
     
    Si les personnages d'un même univers avaient pu faire des apparitions plus ou moins remarquées dans différents opus (voire dans plusieurs univers pour certains), Grand Theft Auto IV et ses deux extensions, qui seront vendues ensemble, pour ces dernières, dans le pack Episodes From Liberty City, voire la trilogie entière sous le nom d'Edition intégrale, vont plus loin et offrent donc cette fois-ci une histoire complète, simultanée, où le destin des trois protagonistes se croise et se recroise au fil de leurs différentes aventures. A deux ou à trois, ils pourront ainsi être les alliés ou les adversaires des uns ou des autres, suivant les circonstances.
     
    Une trame générale se dégage d'ailleurs de ces trois opus avec l'histoire des diamants, mettant en scène les différentes familles mafieuses de la ville et connectant entre eux des moments importants des trois jeux. Ainsi, introduites dès la scène d'introduction de GTA IV, les pierres précieuses seront notamment à l'origine d'une confrontation entre les Lost et Gay Tony, puis collectées dans les ordures par Niko Bellic et les hommes de Ray Boccino avant que la transaction avec les acheteurs au musée The Libertorian ne soit mise à mal par Luis Lopez, et de retourner dans les ordures suite à l'interruption de Ray Bulgarin dans un échange avec Gracie Ancelotti, alors kidnappée par la famille McReary. Toute cette histoire trouvera sa conclusion dans la scène finale et le générique de TBoGT, comme pour conclure ce premier chapitre de l'univers HD de la série.
     
    A la sortie de version physique des deux extensions avec Episodes From Liberty City en 2010, les joueurs découvriront au dos du manuel d'utilisation la phrase Liberty City, It's Over! (« Liberty City, c'est terminé ! ») accompagné d'un cœur brisé, confirmant la fin des aventures dans la ville « bonne à visiter, encore meilleure à quitter », comme en témoignait l'avion, dans lequel a pris place Packie McReary, quittant le tarmac de Francis International Airport pour une destination inconnue comme ultime image de The Ballad of Gay Tony. Rockstar Games donnera toutefois un indice sur la prochaine destination de la licence sur ce même visuel avec la mention Next Stop (« Prochain arrêt ») à côté d'une partie déchirée de l'affiche. Si certains ont pu croire que cette déchirure représentait la côté bretonne de la France, il fallait surtout voir en superposition une publicité pour Mollis, une marque viagra, déjà visible dans l'univers 3D, présentant un volcan que d'autres prennent alors pour une référence au Mont Chiliad. Et ce sera bien près de ce lieu que les joueurs poseront leurs bagages trois ans plus tard...
     

    Remix de I Keep on Walking par Philip Brynjulfsson
     
    Et vous, quels souvenirs gardez-vous de Grand Theft Auto: The Ballad of Gay Tony ? Quel recoin de Liberty City et Alderney arpentiez-vous souvent ? Quelle mission vous a le plus marqué ? Quels éléments propres à cet opus souhaiteriez-vous revoir dans un futur GTA ?
     
    Pour aller plus loin, retrouvez notre dossier consacré aux 20 ans de la série GTA, publié en octobre 2017.
  18. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Eul_Keke dans Red Dead Online : Le mode « Peur du noir » et le criminel recherché légendaire Tobin Winfield sont disponibles   
     
    PEUR DU NOIR
     
    Un vent de terreur souffle sur Red Dead Online ! En cette semaine de Halloween, et pour une durée limitée, le nouveau mode de confrontation « Peur du noir » met en place l'affrontement entre deux factions : les prédateurs de la nuit d'un côté, avec leurs puissance et rapidité surhumaines, et les chasseurs de l'autre, de simples mortels.
     
    Pour l'emporter, les chasseurs doivent récupérer tous les masques de crâne disséminés dans la zone de l'activité (chaque masque récupéré leur permettant d’accroître leurs armes et d'affaiblir leurs adversaires) et de tuer les ennemis restant ; les prédateurs eux doit massacrer jusqu'au dernier les membres du camp adverse ou rester en vie à la fin du temps imparti.
     
    Ce mode de confrontation ne sera disponible dans Red Dead Online qu'entre aujourd'hui et le 12 novembre ; par ailleurs, les récompenses dans les différentes variantes de « Peur du noir » sont doublées, pour les RDO$, et triplées, pour l'or.
     
    NOUVEAU CRIMINEL LÉGENDAIRE RECHERCHÉ : TOBIN WINFELD
     

     
    L'ancien maire corrompu Tobin Winfield, coupable de détournement d'argent public durant son mandat, est désormais rechercher mort ou vif. Les chasseurs de primes désireux de traquer ce nouveau criminel légendaire recherché et apporter un peu de justice dans le mon de Red Dead Online devront récupérer son affiche et commencer leurs investigations du côté de Thieves Landing.
     
    NOUVEAUX ARTICLES DANS LE CATALOGUE
     

     
    Cette semaine, faites un tour dans le magasin ou tailleur le plus proche, ou ouvrez votre catalogue Wheeler, Rawson & Co. de poche, pour découvrir et vous procurer les nouveaux articles mis en vente, notamment le chapeau Tobacco, le chapeau de paille Thacker, le manteau Torranca, le poncho Manstilla, la jupe Creswell, les bottes Sierra et les bottes Pickett.
     
    En parallèle, les joueurs ayant décidé de suivre leur vocation de marchand pourront recevoir une belle récompense de la part de Madame Nazar en partant à la recherche de la liste d'objets à collecter de la semaine, consacrée à la chasse aux sorcières et se composant de Lobélie cardinale, d’œuf de vautour et de fragment de pointe de flèche
     
    PROMOTIONS
     
    Cette semaine, profitez des promotions suivantes :
    -30 % sur tous les couperets -30 % sur les machettes -30 % sur les tomahawks -30 % sur les couteaux de lancer  

     
    MASQUES BONUS
     
    Si vous n'avez pas encore pu choisir entre devenir chasseur de prime, marchand et collectionneur, ces quelques bonus devraient sans doute vous décider. En effet, comme la semaine dernière, chacun des trois rôles permettra aux joueurs de recevoir gratuitement une couleur exclusive pour un masque, en l’occurrence pour le masque de créateur pour les chasseurs de primes, pour le masque de porc pour les marchands, et pour le masque de mascarade pour les collectionneurs.
     
    De plus, les joueurs atteignant les niveaux 10 et 20 du « passe du hors-la-loi » auront droit à une version exclusive et gratuite des masques monstrueux et horrible, respectivement. Par ailleurs, les prédateurs ou chasseurs remportant une manche du nouveau mode « Peur du noir » obtiendront également une couleur exclusive pour le masque monstrueux.
     
    A noter que ces masques et le reste de la collection terrifiante ne seront disponibles auprès de Madame Nazar que jusqu'au 3 novembre.
     
    AVANTAGES PLAYSTATION PLUS ET TWITCH PRIME
     
    Pour rappel, les joueurs de la console de Sony abonnés à PlayStation Plus ont jusqu'au 4 novembre pour recevoir une couleur exclusive du gilet Killiman.
     
    De même, les cow-boys ou cow-girls ayant associés leurs comptes Social Club et Twitch Prime recevront gratuitement la licence de chasseur de primes,ainsi que 10 % de réduction supplémentaire sur les armes de corps-à-corps actuellement en promotion.
     
    Source : Rockstar Newswire
  19. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Eul_Keke dans Red Dead Online : Le mode « Peur du noir » et le criminel recherché légendaire Tobin Winfield sont disponibles   
     
    PEUR DU NOIR
     
    Un vent de terreur souffle sur Red Dead Online ! En cette semaine de Halloween, et pour une durée limitée, le nouveau mode de confrontation « Peur du noir » met en place l'affrontement entre deux factions : les prédateurs de la nuit d'un côté, avec leurs puissance et rapidité surhumaines, et les chasseurs de l'autre, de simples mortels.
     
    Pour l'emporter, les chasseurs doivent récupérer tous les masques de crâne disséminés dans la zone de l'activité (chaque masque récupéré leur permettant d’accroître leurs armes et d'affaiblir leurs adversaires) et de tuer les ennemis restant ; les prédateurs eux doit massacrer jusqu'au dernier les membres du camp adverse ou rester en vie à la fin du temps imparti.
     
    Ce mode de confrontation ne sera disponible dans Red Dead Online qu'entre aujourd'hui et le 12 novembre ; par ailleurs, les récompenses dans les différentes variantes de « Peur du noir » sont doublées, pour les RDO$, et triplées, pour l'or.
     
    NOUVEAU CRIMINEL LÉGENDAIRE RECHERCHÉ : TOBIN WINFELD
     

     
    L'ancien maire corrompu Tobin Winfield, coupable de détournement d'argent public durant son mandat, est désormais rechercher mort ou vif. Les chasseurs de primes désireux de traquer ce nouveau criminel légendaire recherché et apporter un peu de justice dans le mon de Red Dead Online devront récupérer son affiche et commencer leurs investigations du côté de Thieves Landing.
     
    NOUVEAUX ARTICLES DANS LE CATALOGUE
     

     
    Cette semaine, faites un tour dans le magasin ou tailleur le plus proche, ou ouvrez votre catalogue Wheeler, Rawson & Co. de poche, pour découvrir et vous procurer les nouveaux articles mis en vente, notamment le chapeau Tobacco, le chapeau de paille Thacker, le manteau Torranca, le poncho Manstilla, la jupe Creswell, les bottes Sierra et les bottes Pickett.
     
    En parallèle, les joueurs ayant décidé de suivre leur vocation de marchand pourront recevoir une belle récompense de la part de Madame Nazar en partant à la recherche de la liste d'objets à collecter de la semaine, consacrée à la chasse aux sorcières et se composant de Lobélie cardinale, d’œuf de vautour et de fragment de pointe de flèche
     
    PROMOTIONS
     
    Cette semaine, profitez des promotions suivantes :
    -30 % sur tous les couperets -30 % sur les machettes -30 % sur les tomahawks -30 % sur les couteaux de lancer  

     
    MASQUES BONUS
     
    Si vous n'avez pas encore pu choisir entre devenir chasseur de prime, marchand et collectionneur, ces quelques bonus devraient sans doute vous décider. En effet, comme la semaine dernière, chacun des trois rôles permettra aux joueurs de recevoir gratuitement une couleur exclusive pour un masque, en l’occurrence pour le masque de créateur pour les chasseurs de primes, pour le masque de porc pour les marchands, et pour le masque de mascarade pour les collectionneurs.
     
    De plus, les joueurs atteignant les niveaux 10 et 20 du « passe du hors-la-loi » auront droit à une version exclusive et gratuite des masques monstrueux et horrible, respectivement. Par ailleurs, les prédateurs ou chasseurs remportant une manche du nouveau mode « Peur du noir » obtiendront également une couleur exclusive pour le masque monstrueux.
     
    A noter que ces masques et le reste de la collection terrifiante ne seront disponibles auprès de Madame Nazar que jusqu'au 3 novembre.
     
    AVANTAGES PLAYSTATION PLUS ET TWITCH PRIME
     
    Pour rappel, les joueurs de la console de Sony abonnés à PlayStation Plus ont jusqu'au 4 novembre pour recevoir une couleur exclusive du gilet Killiman.
     
    De même, les cow-boys ou cow-girls ayant associés leurs comptes Social Club et Twitch Prime recevront gratuitement la licence de chasseur de primes,ainsi que 10 % de réduction supplémentaire sur les armes de corps-à-corps actuellement en promotion.
     
    Source : Rockstar Newswire
  20. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Themax35 dans 1 an de Red Dead Redemption 2 : Rétrospective   

     
    Oublie le passé, disait Arthur Morgan. Il y a un an jour pour jour pourtant, après huit longues années de développement et deux reports, Red Dead Redemption 2 débarquait sur PlayStation 4 et Xbox One, plongeant les cow-boys et cow-girls en herbe dans l'Amérique de 1899 ; leur périple débutait alors dans le froid et la neige des Grizzlies, aux côtés de la bande de Van der Linde.
     
    Alors que les joueurs PC n'ont plus que 10 jours à attendre avant de découvrir à leur tour l'histoire d'Arthur Morgan, John Marston et du reste du gang mené par Dutch,  ainsi que la quête de vengeance de Jessica LeClerk dans Red Dead Online, avant que le jeu ne débarque également sur Google Stadia, retour sur les principaux événements qui ont suivi la sortie du dernier projet en date de Rockstar Games et de sa déclinaison multijoueur :
    26 octobre 2018 : Sortie officielle de Red Dead Redemption 2 27 au 30 novembre 2018 : Lancement échelonné de la bêta de Red Dead Online 7 décembre 2018 : RDR 2 remporte quatre prix aux Game Awards 2018 10 janvier 2019 : Arrivée du premier des différents modes de jeu ajoutés régulièrement par Rockstar dans la bêta de Red Dead Online 26 février 2019 : Première mise-à-jour importante du mode en ligne 20 mars 2019 : Concert événement de Red Dead Redemption 2 donné au Red Bull Music Festival à Los Angeles 14 mai 2019 : Lancement de la version finale de Red Dead Online 12 juillet 2019 : Sortie de la bande-son de RDR 2 9 août 2019 : Sortie de la bande originale du jeu 10 septembre 2019 : Arrivée de la mise-à-jour « Carrières de l'Ouest » dans Red Dead Online 17 septembre 2019 : Introduction des criminels recherchés légendaires hebdomadaires dans le mode en ligne 4 octobre 2019 : Annonce de la sortie de Red Dead Redemption 2 sur PC pour le 5 novembre 2019 et sur Stadia à son lancement le même mois 17 octobre 2019 : Bande-annonce en 60 fps de la version PC du jeu  

     
    VENTES ET ACCUEIL DE RED DEAD REDEMPTION 2
     
    Le dernier né de Rockstar Games rapporte près de 725 millions de dollars lors de son premier week-end de commercialisation, quand le nombre de copies vendues s'élève lui à 17 millions en deux semaines, soit plus que Red Dead Redemption depuis 2010. A la fin de l'année 2018, 23 millions d'exemplaires, en version physique et dématérialisée, ont été vendus dans le monde. En août dernier, RDR 2 accumulait 25 millions de copies vendues, le plaçant ainsi à la 24e place des jeux les plus vendus de l'histoire, à une marche seulement derrière Grand Theft Auto IV (25 millions d'exemplaires vendus également). Nul doute que l’expansion de Red Dead Online et les prochaines sorties PC et Stadia du jeu vont venir améliorer ces chiffres de vente.
     
    Déjà nommé parmi les jeux les plus attendus aux Game Awards et aux Golden Jostick Awards, en 2016 et 2017, Red Dead Redemption 2 reçoit 82 récompenses pour 168 nominations après sa sortie, notamment aux British Academy Games Awards, Game Developers Choice Awards, Gamers' Choice Awards, IGN et D.I.C.E. Awards. Aux Game Awards 2018, le jeu remporte quatre récompenses pour huit nominations, dans les catégories Meilleur design audio, Meilleure oeuvre narrative, Meilleure bande originale et Meilleure performance pour Roger Clark, dans le rôle de l'inoubliable Arthur Morgan. RDR 2 figure également parmi la liste des meilleurs jeux de l'année 2018 et reçoit également le titre de Meilleur jeu de l'année lors de cinq cérémonies ainsi que par une vingtaine de magazines.
     
    Red Dead Redemption 2 jouit également d'excellentes critiques, la presse lui donnant généralement une note oscillant entre 9 et 10/10 ; les magazines et sites spécialisés comme Edge, Game Informer, GamesRadar+ et IGN, n'hésitant d'ailleurs pas à lui donner la note maximale. Jeu le mieux noté sur PlayStation 4 et Xbox One en 2018, RDR 2 obtient la note cumulée de 97/100 sur Metacritic.
     

     
    RED DEAD REDEMPTION 2 EN BREF
    8 ans de développement Plus de 800 millions de dollars de budget (jeu le plus cher de l'histoire) 725 millions de dollars de recette lors des trois premiers jours de commercialisation Plus de 25 millions d'exemplaires vendus à ce jour 2 plateformes accueillant le jeu actuellement, 4 d'ici novembre 2019 97 sur Metacritic 168 nominations et 82 récompenses 6 États, 13 régions, 30 villes et lieux similaires 253 personnages rencontrés lors du mode histoire, plus 77 seulement mentionnés Près de 18 heures de cinématiques 19 races de chevaux 48 armes Près de 80 espèces d'animaux, dont 16 animaux légendaires 15 espèces de poissons, chacune ayant sa version légendaire 43 types de plantes 192 musiques en jeu 107 missions principales 53 missions d'inconnus 10 missions de chasseur de primes 49 lieux importants 144 cartes de paquets de cigarettes 30 os de dinosaure 9 tombes 20 attrape-rêves 9 types de défis 51 succès et 52 trophées 37 codes de triche  

    Mountain Hymn par Rhiannon Giddens
     
    Après cette première année, quels ont été pour vous les moments les plus mémorables de Red Dead Redemption 2 ? Quelle mission vous a le plus marqué ? Quel personnage avez-vous le plus aimé ? Quel recoin de la carte arpentez-vous régulièrement ? Venez en discuter sur nos forums !
  21. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Yan22 dans Grand Theft Auto 2 fête ses 20 ans !   

     
    Cette semaine (le 22 octobre en Europe et le 25 en Amérique du Nord), Grand Theft Auto 2 fêtait ses 20 ans. Sorti d'abord sur PlayStation et PC, avant de débarquer l'année suivante sur Dreamcast et GameBoy Color (faisant de lui le premier jeu de la série à sortir à cheval sur deux générations de consoles), et bien que similaire à son prédécesseur et ses extensions de prime abord, GTA 2 introduit néanmoins deux éléments majeurs : le respect, jouant sur les relations du joueur avec les différents gangs d'Anywhere City, et les missions secondaires, véritable défouloir et garantie d'une plus grande durée de vie du jeu.
     
    CONFIRMER L'ESSAI
     
    Le développement de Grand Theft Auto premier du nom parvenant finalement à son terme, le jeu débarque en Europe en octobre 1997. Précédé par sa réputation déjà acquise avant sa sortie concernant sa violence, la jouabilité et les graphismes datés font également défauts. Cependant, les critiques de la presse mettent en avant l'expérience de jeu, basée sur l'amusement et la liberté, en mettant l'aspect morale de côté, et les premiers fans du jeu apparaissent sur la Internet. Profitant du bouche-à-oreille, les ventes de GTA sont finalement bonnes ; elles atteindront d'ailleurs le million d'exemplaires vendus dans le monde et le jeu restera en tête des ventes britanniques pendant de nombreuses semaines.
     
    BMG décide cependant de se retirer de l'industrie du jeu vidéo et de vendre sa filiale. Ryan Brant et sa compagnie Take-Two Interactive, souhaitant s'imposer dans le milieu vidéoludique et convaincus par le discours Sam Houser, décident de la racheter en mars 1998, obtenant par la même occasion le personnel et les droits de GTA, à commencer par sa commercialisation sur PlayStation après être arrivé sur les ordinateurs américains. Un nouveau label est alors fondé en décembre à New York par Sam et Dan Houser, Terry Donovan, Jamie King et Gary Foreman, pour produire leurs propres jeux : Rockstar Games. Si de nouveaux projets comme Monster Truck Madness 64 et Thrasher: Skate and Destroy sont en production, le nouvel éditeur au R étoilé compte bien revenir à GTA.
     
    C'est ainsi que débarque une première extension au jeu au printemps 1999 : Grand Theft Auto: London 1969, offrant aux joueurs des missions supplémentaires et un nouveau terrain de jeu tout en permettant à l'équipe de replonger dans l'atmosphère sixties de leur pays natal ; celle-ci sera suivie de London 1961 deux mois plus tard. Mais plus que des extensions, Rockstar souhaite poursuivre sur la lancée du premier opus en prenant directement en main la franchise et allant plus loin avec un GTA 2 d'un nouveau genre : un monde rétrofuturiste et peuplé de gangs avec la ville d'Anywhere City, directement inspiré de Blade Runner et Les Guerriers de la nuit (The Warriors).
     

     
    RESPECT IS EVERYTHING
     
    Le DMA Design de Dave Jones doit alors réaliser le jeu sous la pression de Rockstar, devant lui-même rendre des comptes à T2, coté en bourse. Des deux côtés de l'Atlantique, on ne compte plus ni les heures ni les jours de travail pour accoucher d'un jeu à succès en quelques mois. Si éditeur et studio de développement étaient passés outre les critiques quant aux graphismes dépassés du premier GTA, celles-ci faisaient encore plus de sens à l'aube de la PlayStation 2.
     
    GTA 2 garde ainsi la mécanique de son prédécesseur mais pousse les graphismes un peu plus loin. Le jeu garde ainsi la vue en contre-plongée mais introduit une dose de 3D, concernant notamment la modélisation des bâtiments, et des zooms et dézooms suivant la vitesse de déplacement du joueur. La ville futuriste et son découpage sont d'ailleurs mis plus en valeur ; dans chacun des trois secteurs (centre-ville, secteur résidentiel et secteur industriel), trois gangs ennemis différents règnent et donnent des missions au joueur (à savoir : Hare Krishna, Loonies, Mafia russe, Rednecks, Sex and Reproductive Systems, Yakuzas et Zaibatsu Corporation). Chacune des zones possède un niveau maximum d'indice de recherche. Le respect est alors le maître-mot pour obtenir du travail, de l'argent et survivre au milieu de cette guerre de gangs. Incarnant un dénommé Claude Speed, le joueur peut alors gagner du respect d'un ou plusieurs gangs, mais aussi en perdre, suivant ses actions et ses relations avec les factions ennemies. Un niveau de respect trop bas engendrera alors des attaques du gang dès que le joueur mettre les pieds dans son territoire. Les missions données au joueur se font toujours par le biais de téléphones publics ; cette fois-ci, trois type de couleur permet d'en mesurer le niveau de difficulté et le niveau de respect exigé : les téléphones verts représentent ainsi des missions faciles ; les téléphones jaunes donneront des jobs de difficulté moyenne mais nécessiteront un niveau de respect élevé de la part du gang donnant les ordres ; les téléphones rouges permettent à Claude de se mesurer aux tâches les plus ardues du jeu, si son niveau de respect est à son maximum vis-à-vis du boss. L'argent gagné augmente évidemment en fonction du niveau de difficulté.
     

     
    D'autres nouveautés par rapport au premier GTA et ses extensions londoniennes, et qui perdureront dans la série de Rockstar, sont également à noter : le joueur peut désormais faire des sauvegardes du jeu en se présentant dans une église avec 50000 $ ; les PNJ sont plus autonomes, mènent leur propre existence et interagissent entre eux ou avec la police ; et surtout, GTA 2 introduit les missions secondaires et quêtes annexes. Le joueur peut ainsi travailler comme chauffeur de taxi, de bus ou de semi-remorque, récupérer des paquets cachés ou des véhicules, ou déclencher des carnages avec certaines armes. A noter d'ailleurs que le Gouranga! du premier jeu, où le joueur écrasait les moines Hare Krishna d'un seul coup, à laisser place à Elvis has left the building ; ici, des sosies du King doivent être passer à trépas dans un délai assez court pour remporter un bonus.
     
    Pour promouvoir ce nouvel opus, un court-métrage sera par ailleurs réalisé à Brooklyn, au moyen notamment d'armes provenant d'une armurerie clandestine et des membres de Rockstar comme figurants. Claude Speed y est incarné lui par Scott Maslen. Une version raccourcie de ce court-métrage sert d'ailleurs d'introduction à GTA 2. Lorsque le jeu sort en octobre 1999, et bien que les débuts s'annonçaient prometteurs, malgré 2 millions d'exemplaires vendus en tout, le succès commercial n'est pas du niveau attendu par Rockstar, tout comme les critiques, mitigées.
     

     
    UN CHANGEMENT D'UNIVERS NÉCESSAIRE
     
    Première période de la saga, l'univers 2D, malgré l'aspect assez artisanal des deux jeux et des extensions (aussi bien dans leur rendu que dans leur développement), aura finalement posé les bases de la série quant à la création d'une ville virtuelle vivante et la liberté offerte aux joueurs, aussi bien dans leurs déplacements que dans leur progression au sein du jeu, montrant ainsi la voie à suivre pour de futurs opus. Si les ventes sont plus ou moins correctes et les critiques assez favorables, l'aspect dépassé des graphismes n'aide pas à rendre justice aux différents volets, même si, de l'aveu même de Dave Jones et Dan Houser, éditeur et développeur pensaient que le soin apporté au seul gameplay permettrait de passer outre ce problème. Les équipes des deux côtés de l'Atlantique connaissent donc désormais le cap à franchir pour faire passer la saga dans une nouvelle dimension, et démocratiser ainsi leur concept.
     
    Les voies de Jones - à la tête de DMA Design - et Rockstar semblent cependant plus que jamais se séparer ; si le concepteur écossais ne se sent finalement plus à l'aise avec ce qu'est devenu GTA et est lassé des polémiques à répétition dont s'appuie l'éditeur pour promouvoir les jeux, le nouveau label new-yorkais est agacé par son nouveau projet de ville fictive et par la vente du studio de développement à Gremlin Interactive puis Infogrames. Quand DMA Design tomba sous le giron de Take-Two, Dave décide de quitter le navire et de fonder Realtime Worlds. Rockstar Games et le studio écossais, désormais basé à Edinbourg avec à sa tête Leslie Benzies, ont eux de nouveaux projets pour la série : GTA 3D et GTA Online: Crime World, avec ce qui avait permis au premier GTA d'être magnifié, à savoir un réel travail en équipe où chaque nouvelle idée fait avancer le projet. Se concentrant au final que sur le mode histoire exclusivement, DMA et Rockstar donneront naissance à Grand Theft Auto III en 2001, avec le succès que l'on connait...
     

     
    GRAND THEFT AUTO 2 EN BREF
    4 plateformes accueillant le jeu 1 ville , 3 secteurs, 44 quartiers 35 personnages, plus 68 seulement mentionnés 7 gangs 69 véhicules 19 armes 11 stations de radio et 45 morceaux 67 missions principales 35 codes de triche  

    Short Change par E-Z Rollers
     
    Et vous, quels souvenirs gardez-vous de Grand Theft Auto 2 ? Quelle mission vous a le plus marqué ? Quels éléments propres à cet opus souhaiteriez-vous revoir dans un futur GTA ?
     
    Pour aller plus loin, retrouvez notre dossier consacré aux 20 ans de la série GTA, publié en octobre 2017.
  22. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Themax35 dans 1 an de Red Dead Redemption 2 : Rétrospective   

     
    Oublie le passé, disait Arthur Morgan. Il y a un an jour pour jour pourtant, après huit longues années de développement et deux reports, Red Dead Redemption 2 débarquait sur PlayStation 4 et Xbox One, plongeant les cow-boys et cow-girls en herbe dans l'Amérique de 1899 ; leur périple débutait alors dans le froid et la neige des Grizzlies, aux côtés de la bande de Van der Linde.
     
    Alors que les joueurs PC n'ont plus que 10 jours à attendre avant de découvrir à leur tour l'histoire d'Arthur Morgan, John Marston et du reste du gang mené par Dutch,  ainsi que la quête de vengeance de Jessica LeClerk dans Red Dead Online, avant que le jeu ne débarque également sur Google Stadia, retour sur les principaux événements qui ont suivi la sortie du dernier projet en date de Rockstar Games et de sa déclinaison multijoueur :
    26 octobre 2018 : Sortie officielle de Red Dead Redemption 2 27 au 30 novembre 2018 : Lancement échelonné de la bêta de Red Dead Online 7 décembre 2018 : RDR 2 remporte quatre prix aux Game Awards 2018 10 janvier 2019 : Arrivée du premier des différents modes de jeu ajoutés régulièrement par Rockstar dans la bêta de Red Dead Online 26 février 2019 : Première mise-à-jour importante du mode en ligne 20 mars 2019 : Concert événement de Red Dead Redemption 2 donné au Red Bull Music Festival à Los Angeles 14 mai 2019 : Lancement de la version finale de Red Dead Online 12 juillet 2019 : Sortie de la bande-son de RDR 2 9 août 2019 : Sortie de la bande originale du jeu 10 septembre 2019 : Arrivée de la mise-à-jour « Carrières de l'Ouest » dans Red Dead Online 17 septembre 2019 : Introduction des criminels recherchés légendaires hebdomadaires dans le mode en ligne 4 octobre 2019 : Annonce de la sortie de Red Dead Redemption 2 sur PC pour le 5 novembre 2019 et sur Stadia à son lancement le même mois 17 octobre 2019 : Bande-annonce en 60 fps de la version PC du jeu  

     
    VENTES ET ACCUEIL DE RED DEAD REDEMPTION 2
     
    Le dernier né de Rockstar Games rapporte près de 725 millions de dollars lors de son premier week-end de commercialisation, quand le nombre de copies vendues s'élève lui à 17 millions en deux semaines, soit plus que Red Dead Redemption depuis 2010. A la fin de l'année 2018, 23 millions d'exemplaires, en version physique et dématérialisée, ont été vendus dans le monde. En août dernier, RDR 2 accumulait 25 millions de copies vendues, le plaçant ainsi à la 24e place des jeux les plus vendus de l'histoire, à une marche seulement derrière Grand Theft Auto IV (25 millions d'exemplaires vendus également). Nul doute que l’expansion de Red Dead Online et les prochaines sorties PC et Stadia du jeu vont venir améliorer ces chiffres de vente.
     
    Déjà nommé parmi les jeux les plus attendus aux Game Awards et aux Golden Jostick Awards, en 2016 et 2017, Red Dead Redemption 2 reçoit 82 récompenses pour 168 nominations après sa sortie, notamment aux British Academy Games Awards, Game Developers Choice Awards, Gamers' Choice Awards, IGN et D.I.C.E. Awards. Aux Game Awards 2018, le jeu remporte quatre récompenses pour huit nominations, dans les catégories Meilleur design audio, Meilleure oeuvre narrative, Meilleure bande originale et Meilleure performance pour Roger Clark, dans le rôle de l'inoubliable Arthur Morgan. RDR 2 figure également parmi la liste des meilleurs jeux de l'année 2018 et reçoit également le titre de Meilleur jeu de l'année lors de cinq cérémonies ainsi que par une vingtaine de magazines.
     
    Red Dead Redemption 2 jouit également d'excellentes critiques, la presse lui donnant généralement une note oscillant entre 9 et 10/10 ; les magazines et sites spécialisés comme Edge, Game Informer, GamesRadar+ et IGN, n'hésitant d'ailleurs pas à lui donner la note maximale. Jeu le mieux noté sur PlayStation 4 et Xbox One en 2018, RDR 2 obtient la note cumulée de 97/100 sur Metacritic.
     

     
    RED DEAD REDEMPTION 2 EN BREF
    8 ans de développement Plus de 800 millions de dollars de budget (jeu le plus cher de l'histoire) 725 millions de dollars de recette lors des trois premiers jours de commercialisation Plus de 25 millions d'exemplaires vendus à ce jour 2 plateformes accueillant le jeu actuellement, 4 d'ici novembre 2019 97 sur Metacritic 168 nominations et 82 récompenses 6 États, 13 régions, 30 villes et lieux similaires 253 personnages rencontrés lors du mode histoire, plus 77 seulement mentionnés Près de 18 heures de cinématiques 19 races de chevaux 48 armes Près de 80 espèces d'animaux, dont 16 animaux légendaires 15 espèces de poissons, chacune ayant sa version légendaire 43 types de plantes 192 musiques en jeu 107 missions principales 53 missions d'inconnus 10 missions de chasseur de primes 49 lieux importants 144 cartes de paquets de cigarettes 30 os de dinosaure 9 tombes 20 attrape-rêves 9 types de défis 51 succès et 52 trophées 37 codes de triche  

    Mountain Hymn par Rhiannon Giddens
     
    Après cette première année, quels ont été pour vous les moments les plus mémorables de Red Dead Redemption 2 ? Quelle mission vous a le plus marqué ? Quel personnage avez-vous le plus aimé ? Quel recoin de la carte arpentez-vous régulièrement ? Venez en discuter sur nos forums !
  23. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Yan22 dans Grand Theft Auto 2 fête ses 20 ans !   

     
    Cette semaine (le 22 octobre en Europe et le 25 en Amérique du Nord), Grand Theft Auto 2 fêtait ses 20 ans. Sorti d'abord sur PlayStation et PC, avant de débarquer l'année suivante sur Dreamcast et GameBoy Color (faisant de lui le premier jeu de la série à sortir à cheval sur deux générations de consoles), et bien que similaire à son prédécesseur et ses extensions de prime abord, GTA 2 introduit néanmoins deux éléments majeurs : le respect, jouant sur les relations du joueur avec les différents gangs d'Anywhere City, et les missions secondaires, véritable défouloir et garantie d'une plus grande durée de vie du jeu.
     
    CONFIRMER L'ESSAI
     
    Le développement de Grand Theft Auto premier du nom parvenant finalement à son terme, le jeu débarque en Europe en octobre 1997. Précédé par sa réputation déjà acquise avant sa sortie concernant sa violence, la jouabilité et les graphismes datés font également défauts. Cependant, les critiques de la presse mettent en avant l'expérience de jeu, basée sur l'amusement et la liberté, en mettant l'aspect morale de côté, et les premiers fans du jeu apparaissent sur la Internet. Profitant du bouche-à-oreille, les ventes de GTA sont finalement bonnes ; elles atteindront d'ailleurs le million d'exemplaires vendus dans le monde et le jeu restera en tête des ventes britanniques pendant de nombreuses semaines.
     
    BMG décide cependant de se retirer de l'industrie du jeu vidéo et de vendre sa filiale. Ryan Brant et sa compagnie Take-Two Interactive, souhaitant s'imposer dans le milieu vidéoludique et convaincus par le discours Sam Houser, décident de la racheter en mars 1998, obtenant par la même occasion le personnel et les droits de GTA, à commencer par sa commercialisation sur PlayStation après être arrivé sur les ordinateurs américains. Un nouveau label est alors fondé en décembre à New York par Sam et Dan Houser, Terry Donovan, Jamie King et Gary Foreman, pour produire leurs propres jeux : Rockstar Games. Si de nouveaux projets comme Monster Truck Madness 64 et Thrasher: Skate and Destroy sont en production, le nouvel éditeur au R étoilé compte bien revenir à GTA.
     
    C'est ainsi que débarque une première extension au jeu au printemps 1999 : Grand Theft Auto: London 1969, offrant aux joueurs des missions supplémentaires et un nouveau terrain de jeu tout en permettant à l'équipe de replonger dans l'atmosphère sixties de leur pays natal ; celle-ci sera suivie de London 1961 deux mois plus tard. Mais plus que des extensions, Rockstar souhaite poursuivre sur la lancée du premier opus en prenant directement en main la franchise et allant plus loin avec un GTA 2 d'un nouveau genre : un monde rétrofuturiste et peuplé de gangs avec la ville d'Anywhere City, directement inspiré de Blade Runner et Les Guerriers de la nuit (The Warriors).
     

     
    RESPECT IS EVERYTHING
     
    Le DMA Design de Dave Jones doit alors réaliser le jeu sous la pression de Rockstar, devant lui-même rendre des comptes à T2, coté en bourse. Des deux côtés de l'Atlantique, on ne compte plus ni les heures ni les jours de travail pour accoucher d'un jeu à succès en quelques mois. Si éditeur et studio de développement étaient passés outre les critiques quant aux graphismes dépassés du premier GTA, celles-ci faisaient encore plus de sens à l'aube de la PlayStation 2.
     
    GTA 2 garde ainsi la mécanique de son prédécesseur mais pousse les graphismes un peu plus loin. Le jeu garde ainsi la vue en contre-plongée mais introduit une dose de 3D, concernant notamment la modélisation des bâtiments, et des zooms et dézooms suivant la vitesse de déplacement du joueur. La ville futuriste et son découpage sont d'ailleurs mis plus en valeur ; dans chacun des trois secteurs (centre-ville, secteur résidentiel et secteur industriel), trois gangs ennemis différents règnent et donnent des missions au joueur (à savoir : Hare Krishna, Loonies, Mafia russe, Rednecks, Sex and Reproductive Systems, Yakuzas et Zaibatsu Corporation). Chacune des zones possède un niveau maximum d'indice de recherche. Le respect est alors le maître-mot pour obtenir du travail, de l'argent et survivre au milieu de cette guerre de gangs. Incarnant un dénommé Claude Speed, le joueur peut alors gagner du respect d'un ou plusieurs gangs, mais aussi en perdre, suivant ses actions et ses relations avec les factions ennemies. Un niveau de respect trop bas engendrera alors des attaques du gang dès que le joueur mettre les pieds dans son territoire. Les missions données au joueur se font toujours par le biais de téléphones publics ; cette fois-ci, trois type de couleur permet d'en mesurer le niveau de difficulté et le niveau de respect exigé : les téléphones verts représentent ainsi des missions faciles ; les téléphones jaunes donneront des jobs de difficulté moyenne mais nécessiteront un niveau de respect élevé de la part du gang donnant les ordres ; les téléphones rouges permettent à Claude de se mesurer aux tâches les plus ardues du jeu, si son niveau de respect est à son maximum vis-à-vis du boss. L'argent gagné augmente évidemment en fonction du niveau de difficulté.
     

     
    D'autres nouveautés par rapport au premier GTA et ses extensions londoniennes, et qui perdureront dans la série de Rockstar, sont également à noter : le joueur peut désormais faire des sauvegardes du jeu en se présentant dans une église avec 50000 $ ; les PNJ sont plus autonomes, mènent leur propre existence et interagissent entre eux ou avec la police ; et surtout, GTA 2 introduit les missions secondaires et quêtes annexes. Le joueur peut ainsi travailler comme chauffeur de taxi, de bus ou de semi-remorque, récupérer des paquets cachés ou des véhicules, ou déclencher des carnages avec certaines armes. A noter d'ailleurs que le Gouranga! du premier jeu, où le joueur écrasait les moines Hare Krishna d'un seul coup, à laisser place à Elvis has left the building ; ici, des sosies du King doivent être passer à trépas dans un délai assez court pour remporter un bonus.
     
    Pour promouvoir ce nouvel opus, un court-métrage sera par ailleurs réalisé à Brooklyn, au moyen notamment d'armes provenant d'une armurerie clandestine et des membres de Rockstar comme figurants. Claude Speed y est incarné lui par Scott Maslen. Une version raccourcie de ce court-métrage sert d'ailleurs d'introduction à GTA 2. Lorsque le jeu sort en octobre 1999, et bien que les débuts s'annonçaient prometteurs, malgré 2 millions d'exemplaires vendus en tout, le succès commercial n'est pas du niveau attendu par Rockstar, tout comme les critiques, mitigées.
     

     
    UN CHANGEMENT D'UNIVERS NÉCESSAIRE
     
    Première période de la saga, l'univers 2D, malgré l'aspect assez artisanal des deux jeux et des extensions (aussi bien dans leur rendu que dans leur développement), aura finalement posé les bases de la série quant à la création d'une ville virtuelle vivante et la liberté offerte aux joueurs, aussi bien dans leurs déplacements que dans leur progression au sein du jeu, montrant ainsi la voie à suivre pour de futurs opus. Si les ventes sont plus ou moins correctes et les critiques assez favorables, l'aspect dépassé des graphismes n'aide pas à rendre justice aux différents volets, même si, de l'aveu même de Dave Jones et Dan Houser, éditeur et développeur pensaient que le soin apporté au seul gameplay permettrait de passer outre ce problème. Les équipes des deux côtés de l'Atlantique connaissent donc désormais le cap à franchir pour faire passer la saga dans une nouvelle dimension, et démocratiser ainsi leur concept.
     
    Les voies de Jones - à la tête de DMA Design - et Rockstar semblent cependant plus que jamais se séparer ; si le concepteur écossais ne se sent finalement plus à l'aise avec ce qu'est devenu GTA et est lassé des polémiques à répétition dont s'appuie l'éditeur pour promouvoir les jeux, le nouveau label new-yorkais est agacé par son nouveau projet de ville fictive et par la vente du studio de développement à Gremlin Interactive puis Infogrames. Quand DMA Design tomba sous le giron de Take-Two, Dave décide de quitter le navire et de fonder Realtime Worlds. Rockstar Games et le studio écossais, désormais basé à Edinbourg avec à sa tête Leslie Benzies, ont eux de nouveaux projets pour la série : GTA 3D et GTA Online: Crime World, avec ce qui avait permis au premier GTA d'être magnifié, à savoir un réel travail en équipe où chaque nouvelle idée fait avancer le projet. Se concentrant au final que sur le mode histoire exclusivement, DMA et Rockstar donneront naissance à Grand Theft Auto III en 2001, avec le succès que l'on connait...
     

     
    GRAND THEFT AUTO 2 EN BREF
    4 plateformes accueillant le jeu 1 ville , 3 secteurs, 44 quartiers 35 personnages, plus 68 seulement mentionnés 7 gangs 69 véhicules 19 armes 11 stations de radio et 45 morceaux 67 missions principales 35 codes de triche  

    Short Change par E-Z Rollers
     
    Et vous, quels souvenirs gardez-vous de Grand Theft Auto 2 ? Quelle mission vous a le plus marqué ? Quels éléments propres à cet opus souhaiteriez-vous revoir dans un futur GTA ?
     
    Pour aller plus loin, retrouvez notre dossier consacré aux 20 ans de la série GTA, publié en octobre 2017.
  24. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Yan22 dans Grand Theft Auto 2 fête ses 20 ans !   

     
    Cette semaine (le 22 octobre en Europe et le 25 en Amérique du Nord), Grand Theft Auto 2 fêtait ses 20 ans. Sorti d'abord sur PlayStation et PC, avant de débarquer l'année suivante sur Dreamcast et GameBoy Color (faisant de lui le premier jeu de la série à sortir à cheval sur deux générations de consoles), et bien que similaire à son prédécesseur et ses extensions de prime abord, GTA 2 introduit néanmoins deux éléments majeurs : le respect, jouant sur les relations du joueur avec les différents gangs d'Anywhere City, et les missions secondaires, véritable défouloir et garantie d'une plus grande durée de vie du jeu.
     
    CONFIRMER L'ESSAI
     
    Le développement de Grand Theft Auto premier du nom parvenant finalement à son terme, le jeu débarque en Europe en octobre 1997. Précédé par sa réputation déjà acquise avant sa sortie concernant sa violence, la jouabilité et les graphismes datés font également défauts. Cependant, les critiques de la presse mettent en avant l'expérience de jeu, basée sur l'amusement et la liberté, en mettant l'aspect morale de côté, et les premiers fans du jeu apparaissent sur la Internet. Profitant du bouche-à-oreille, les ventes de GTA sont finalement bonnes ; elles atteindront d'ailleurs le million d'exemplaires vendus dans le monde et le jeu restera en tête des ventes britanniques pendant de nombreuses semaines.
     
    BMG décide cependant de se retirer de l'industrie du jeu vidéo et de vendre sa filiale. Ryan Brant et sa compagnie Take-Two Interactive, souhaitant s'imposer dans le milieu vidéoludique et convaincus par le discours Sam Houser, décident de la racheter en mars 1998, obtenant par la même occasion le personnel et les droits de GTA, à commencer par sa commercialisation sur PlayStation après être arrivé sur les ordinateurs américains. Un nouveau label est alors fondé en décembre à New York par Sam et Dan Houser, Terry Donovan, Jamie King et Gary Foreman, pour produire leurs propres jeux : Rockstar Games. Si de nouveaux projets comme Monster Truck Madness 64 et Thrasher: Skate and Destroy sont en production, le nouvel éditeur au R étoilé compte bien revenir à GTA.
     
    C'est ainsi que débarque une première extension au jeu au printemps 1999 : Grand Theft Auto: London 1969, offrant aux joueurs des missions supplémentaires et un nouveau terrain de jeu tout en permettant à l'équipe de replonger dans l'atmosphère sixties de leur pays natal ; celle-ci sera suivie de London 1961 deux mois plus tard. Mais plus que des extensions, Rockstar souhaite poursuivre sur la lancée du premier opus en prenant directement en main la franchise et allant plus loin avec un GTA 2 d'un nouveau genre : un monde rétrofuturiste et peuplé de gangs avec la ville d'Anywhere City, directement inspiré de Blade Runner et Les Guerriers de la nuit (The Warriors).
     

     
    RESPECT IS EVERYTHING
     
    Le DMA Design de Dave Jones doit alors réaliser le jeu sous la pression de Rockstar, devant lui-même rendre des comptes à T2, coté en bourse. Des deux côtés de l'Atlantique, on ne compte plus ni les heures ni les jours de travail pour accoucher d'un jeu à succès en quelques mois. Si éditeur et studio de développement étaient passés outre les critiques quant aux graphismes dépassés du premier GTA, celles-ci faisaient encore plus de sens à l'aube de la PlayStation 2.
     
    GTA 2 garde ainsi la mécanique de son prédécesseur mais pousse les graphismes un peu plus loin. Le jeu garde ainsi la vue en contre-plongée mais introduit une dose de 3D, concernant notamment la modélisation des bâtiments, et des zooms et dézooms suivant la vitesse de déplacement du joueur. La ville futuriste et son découpage sont d'ailleurs mis plus en valeur ; dans chacun des trois secteurs (centre-ville, secteur résidentiel et secteur industriel), trois gangs ennemis différents règnent et donnent des missions au joueur (à savoir : Hare Krishna, Loonies, Mafia russe, Rednecks, Sex and Reproductive Systems, Yakuzas et Zaibatsu Corporation). Chacune des zones possède un niveau maximum d'indice de recherche. Le respect est alors le maître-mot pour obtenir du travail, de l'argent et survivre au milieu de cette guerre de gangs. Incarnant un dénommé Claude Speed, le joueur peut alors gagner du respect d'un ou plusieurs gangs, mais aussi en perdre, suivant ses actions et ses relations avec les factions ennemies. Un niveau de respect trop bas engendrera alors des attaques du gang dès que le joueur mettre les pieds dans son territoire. Les missions données au joueur se font toujours par le biais de téléphones publics ; cette fois-ci, trois type de couleur permet d'en mesurer le niveau de difficulté et le niveau de respect exigé : les téléphones verts représentent ainsi des missions faciles ; les téléphones jaunes donneront des jobs de difficulté moyenne mais nécessiteront un niveau de respect élevé de la part du gang donnant les ordres ; les téléphones rouges permettent à Claude de se mesurer aux tâches les plus ardues du jeu, si son niveau de respect est à son maximum vis-à-vis du boss. L'argent gagné augmente évidemment en fonction du niveau de difficulté.
     

     
    D'autres nouveautés par rapport au premier GTA et ses extensions londoniennes, et qui perdureront dans la série de Rockstar, sont également à noter : le joueur peut désormais faire des sauvegardes du jeu en se présentant dans une église avec 50000 $ ; les PNJ sont plus autonomes, mènent leur propre existence et interagissent entre eux ou avec la police ; et surtout, GTA 2 introduit les missions secondaires et quêtes annexes. Le joueur peut ainsi travailler comme chauffeur de taxi, de bus ou de semi-remorque, récupérer des paquets cachés ou des véhicules, ou déclencher des carnages avec certaines armes. A noter d'ailleurs que le Gouranga! du premier jeu, où le joueur écrasait les moines Hare Krishna d'un seul coup, à laisser place à Elvis has left the building ; ici, des sosies du King doivent être passer à trépas dans un délai assez court pour remporter un bonus.
     
    Pour promouvoir ce nouvel opus, un court-métrage sera par ailleurs réalisé à Brooklyn, au moyen notamment d'armes provenant d'une armurerie clandestine et des membres de Rockstar comme figurants. Claude Speed y est incarné lui par Scott Maslen. Une version raccourcie de ce court-métrage sert d'ailleurs d'introduction à GTA 2. Lorsque le jeu sort en octobre 1999, et bien que les débuts s'annonçaient prometteurs, malgré 2 millions d'exemplaires vendus en tout, le succès commercial n'est pas du niveau attendu par Rockstar, tout comme les critiques, mitigées.
     

     
    UN CHANGEMENT D'UNIVERS NÉCESSAIRE
     
    Première période de la saga, l'univers 2D, malgré l'aspect assez artisanal des deux jeux et des extensions (aussi bien dans leur rendu que dans leur développement), aura finalement posé les bases de la série quant à la création d'une ville virtuelle vivante et la liberté offerte aux joueurs, aussi bien dans leurs déplacements que dans leur progression au sein du jeu, montrant ainsi la voie à suivre pour de futurs opus. Si les ventes sont plus ou moins correctes et les critiques assez favorables, l'aspect dépassé des graphismes n'aide pas à rendre justice aux différents volets, même si, de l'aveu même de Dave Jones et Dan Houser, éditeur et développeur pensaient que le soin apporté au seul gameplay permettrait de passer outre ce problème. Les équipes des deux côtés de l'Atlantique connaissent donc désormais le cap à franchir pour faire passer la saga dans une nouvelle dimension, et démocratiser ainsi leur concept.
     
    Les voies de Jones - à la tête de DMA Design - et Rockstar semblent cependant plus que jamais se séparer ; si le concepteur écossais ne se sent finalement plus à l'aise avec ce qu'est devenu GTA et est lassé des polémiques à répétition dont s'appuie l'éditeur pour promouvoir les jeux, le nouveau label new-yorkais est agacé par son nouveau projet de ville fictive et par la vente du studio de développement à Gremlin Interactive puis Infogrames. Quand DMA Design tomba sous le giron de Take-Two, Dave décide de quitter le navire et de fonder Realtime Worlds. Rockstar Games et le studio écossais, désormais basé à Edinbourg avec à sa tête Leslie Benzies, ont eux de nouveaux projets pour la série : GTA 3D et GTA Online: Crime World, avec ce qui avait permis au premier GTA d'être magnifié, à savoir un réel travail en équipe où chaque nouvelle idée fait avancer le projet. Se concentrant au final que sur le mode histoire exclusivement, DMA et Rockstar donneront naissance à Grand Theft Auto III en 2001, avec le succès que l'on connait...
     

     
    GRAND THEFT AUTO 2 EN BREF
    4 plateformes accueillant le jeu 1 ville , 3 secteurs, 44 quartiers 35 personnages, plus 68 seulement mentionnés 7 gangs 69 véhicules 19 armes 11 stations de radio et 45 morceaux 67 missions principales 35 codes de triche  

    Short Change par E-Z Rollers
     
    Et vous, quels souvenirs gardez-vous de Grand Theft Auto 2 ? Quelle mission vous a le plus marqué ? Quels éléments propres à cet opus souhaiteriez-vous revoir dans un futur GTA ?
     
    Pour aller plus loin, retrouvez notre dossier consacré aux 20 ans de la série GTA, publié en octobre 2017.
  25. J'aime
    KevFB a/ont reçu une réputation de Themax35 dans 1 an de Red Dead Redemption 2 : Rétrospective   

     
    Oublie le passé, disait Arthur Morgan. Il y a un an jour pour jour pourtant, après huit longues années de développement et deux reports, Red Dead Redemption 2 débarquait sur PlayStation 4 et Xbox One, plongeant les cow-boys et cow-girls en herbe dans l'Amérique de 1899 ; leur périple débutait alors dans le froid et la neige des Grizzlies, aux côtés de la bande de Van der Linde.
     
    Alors que les joueurs PC n'ont plus que 10 jours à attendre avant de découvrir à leur tour l'histoire d'Arthur Morgan, John Marston et du reste du gang mené par Dutch,  ainsi que la quête de vengeance de Jessica LeClerk dans Red Dead Online, avant que le jeu ne débarque également sur Google Stadia, retour sur les principaux événements qui ont suivi la sortie du dernier projet en date de Rockstar Games et de sa déclinaison multijoueur :
    26 octobre 2018 : Sortie officielle de Red Dead Redemption 2 27 au 30 novembre 2018 : Lancement échelonné de la bêta de Red Dead Online 7 décembre 2018 : RDR 2 remporte quatre prix aux Game Awards 2018 10 janvier 2019 : Arrivée du premier des différents modes de jeu ajoutés régulièrement par Rockstar dans la bêta de Red Dead Online 26 février 2019 : Première mise-à-jour importante du mode en ligne 20 mars 2019 : Concert événement de Red Dead Redemption 2 donné au Red Bull Music Festival à Los Angeles 14 mai 2019 : Lancement de la version finale de Red Dead Online 12 juillet 2019 : Sortie de la bande-son de RDR 2 9 août 2019 : Sortie de la bande originale du jeu 10 septembre 2019 : Arrivée de la mise-à-jour « Carrières de l'Ouest » dans Red Dead Online 17 septembre 2019 : Introduction des criminels recherchés légendaires hebdomadaires dans le mode en ligne 4 octobre 2019 : Annonce de la sortie de Red Dead Redemption 2 sur PC pour le 5 novembre 2019 et sur Stadia à son lancement le même mois 17 octobre 2019 : Bande-annonce en 60 fps de la version PC du jeu  

     
    VENTES ET ACCUEIL DE RED DEAD REDEMPTION 2
     
    Le dernier né de Rockstar Games rapporte près de 725 millions de dollars lors de son premier week-end de commercialisation, quand le nombre de copies vendues s'élève lui à 17 millions en deux semaines, soit plus que Red Dead Redemption depuis 2010. A la fin de l'année 2018, 23 millions d'exemplaires, en version physique et dématérialisée, ont été vendus dans le monde. En août dernier, RDR 2 accumulait 25 millions de copies vendues, le plaçant ainsi à la 24e place des jeux les plus vendus de l'histoire, à une marche seulement derrière Grand Theft Auto IV (25 millions d'exemplaires vendus également). Nul doute que l’expansion de Red Dead Online et les prochaines sorties PC et Stadia du jeu vont venir améliorer ces chiffres de vente.
     
    Déjà nommé parmi les jeux les plus attendus aux Game Awards et aux Golden Jostick Awards, en 2016 et 2017, Red Dead Redemption 2 reçoit 82 récompenses pour 168 nominations après sa sortie, notamment aux British Academy Games Awards, Game Developers Choice Awards, Gamers' Choice Awards, IGN et D.I.C.E. Awards. Aux Game Awards 2018, le jeu remporte quatre récompenses pour huit nominations, dans les catégories Meilleur design audio, Meilleure oeuvre narrative, Meilleure bande originale et Meilleure performance pour Roger Clark, dans le rôle de l'inoubliable Arthur Morgan. RDR 2 figure également parmi la liste des meilleurs jeux de l'année 2018 et reçoit également le titre de Meilleur jeu de l'année lors de cinq cérémonies ainsi que par une vingtaine de magazines.
     
    Red Dead Redemption 2 jouit également d'excellentes critiques, la presse lui donnant généralement une note oscillant entre 9 et 10/10 ; les magazines et sites spécialisés comme Edge, Game Informer, GamesRadar+ et IGN, n'hésitant d'ailleurs pas à lui donner la note maximale. Jeu le mieux noté sur PlayStation 4 et Xbox One en 2018, RDR 2 obtient la note cumulée de 97/100 sur Metacritic.
     

     
    RED DEAD REDEMPTION 2 EN BREF
    8 ans de développement Plus de 800 millions de dollars de budget (jeu le plus cher de l'histoire) 725 millions de dollars de recette lors des trois premiers jours de commercialisation Plus de 25 millions d'exemplaires vendus à ce jour 2 plateformes accueillant le jeu actuellement, 4 d'ici novembre 2019 97 sur Metacritic 168 nominations et 82 récompenses 6 États, 13 régions, 30 villes et lieux similaires 253 personnages rencontrés lors du mode histoire, plus 77 seulement mentionnés Près de 18 heures de cinématiques 19 races de chevaux 48 armes Près de 80 espèces d'animaux, dont 16 animaux légendaires 15 espèces de poissons, chacune ayant sa version légendaire 43 types de plantes 192 musiques en jeu 107 missions principales 53 missions d'inconnus 10 missions de chasseur de primes 49 lieux importants 144 cartes de paquets de cigarettes 30 os de dinosaure 9 tombes 20 attrape-rêves 9 types de défis 51 succès et 52 trophées 37 codes de triche  

    Mountain Hymn par Rhiannon Giddens
     
    Après cette première année, quels ont été pour vous les moments les plus mémorables de Red Dead Redemption 2 ? Quelle mission vous a le plus marqué ? Quel personnage avez-vous le plus aimé ? Quel recoin de la carte arpentez-vous régulièrement ? Venez en discuter sur nos forums !